keyboard_arrow_up
ligue nationale
de volley

Les cadors se rebiffent

le 28/11/2022
Après une journée précédente qui avait largement bousculé la hiérarchie en LAM, le quatuor de tête a gagné sans trembler ce week-end. En LAF, Nantes a fait tomber Le Cannet, tandis que la LBM compte désormais un trio de leaders, après les chutes de Mende et Cannes.
lnv

LAM (10e journée)
La journée 9 avait fait vaciller les musclés sur leurs bases. Chaumont, Tours, Montpellier étaient tombés et la hiérarchie avait été sacrément bousculée. Ce week-end, le temps est revenu un peu plus à la normal : les quatre premiers du classement ont gagné et le champion a vaincu, lui aussi. Dès vendredi, Tours, pourtant en terre de braise, à Tourcoing, a passé la barre avec maîtrise (1-3). Un succès en 2 heures, signé du collectif (5 marqueurs à 10 points et plus dont Drame à 22 pts), porté par un service en titane (12 aces dont 4 pour Ferreira de Barros), qui laisse le TVB dans la roue de Chaumont. Un leader qui a dompté l’Arago Sète (3-1) avec un Fabian Plak au plus juste (17 pts dont 13/15 en attaque).

Derrière, les deux wagons du train nantais suivent le rythme. Nantes Rezé a maté Toulouse (3-1), toujours sous les sabots de «Chizo» (23 pts), mais aussi la jolie partition du jeune central français, François Huetz (11 pts dont 3 contres). En voyage au Plessis-Robinson, Saint-Nazaire n’a pas fait de sentiments face à celui qui l’avait privé de la montée en 2021. Le résultat est sec (0-3) et le service du SNVBA (9 aces) a fait beaucoup de mal à la réception des Hiboux.

Derrière, Montpellier est en vue de la première vague, après sa nette victoire sur Cambrai (3-0). En bon capitaine, Ezequiel Palacios a fait le travail (15 pts à 11/14 en attaque). Un bon indice avant un match crucial à Novi Sad, mercredi, en Ligue des Champions. Même topo pour Narbonne, vainqueur de Nice (3-0), avec un Luca Vettori inspiré (19 pts dont 2 contres), et qui défie demain en 1/8 de finale aller de la CEV Cup, Belchatow à l’Arena. Enfin, après plus d’un mois sans succès, le Paris Volley retrouve le sourire en s’imposant devant Poitiers (3-0), grâce notamment à un Joachim Panou tout feu (20 pts dont 3 contres).

LAF (9e journée)
Après avoir perdu sur son sol face à Mulhouse il y a quelques semaines, Nantes a frappé un grand coup samedi, en mettant le champion, Volero Le Cannet, à terre dans le match choc de cette 9e journée LAF (3-1). Vaillante et combative, l’armada nantaise, symbolisée par la hargne de sa capitaine, Sanja Gommans (10 pts), a souvent joué juste sous la houlette de la passeuse japonaise, Kanami Tashiro, terminant le match avec 13 fautes directes seulement contre 29 au Cannet.

Nantes s’installe un peu plus solidement en tête du championnat. Le RC Cannes a en effet cédé sur son sol face au Pays d’Aix Venelles (2-3). Aux 24 points de Kertu Laak, l’infatigable Christina Bauer a magnifiquement répondu avec un match plein (19 pts à 76% en attaque, dont 5 contres). Et ce sont Terville Florange et Paris qui profitent de l’occasion pour opérer un joli rapproché. Mais il a fallu lutter ! Le TFOC s’est offert un quatrième succès de rang au bout de la nuit face à Marcq-en-Barœul (3-2). Shannon Scully (20 pts dont 2 contres) a répliqué à Shainah Joseph (25 pts dont 2 aces). Quant aux Mariannes, elles confirment leurs excellentes dispositions en écartant Béziers (3-2), sous le vent porteur de Maria Yordanova (25 pts) et la contreuse redoutable, Candelaria Herrera (17 pts dont 6 blocks).

Mulhouse reste accroché au bon wagon, après une victoire collective à Chamalières (1-3), où la capitaine, Leandra Olinga, a montré l’exemple (11 pts dont 4 contres). Pour Levallois, en revanche, la situation se corse un peu plus encore après un neuvième revers, cette fois devant Saint-Raphaël (1-3) et Arisa Inoue (19 pts à 61% en attaque), malgré le gain du premier set. Enfin, Vandoeuvre Nancy décroche un troisième succès cette saison, face à France Avenir 2024 (3-0).          

LBM (9e journée)
Deux de chute en LBM pour le tandem de tête ! L’AS Cannes et Mende sont en effet tombés concomitamment. Les Dragons, privés de Ronald Jimenez, ont subi la loi de Martigues, très présent au block (10 contres). Un revers brutal (3-0) qui laisse cependant les Azuréens en tête puisque Mende s’est aussi incliné, chez lui, devant Saint-Jean-d’Illac (1-3), emmené par un Maxime Hervoir de compétition (19 pts à 61%).

Désormais, une troisième phalange se poste tout à l’avant, en l’occurrence, Saint-Quentin. Facile vainqueur à Lyon (0-3), le SQV complète aujourd’hui un trio de tête. Pour Nancy en revanche, les comptes ne sont pas bons après neuf journées et une cinquième défaite, à Avignon (3-0), et 26 fautes directes en trois sets !

Dans le duel à l’arrière-goût LAM, Ajaccio glane un deuxième succès à l’extérieur cette saison en s’imposant en terre rennaise (2-3), sous les pas d’un Maxime Roatta convaincant (22 pts dont 3 contres). Enfin, Fréjus s’extirpe un peu du fond après sa victoire sur France Avenir 2024 (3-1) et une farandole de 14 contres.      

lnv
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies