keyboard_arrow_up
ligue nationale
de volley

Cambrai tient tête, Cannes et Le Cannet font le plein !

le 18/10/2021
Vainqueur de Poitiers, Cambrai signe deux succès et six points en deux journées LAM, tout comme le TVB et Chaumont. En LAF, Mulhouse perd un point à Marcq-en-Barœul et laisse le RC Cannes et Le Cannet trôner. En LBM, les équipes qui recevaient ont toutes gagné.
lnv

LAM (2e journée)
Deux journées ont été disputées et ils ne restent que trois équipes invaincues, preuve une fois de plus de la grande homogénéité et l’immense densité de ce championnat LAM. A ce jeu-là, deux cadors lèvent clairement le sabre : Tours et Chaumont. Pourtant en voyage périlleux en Occitanie, à Narbonne, tombeur la semaine précédente de Montpellier, le TVB s’est imposé en trois manches (0-3), mais ce fut loin d’être une promenade. Le match a duré 1 h 50 et chaque set fut une incroyable lutte. Mais Marcelo Fronckowiak, l’entraîneur tourangeau, a pu trouver l’homme providentiel à chaque fois. A la pointe, Pierre Derouillon (19 pts à 69%) colmate superbement depuis le début de la saison, au centre, Dmytro Teryomenko (6 contres) est un gardien intraitable et Kévin Tillie a fait briller sa médaille d’or olympique avec 20 points au compteur et une réception de velours. Avec le TVB, Chaumont ne fait pas de gras non plus. A domicile, le quadruple finaliste LAM, série en cours, a facilement disposé du Plessis-Robinson (3-0), avec un block efficient (12 contres). Cambrai aussi tient le bon rythme, avec un deuxième succès au dépens de Poitiers (3-0) grâce, entre autres, aux 18 points de Vasyl Tupchii et les cinq contres de Livan Osoria. Le champion de France en titre, Cannes, est en revanche tombé à Sète (3-1), où Moritz Karlitzek a joué le feu (22 pts) et servi le plomb (5 aces) ! Paris, en revanche, a joliment renversé un match bien mal embarqué. Mené 0-2 par Nantes Rezé dans sa salle, le Paris Volley s’est révolté sous les sabots de son pointu prodige, Ibrahim Lawani, mal inspiré sur les deux premières manches et royal ensuite pour finir avec 23 points, dont le contre décisif sur balle de match (3-2) ! Vendredi soir, à Nice, Montpellier avait, lui, rectifié le tir, après sa défaite en ouverture de la saison. Vainqueur tranquille (0-3), le MHSC VB avait tiré les barbelés (14 contres). Enfin, Tourcoing a écarté une balle de match avant de s’imposer au finish à Toulouse (2-3), avec un Julien Winkelmuller (23 pts) à 58% en attaque qui a parfaitement répondu à Daniel Cagliari (26 pts à 54%).

LAF (3e journée)
Voilà donc les ténors de la Côte d’Azur assis ensemble sur le trône. Avec un troisième succès aisé sur Evreux (3-0), neuf points au compteur et un seul set concédé, le RC Cannes est assurément un très solide co-leader. Avec 9 contres, le RC Cannes a fait le travail défensif qu’il fallait samedi et le promu ébroïcien lui a offert bien trop de points (31 fautes directes). Au côté des Cannoises, seules les voisines de palier du Voléro Le Cannet suivent le rythme. Dimanche, les Cannetanes ont déboulonné Pays d’Aix Venelles (3-1), dans les pas de leur centrale serbe, Maja Aleksic, particulièrement inspirée (19 pts à 71% en attaque, dont 4 contres). Derrière le tandem azuréen, Mulhouse et Terville Florange demeurent les deux autres formations invaincues, mais chacune a laissé tomber des points. En déplacement «coton» à Marcq-en-Barœul, l’ASPTT a été bousculée, s’imposant finalement au tie-break (2-3), avec la perf offensive de la soirée pour la Colombienne Amanda Coneo (24 pts). Dans le duel des invaincues, les Mosellanes de Terville ont eu le dernier mot à Saint-Raphaël, là aussi au set décisif (2-3). Malgré une mise en jeu royale des Varoises, qui servaient 12 aces au total, le TFOC a tenu bon, avec une présence au block colossale (16 contres) et Taylor Mims en canonnière (24 pts). Derrière, Nantes s’est bien repris après sa glissade face à Paris en début de semaine, en s’imposant en trois sets à Chamalières (0-3). Enfin Vandoeuvre-Nancy a enchaîné un deuxième succès sans perdre un set, chez France Avenir 2024 (0-3), avec un block très propre (11 contres) et un service efficace (8 aces). La dernière rencontre de cette troisième journée, Béziers – Paris, aura lieu mardi.

LBM (2e journée)
Exempt de la première journée, Ajaccio est entré du bon pied dans la saison, avec un succès sur Mende (3-1), 13 points d’un habitué de la maison, Florian Lacassie, et 12 contres cumulés. Les fortes têtes n’ont pas tremblé non plus. Saint-Nazaire a croqué prestement Fréjus (3-0) avec 18 points pour Kristof Horvath et 10 aces validés. Nancy, lui, a dompté Saint-Jean-D’Illac, dont l’opposition fut plus rude cependant (3-1). Le contre nancéien a également fait merveille (14 blocks dont 5 pour Pavel Mocanu), tandis qu’Abiud Chirchir a alimenté la marque (23 pts à 60% de réussite en attaque). Une troisième équipe enchaîne un deuxième succès consécutif, c’est Martigues, tombeur de Saint-Quentin (3-1). Là aussi, le rideau de fer était tendu (13 contres) et Faïpule Kolokilagi a confirmé sa bonne forme en ce début de saison avec 24 points à 55% en attaque. Enfin, Rennes a signé son premier succès pour son retour dans le monde professionnel en dominant France Avenir 2024 (3-1), dans ce match 100% made in France. Avec cinq marqueurs à dix points et plus, six contres pour le spécialiste, Marc Zopie, et 9 aces au total, les Bretons l’ont bien joué collectif.                     

lnv
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies