keyboard_arrow_up
ligue nationale
de volley

Narbonne et Chaumont dans le wagon des demies

le 21/04/2022
Narbonne et Chaumont, vainqueurs respectivement de Sète et Tourcoing, ont rallié les demi-finales LAM hier soir. En LAF, Le Cannet et Mulhouse ont déjà fait un pas, tandis que Saint-Quentin a réalisé la performance de la soirée en s’imposant à Nancy en LBM.
lnv

LAM (Play-Offs, Quarts de finale, match d’appui)
Comme en LBM, on retrouvera donc le premier carré de la saison régulière en demi-finales des Play-Offs LAM. Mais si, au final, la logique de l’exercice régulier a été respectée, le duel décisif entre Narbonne et Sète est allé au bout du bout hier soir, conclu sur un succès des Centurions, privés de leur public pour ce cinquième match disputé à huis clos après les incidents survenus lors du match 3 dans l’Hérault. Narbonne reste donc en course et affrontera le TVB en demi-finale. Mais hier, les hommes de Guillermo Falasca ont dû s’employer durant près de 2 h 30 pour contrer les velléités sétoises, portées, comme souvent par les gros bras de Moritz Karlitzek (21 pts dont 6 aces) et Ryan Sclater (27 pts). Rafael Araujo a une nouvelle fois été monumental avec 31 points à 53% en attaque, tandis que Lisandro Zanotti (15 pts et 52% en réception) sortait un tie-break de haute facture pour porter les Narbonnais dans l’en-but.

Dans l’autre rencontre décisive des quarts de finale, il y eut bien moins de suspense puisque Chaumont, de retour au Palestra, a maîtrisé Tourcoing (3-0), pour se mettre sur le chemin de Montpellier. En 1 h 19, porté par un service efficace (8 aces) et un Jesus Herrera incisif (18 pts à 15/20 en attaque), le CVB 52 reste donc en lice pour une éventuelle cinquième finale LAM consécutive.

LAM (Play-Downs, 4e journée)
Et de quatre pour Cambrai ! Avec un quatrième succès en quatre matches de Play-Downs, les Cambrésiens sont décidément irrésistibles depuis le début de ce mini-championnat et les voilà même remontés à la quatrième place du classement à seulement quatre points de la tête ! Hier, les hommes de Gabriel Denys, revenu sur le banc avec un franc succès pour l’instant sur ces Play-Downs, se sont imposés à Toulouse (1-3), en maintenant notamment Daniel Cagliari à 15 pts (38% en attaque). En face, Cambrai a levé haut les bras (14 contres), Vasyl Tupchii a été dans ses standards (19 pts dont 5 contres), recevant le fort soutien offensif d’un Paul Villard efficient (18 pts à 67%, dont 3 contres). L’AS Cannes en revanche, a subi une deuxième défaite de suite, à Nantes Rezé (3-1) et se retrouve désormais à huit points du maintien. Les Nantais, eux, se hissent en tête du classement, grâce notamment à l’excellent match de leur pointu brésilien, Davy Moraes (24 pts à 65%). Enfin, Le Plessis Robinson n’y arrive toujours pas et encaisse un quatrième revers consécutif en Play-Downs, à Poitiers (3-1). Un SPVB qui place trois joueurs à 20 points et plus, le central cubain Javier Concepcion (20 pts dont 6 contres), le réceptionneur-attaquant espagnol, Sergio Noda Blanco (21 pts à 63%) et le pointu brésilien, Chizoba Neves Atu.

LAF (Play-Offs, Demi-finales, match 1)
Les deux pontes de la saison régulière, Le Cannet et Mulhouse, ont frappé fort d’entrée sur ces demi-finales, en s’imposant avec autorité. Leader à la régulière, Volero Le Cannet n’a pas fait de détail face aux Mosellanes du TFOC, s’imposant en trois manches (3-0) et 1 h 20 de jeu. Plus solide en réception (51% contre 41% à Terville Florange), avec une Maja Aleksic sans fausse note (11 pts à 100% en attaque, dont 3 contres), Le Cannet a largement pris l’ascendant sur ce match 1. Pour Mulhouse, opposé à son rival historique, le RC Cannes, ce fut beaucoup plus compliqué. Après un premier set très disputé mais remporté par les Alsaciennes, l’ASPTT lâchait le deuxième, avant de maîtrisé les troisième et quatrième manches. Avec 20 points, Kimberly Drewniok a porté la marque mulhousienne, répartie sur neuf joueuses. Une rotation large qui pesait au final, tandis que les Cannoises ne comptaient que six marqueuses différentes dans leurs rangs.

LBM (Play-Offs, Demi-finale, match 1)
C’est le grand coup de la soirée, toutes divisions confondues. Hier soir, pour la première levée des demi-finales LBM, Saint-Quentin est allé s’imposer au tie-break sur le terrain du Grand Nancy Volley-Ball au terme d’un match à rebondissements (2-3). Le pointu brésilien du SQV, Daniel Martins, fut une nouvelle fois au rendez-vous (24 pts à 50%). Mais les prestations réussies d’Ilya Petkov (13 pts dont 4 contres) et de Jérôme Clere (16 pts à 59%) furent, elles aussi, déterminantes. Le SQV renverse ainsi la série et n’est plus qu’à un succès de créer la sensation. Dans l’autre demi-finale, en revanche, le SNVBA a joué les patrons et s’est imposé proprement en trois sets face à Saint-Jean-d’Illac (3-0) en 1 h 10. Helder Spencer (14 pts dont 4 contres) et Illia Kovalov (14 pts) ont été de solides amiraux pour le vaisseau nazairien. Côté girondin, pas un jour n’a atteint la barre des dix points.           

lnv
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies