keyboard_arrow_up
ligue nationale
de volley

Sète nouveau leader, Saint-Nazaire bousculé, Nantes à l’affut

le 17/01/2022
Vainqueur à Tourcoing, Sète profite du forfait de Narbonne pour prendre la tête de la Ligue AM. En Ligue AF, Nantes revient sur Le Cannet et Mulhouse, alros qu’en Ligue BM, Nancy a fait tomber le leader invaincu Saint-Nazaire.
lnv

LAM (17e journée)

Alors que les reports sont à la mode depuis quelques journées, seule l’affiche entre Paris et Cambrai a dû être remise à plus tard. Le malheur des uns faisant le bonheur des autres, les Sétois profitent du forfait de Narbonne pour prendre les commandes de la Ligue AM. Un bonheur obtenu aux forceps après 2h17 d’une lutte acharnée sur le parquet de Tourcoing (2-3). Les partenaires de Ryan Sclater, 20 points au compteur, durent attendre la 5e balle de match, tout en sauvant trois, après avoir eu des occasions de conclure dans le quatrième set. L’autre gagnant du soir est sans conteste le TVB. Trois jours après son retentissant succès contre les Italiens de Modène (3-1), Tours a disposé de Chaumont sur le même score. En mode diesel dans le set initial (22-25), les Tourangeaux s’arrachaient ensuite sur chaque point pour s’imposer (25-21, 25-19, 26-24). Dans le bas du classement, Cannes victorieux de Nantes (3-2) se rapproche de Poitiers avec néanmoins un match de plus de disputé. Des Pictaviens qui ont mordu la poussière (0-3) face à un promu du Plessis-Robinson toujours aussi plaisant à regarder jouer. Efficace dans tous les domaines, le capitaine Antonin Rouzier est un des maillons forts des Hiboux. Tout comme Nalobin (5/7 en attaque) et De Leon (10/19 en attaque). Quant à Nice, le succès contre Toulouse sur le fil (3-2) pourrait tout de même peser lourd dans la course au Top 8. Un objectif de plus en plus utopique pour les Hauts-Garonnais.

LAF (16e journée)

Amputée de trois rencontres, dont le choc au sommet entre Le Cannet (1er) et Mulhouse (2e), cette journée ne manquait pas d’intérêt pour deux autres membres du Big Four. En déplacement à quelques mètres du Parc-des-Princes, Nantes n’a pas fait dans le détail face au Stade Français Paris Saint-Cloud. Un succès net et sans bavure obtenu en 1h17 (21-25, 18-25, 16-25) notamment grâce aux 16 points de Rebecka Lazic. Trois points qui permettent aux Nantaises de prendre une option sur la 3e place de cette phase régulière. Surtout avec un match en moins par rapport à Cannes (4e). Des Azuréennes à la peine avec une défaite sèche au Palais des Victoires contre les Nordistes de Marcq. Un revers 3-0 (17-25, 20-25, 21-25) auquel a largement participé Maëva Orle en empilant 21 points. Au cœur du classement, Béziers contre France Avenir 2024 (3-0) et Aix Venelles à Terville Florange (1-3) ont fait ce qu’il fallait pour conserver leurs places dans le Top 8.

LBM (13e journée)

Le 2e accueillant le 1er, le 3e recevant le 4e. Il y avait des affiches à tous les étages pour le retour de la Ligue BM après un mois de trêve. Et autant le dire tout de suite, le spectacle a été au rendez avec trois duels en cinq sets. Invaincu jusqu’alors, Saint-Nazaire est tombé chez son poursuivant nancéien dans un scénario fou, fou, fou. Nettement devant après quarante cinq minutes de jeu (17-25, 23-25), les Nazairiens balbutiaient soudainement leur volley. En face, Victor Rodriguez – auteur de 14 points – et ses partenaires sonnaient la révolte (25-18, 25-19). Dans un véritable chaudron, les Lorrains portaient l’estocade dans l’ultime manche sur un service de Martins dans le filet (15-13). Avec trois points d’avance et un match de retard sur son bourreau du soir, le SNVB peut néanmoins voir venir. Derrière, Fréjus à la faveur d’un incroyable retournement de situation à pris la 3e place à des Martégaux frustrés par leur soirée. Menant deux manches à une (19-25, 25-18, 25-18), les Provençaux s’offraient quatre balles de match (24-20) avant de craquer (24-26). Amorphes, ils traversaient le set décisif sans aucune réaction ou presque (7-15). Dans la Cité des Papes, Avignon a obtenu un succès important face à Mende dans la course au maintien et là aussi au bout du suspense (3-2), pendant que Saint-Jean Illac réussissait un joli coup en s’imposant à Saint-Quentin (1-3).

lnv
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies