keyboard_arrow_up
ligue nationale
de volley
Duel final, épisode 1 en Haute-Marne

Duel final, épisode 1 en Haute-Marne

le 21/04/2021
Chaumont accueille ce soir l’AS Cannes pour le premier épisode d’une finale LAM pleinement dans le sens de l’histoire et qui promet de l’instinct et du spectacle. Ce mercredi devait aussi marquer la fin de la saison...
lnv

Chaumont accueille ce soir l’AS Cannes pour le premier épisode d’une finale LAM pleinement dans le sens de l’histoire et qui promet de l’instinct et du spectacle. Ce mercredi devait aussi marquer la fin de la saison LAF, mais la situation sanitaire et des cas positifs à la Covid rendent impossible la tenue d’un grand nombre de matches. En revanche, cela n'empêchera pas l'ASPTT Mulhouse d'être sacrée et de recevoir son titre en main propre. 

 

 

LAM (finale aller)


Voilà donc le dernier acte, la dernière scène de cette saison LAM si singulière, sur un fil, mais intense et passionnante. Avec en finale, deux fortes têtes, deux grands émissaires de l’exercice 2020-2021. Face-à-face, pour cet épilogue magistral, deux cathédrales du volley-ball français. Car, entre l’AS Cannes et Chaumont, c’est finalement l’histoire au pluriel qui palpite, l’ancienne et la nouvelle. Entre une institution cannoise, de retour au tout premier plan, sous la férule d’un entraîneur, Luc Marquet, qui a remis en moins de deux saisons le vieux vaisseau amiral azuréen sur le chemin des sommets, avant de quitter le club à la fin de la semaine, et un CVB 52, installé fortement parmi les places fortes de la LNV depuis 2013 et son accession en LAM, avec une constance tout simplement remarquable pour le club haut-marnais qui vivra cette semaine sa quatrième finale consécutive. Cette finale est un joli trait d’union tout autant qu’un raccourci magnifique d’une saison qui, dans sa phase finale, n’a pas cessé de rebondir. On se disait que ce pouvait être l’année de Montpellier, et Chaumont est venu glacer les rêves du leader héraultais en demi-finale, après avoir brisé ceux, beaucoup plus fragiles cette année, du double tenant du titre, le TVB en quarts. On pouvait craindre que l’AS Cannes soit déstabilisée par la perte annoncée de son entraîneur à l’aube des Play-Offs. Il n’en fut rien et les Cannois ont écarté Tourcoing au bout du match d’appui en quarts de finale, avant de faire vaciller l’impétrant promu cambrésien en demies.

Alors oui, cette finale sera belle. Car Chaumont n’est plus le même depuis la phase retour. Spectaculaire toujours, avec sa doublette cubaine, Jesus Herrera et Osniel Mergarejo, mise en musique par un passeur, Raphaël Corre, parfaitement dans le ton cette saison, le CVB 52 a encore pris un tout autre relief, une autre dimension depuis deux semaines et l’arrivée d’un joker de grand luxe, Filippo Lanza. Le réceptionneur italien a changé la donne, clairement, dans la série face à Montpellier, et il sera évidemment l’un des atouts maîtres des Hauts-Marnais en finale, lesquels viseront un deuxième titre de champion de France, après celui décroché en 2017. En face, l’AS Cannes a fait preuve d’une régularité impressionnante tout au long de la saison, manquant rarement les grands rendez-vous. Avec des joueurs au vécu de parchemin, comme le passeur Danilo Gelinski, le réceptionneur Oleksiy Klyamar, le libéro Jérémie Mouiel, un pointu dévastateur, Lincoln Williams, et le meilleur central de la saison Taylor Averill, que l’on souhaite rétabli et à 100% pour ce dernier triptyque, le club azuréen, dauphin de Montpellier sur la saison régulière, a des charmes et des atouts à poser sur la table. Et un dixième titre de champion de France à conquérir, seize ans après, ce qui en ferait le seul club de France à dix étoiles ! Reste à savoir qui, ce soir à Jean Masson pour l’épisode 1, aura la meilleure main.    

 

LAF (30e journée)

Mulhouse, mathématiquement champion de France depuis deux journées, recevra ce soir son titre de champion de France, ce qui marquera la fin de cette saison LAF décidément bien compliquée !
Alors que ce mercredi devait poser le point final d’une saison disputée sans Play-Offs, seuls trois matches sont au programme, Mulhouse – Istres, Nantes – Saint-Raphaël et Pays d’Aix Venelles – France Avenir 2024. Tous les autres sont reportés sine die. Malgré tout, le dernier suspense du championnat concernant le deuxième club relégué pourrait être levé ce soir, puisqu’Istres rejoindra Mougins dans la charrette vers l’Elite Féminine à défaut d’obtenir les 3 points chez le champion de France, Mulhouse. Pour le reste, les deux autres rencontres du soir ne changeront rien à l’histoire.     

lnv
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies