keyboard_arrow_up
ligue nationale
de volley

Le Cannet et Nantes poussent fort

le 16/11/2022
Victorieux respectivement à Levallois et du Pays d’Aix Venelles, Le Cannet et Nantes s’arriment un peu plus solidement en tête du classement, tandis que Mulhouse, Terville Florange et Paris mènent la chasse désormais.
lnv

LAF (7e journée)
Ces deux-là sont à la hauteur de leurs ambitions en ce début de saison. Pour le Volero, champion en titre et tenant de la Coupe de France, la barre est forcément au plus haut. Les Cannettanes n’ont qu’un désir : se maintenir au sommet et rien d’autre. Pour les Neptunes de Nantes, en cet an 1 de leur existence et du formidable projet qui sous-tend désormais le volley et le handball féminin professionnel nantais, la sortie de l’eau est parfaitement réussi et sans éclaboussures. Mardi soir, le leader cannettan s’y est d’abord pris un peu de travers, avant de remettre de l’ordre dans son jeu, pour s’imposer chez le promu, Levallois (1-3), toujours plus collé au fond du classement désormais. Malgré les 21 points de la jeune capitaine néerlandaise du LVC, Nicole Oude Luttikhuis, Le Cannet a inversé le match grâce à une pluie de services gagnants (11 aces dont 4 pour Anna Kotikova) et une présence au block e tous les instants (14 contres dont 5 pour Chloe Mayer). De son côté, Nantes a joliment dompté Pays d’Aix Venelles (3-1), avec une variété offensive qui ouvre de belles perspectives et la présence forte de la centrale croate Martina Samadan (5 contres).

Derrière, c’est Terville Florange qui fait la bonne affaire du soir, avec un succès net et précis sur Béziers (3-0), adversaire direct des hauts plateaux ! Avec une réception solide (64% de réussite) et une Taylor Fricano à son aise (17 pts dont 2 contres), le TFOC dépasse les Angels et se propulse au troisième rang de la division. Deux équipes accompagnent les Mosellanes sur le plot, en l’occurrence Mulhouse et Paris. Le VMA a pourtant souffert pour se dépêtrer de Marcq-en-Barœul (3-2). Mais Hélène Rousseaux, décidément en grande forme depuis quelques semaines, était au four et au moulin avec 24  points dont 6 contres sur les 16 des Mulhousiennes !

Les Mariannes aussi ont dû cravacher pour mettre Saint-Raphaël à la raison. Un succès au tie-break (3-2) au bout de près de 2 h 30 d’un combat intense. Avec 13 contres dont 4 quatre pour la spécialiste, Candelaria Herrera, et 11 aces (4 pour Kaisa Alanko), Paris a été un rien plus audacieux et cela a payé. Enfin, Chamalières a évité le piège tendu par les jeunes pousses de France Avenir 2024, en s’imposant en Auvergne (3-1). Un troisième succès cette saison pour les Panthères frappé du sceau Halimatou Bah, auteure de 7 aces ! La rencontre entre Cannes et Vandoeuvre Nancy clôturera ce mercredi soir la 7e journée.   

lnv

A lire aussi

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies