keyboard_arrow_up
ligue nationale
de volley

Du classique, du révolutionnaire et du costaud

le 11/11/2022
Cette 8e journée de LAM propose un historique et indémodable Tours- Paris, mais aussi un joli duel entre Nantes Rezé et Tourcoing, deux équipes à leur aise en ce début de saison. En LAF, c’est un samedi soir au sommet entre le leader Béziers et le champion sortant, Le Cannet.
lnv

LAM (8e journée)
En ce week-end rallongé, la 8e journée de LAM s’étire, elle aussi sur trois jours, avec de jolis spots pour éclairer la grande scène. Dès ce soir, à 20 h 45 à la Trocardière, Nantes Rezé et Tourcoing ouvrent le bal en beaux habits devant les caméras de beIN Sports. Les «Boys» d’Hubert Henno sortent d’un match convaincant et d’un succès net à Narbonne qui les installent dans le quintet de tête et leur accole sans doute l’étiquette d’outsiders. Le TLM, en revanche, a été surpris à la maison par Le Plessis Robinson dimanche dernier, abandonnant son statut de dernier invaincu de la division. Mais les Nordistes sont des vaillants cette année et ils auront forcément des envies de rebond.

Devant, le leader et son dauphin seront sur le pont dimanche. Chef de bande, Chaumont accueille Poitiers pour tenter d’engranger un cinquième plein succès consécutif. Quant à Tours, la série est plus solide encore. Alors que se profile un rendez-vous historique et indémodable face à son plus vieil «ennemi», Paris, le TVB, facile vainqueur à Roeselare en ouverture de la Ligue des Champions (0-3) cette semaine, vise la passe de six victoires de rang en LAM où il n’a laissé que deux sets au tapis sur ses cinq derniers matches !

C’est au milieu de la grande cour que le promu nazairien continue de très bien vivre son retour en LAM. En déplacement à Cambrai, le SNVBA veut rester tout là-haut, tandis que les Cambrésiens sont désireux de mettre fin à une série délicate de quatre revers de rang. A l’inverse, Le Plessis Robinson veut entretenir la dynamique face à Nice et souffler sur le joli feu allumé à Tourcoing la semaine passée. Les hommes de Cédric Logeais pointeraient un troisième succès d’affilée demain en cas de succès face à la lanterne rouge, Nice.

Capables de gros matches mais encore en quête de constance, Narbonne et Sète s’affrontent dans une rencontre qui peut permettre à son vainqueur de prendre le bon sillage. Celui que le champion en titre Montpellier a pris depuis plusieurs semaines maintenant en LAM. Avec la réception de Toulouse dimanche, le MHSC, rentré un peu marri de Ulm où il s’est incliné 3-2 en Ligue des Champions face à Friedrichshafen après avoir mené deux manches à rien,  peut cumuler une cinquième victoire consécutive en championnat.

LAF (6e journée)
C’est le rendez-vous des grandes dames à la Halle des Sports du Four à Chaux samedi soir. Les Angels de Béziers, actuels leaders du championnat, défient en effet Le Cannet, tenant du titre et calé à un point, dans la roue des Héraultaises. Un gros match en perspective qui pourrait coûter à l’une ou l’autre quelques plumes. Ce dont espère bien profiter Paris, même si les Mariannes n’auront pas non plus la partie facile ce week-end. Les Parisiennes sont en effet en voyage en Moselle, sur le terrain du TFOC qui n’a pas encore perdu à la maison cette année, mais reste sur un revers sec à Chamalières. En tout cas, cela promet un joli choc entre les deux meilleurs contreuses actuelles de LAF, Candelaria Herrera (17 contres) et Mariam Sidibe (16).

Derrière, mais plus très loin désormais, Mulhouse veut confirmer son redressement. Mercredi à Nantes, dans un match qui avait des allures de grande affiche, le VMA a mis au pas les Neptunes, pourtant invaincues jusqu’ici (0-3), avec une très grande autorité, symbolisée par les 18 points d’Hélène Rousseaux notamment. En déplacement chez France Avenir 2024, les Alsaciennes ont largement les moyens d’enchaîner.

Nantes, pour sa part, vise la remise en marche à Levallois. Un promu francilien qui demeure toujours en quête d’un premier succès cette saison. Mis au pas par Paris mardi dernier, le RC Cannes, porté par son tandem offensif Laak-Snyder, espère dompter Marcq-en-Barœul. Pays d’Aix Venelles devra, lui, rester vigilant, devant Chamalières. Des Panthères rugissantes qui ont dévoré le TFOC il y a quatre jours ! Enfin, Vandoeuvre Nancy accueille Saint-Raphaël pour tenter d’accrocher une deuxième victoire à domicile.

LBM (7e journée)
Battu à domicile le week-end précédent par Rennes, le leader Mende est en déplacement à Avignon. Un voyage pas des plus reposants dans le Vaucluse, où seul Saint-Quentin s’est imposé jusqu’ici. Après son solide succès en Lorraine, Cannes enchaîne les grands bastions, avec cette fois un rendez-vous en terre corse, où l’attend une équipe ajaccienne, ragaillardie par sa victoire dans l’Aisne samedi dernier.

Autre belle partie de manivelle en perspective, en Gironde, où le 4e, la french team de Saint-Jean-d’Illac, reçoit le 3e Saint-Quentin, dernier finaliste du championnat, pour un sacré tête-à-tête de pointus entre Lucas Lilembo et Daniel Martins.

Lyon, qui reste sur deux revers consécutifs à domicile, espère casser la mauvaise spirale à l’occasion de la venue des jeunes espoirs de France Avenir 2024. Beaucoup plus à l’aise loin de ses terres qu’à la maison, Nancy, qui n’a pas perdu le moindre set en deux matches à l’extérieur, se rend à Martigues, qui a décroché son premier succès de la saison à Fréjus samedi dernier. Des Varois qui voudront donc repartir de l’avant, mais la visite de Rennes, qui vient de s’imposer sur les terres du leader, n’est pas pour les rassurer.            

lnv

A lire aussi

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies