keyboard_arrow_up
ligue nationale
de volley

Désormais, on peut cocher !

le 01/09/2022
Les calendriers des trois championnats professionnels LNV, LAM, LAF et LBM, sont dévoilés. Et d’entrée de compétition, de gros duels se profilent, qui ne manqueront ni de piquant ni de saveur.
lnv

Cette fois, vous pouvez sortir les agendas, ciseler le planning à votre guise et cocher les rendez-vous incontournables ! Les calendriers des trois championnats professionnels lnv, LAM, LAF et LBM, sont désormais connus. Et c’est un peu comme si l’on faisait un pas de plus vers la grande aventure qui s’ouvrira dans un mois pour les deux championnats masculin et dans un peu moins de deux mois pour la Ligue Féminine, appelée sur le plot un peu plus tard que les autres en raison d’un championnat du Monde qui va s’étirer jusqu’au 15 octobre.

Alors que l’équipe de France masculine cherche l’or en Slovénie au championnat du monde, les clubs professionnels français ont aujourd’hui le canevas de leur saison. Et l’ouvrage ne manque ni de traits fins ni de jolis points. Ainsi, en LAM, dès la première journée, le programme affiche un savoureux Montpellier – Saint-Nazaire, où la rencontre entre le champion sortant et l’ambitieux promu nazairien, enfin de retour à l’étage supérieur.

De son côté, et après ses trois finales perdues la saison dernière, Tours va entrer tout de suite dans le pentu et le vif du sujet, avec un début de calendrier extrêmement relevé. Pour lancer l’exercice, le TVB effectuera d’abord un premier voyage délicat en terre niçoise, avant d’accueillir Chaumont pour un gros point chaud à Grenon dès la deuxième journée, puis d’enchaîner en J3 avec un défi sur le sol du dernier couronné, Montpellier, dans un remake de la dernière finale du championnat !

En LAF, c’est encore plus radical, puisque dès la première journée, le 22 octobre, les deux finalistes de la dernière édition, Le Cannet et Mulhouse se retrouveront face-à-face pour une ouverture de saison au grand canon ! Le promu francilien, Levallois, n’aura lui pas la tâche facile en Moselle, puisqu’il se rendra à Terville Florange, demi-finaliste des Play-Offs l’an passé, européen pour la première fois de l’histoire du club et solide au premier rang depuis deux saisons consécutives désormais. Dès la J3, le TFOC recevra d’ailleurs un «client», avec la venue du RC Cannes. Nantes, en appel d’une dernière saison en-deçà des ambitions du VBN, pourra se tester face à du très sérieux lors de la 5e journée et la venue à Mangin-Beaulieu de Mulhouse.   

En LBM, on surveillera évidemment l’avancée de l’AS Cannes, relégué à l’étage inférieur après une saison dans la peau du champion de France sacrément compliquée l’an passé. Pour ouvrir le bal, les Cannois se rendront à Fréjus. De son côté, Saint-Quentin, finaliste au printemps dernier, se déplacera à Avignon, tandis que Nancy, de nouveau candidat référencé à la montée, accueillera Ajaccio dans un duel d’anciens pensionnaires de LAM. On jettera un œil attentif également au retour de Lyon dans la sphère du volley professionnel français. Les Lyonnais ouvriront ainsi leur saison avec la réception de Martigues.

lnv

A lire aussi

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies