keyboard_arrow_up
ligue nationale
de volley

Narbonne paré pour la LAM

le 30/08/2022
Les Centurions feront bien partie du plateau LAM à la reprise du championnat dans quelques semaines. Ils pourront donc défendre leur chance après une dernière saison prometteuse, marquée notamment par un sacre en Challenge Cup.
lnv

Ce ne fut pas simple. Il a fallu se bagarrer, batailler autrement, ne rien lâcher. Autant de vertus que les Centurions ont étalées si souvent sur le terrain la saison passée et que leurs dirigeants ont dû reprendre à leur compte tout au long d’un été où le club audois a vécu sur un fil et dans l’angoisse du couperet définitif. D’abord rétrogradé en division amateur fin juin, suivant l’avis de la DNACG, Narbonne a défendu avec conviction son cas jusqu’au bout et vient donc finalement d’être réhabilité en première division par la Fédération Française de Volley, allant ainsi dans le sens de la commission de conciliation du CNOSF.

Narbonne sera donc sur le haut plateau du volley français à la rentrée. Et les Centurions auront des atouts à poser et des défis à relever incontestablement. La saison sportive 2021-2022 du club narbonnais est allée au-delà des espérances. Quatrième de la saison régulière, demi-finaliste des Play-Offs, éliminé sur le match d’appui par le TVB, Narbonne a parfaitement tenu son rang dans l’Hexagone, dans l’élan d’une saison précédente qui avait vu le club occitan s’offrir une qualification européenne pour la première fois de son histoire.

Et les Centurions en firent quelque chose d’inimaginable, de somptueux, de grandiose. Pour sa première apparition dans le grand monde du volley continental, Narbonne est allé tout en haut ! Lancés sans boussole en Challenge Cup, les Narbonnais de Rafael Araujo, Lisandro Zanotti et Rémi Bassereau ont tout ravagé sur leur passage, renversant en demi-finale Ljubljana, en Slovénie, avant de terrasser Ankara sur le set en or (21-19) en finale, porté par une Narbonne Arena en transe !

Bref, Narbonne avait empilé trop de merveilleux et indicibles souvenirs pour les enfouir à la cale. Certes, avec un recrutement en décalé et sept nouvelles têtes dans un groupe quasi entièrement reconstitué, Guillermo Falasca va devoir rebâtir un collectif. Mais il y a des nouveaux noms qui ronflent, comme le redoutable pointu italien, Luca Vettori, passé par Modène, Trente et Piacenza notamment ! Vu à Cannes la saison dernière, le passeur brésilien Danilo Gelinski sera le nouveau faiseur de jeu des Centurions et les réceptionneurs, Jordi Ramon Ferragut (ESP), Vini Silveira (BRE) et Willner Rivas (VEN) ont quelques références. Avec les arrivées de deux jeunes français prometteurs, le central de Mende Tanguy-Vianney Dijoud et le libéro de Poitiers, Luca Ramon, la phalange narbonnaise est parée désormais et elle a belle allure.             

lnv

A lire aussi

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies