keyboard_arrow_up
ligue nationale
de volley

Chocs en stocks en LAM et LBM, la LAF privée du sien

le 14/01/2022
Avec des affiches à tous les étages, le volley devait être à la fête ce week-end. S’il devrait néanmoins ravir les fans, il sera amputé du choc en Ligue Féminine entre Le Cannet (1er) et Mulhouse (2e). Leader provisoire, Narbonne (1er) recevra Montpellier (5e), pendant que Tours (3e) retrouvera sa salle Grenon pour la venue de Chaumont (4e). En Ligue B, les chocs seront nombreux avec Nancy (2e) / Saint-Nazaire (1er), Martigues (4e) / Fréjus (3e) ou encore Saint-Quentin (5e) / Saint-Jean d’Illac (6e).
lnv

LAM (17e journée)

Journée après journée, le Tours Volley Ball (3e) dégringole au classement. La faute à des mauvais résultats ? Absolument pas. Avec trois matchs reportés en raison du Covid, difficile de poursuivre sa progression. C’est donc avec une (petite) part d’inconnue que les Tourangeaux s’avancent dans les innombrables chocs du week-end. Dans une salle Grenon qui sera chauffée à blanc malgré la jauge, le TVB voudra se remettre dans le sens de la marche pour la venue de Chaumont, son poursuivant immédiat. Leader provisoire mais pas surprise, Narbonne jouera un match de gala sur ses terres face à « l’ennemi » montpelliérain. Dans la foulée de leur succès 3-0 à Nantes, les Centurions voudront confirmer leur bonne santé. Pas sûr qu’Olivier Lecat et les Héraultais ne l’entendent de cette oreille. Auréolée d’une nouvelle victoire à Toulouse (1-3), Sète (2e) voudra conserver son rythme de croisière du côté de Tourcoing (7e). Une mission loin d’être simple face à des Nordistes toujours délicats à manoeuvrer dans leur salle. Les Banlieusards en visite à Poitiers (13e) aimeraient s’approcher un peu plus de l’objectif initial, le maintien. Dans le bas du classement, à l’heure où les places pour la phase finale et le maintien valent chères, Toulouse (12e) jouera une carte importante pour son avenir sur la Riviera face à Nice (8e). Quasiment condamné, l’AS Cannes abattra son va-tout contre des Nantais (11e) entre deux eaux au classement.

LAF (16e journée)

Ce devait être LE rendez-vous du week-end. Tous les regards étaient déjà tournés vers Le Cannet (1er) pour un duel annoncé de longue date face à Mulhouse (2e). Hélas, comme trop souvent depuis quelques semaines, le Covid est plus fort que tout. Il faudra donc remettre ça à plus tard. Les oppositions seront néanmoins intéressantes dans cette seizième journée avec de l’enjeu à tous les étages.  Et que dire du Stade Français Paris, certes un plus fringant avec une 10e place, mais qui reçoit une formation de Nantes (3e) à qui tout réussi ou presque ? Dans le « coeur » d’un classement bouleversé par les matchs en retard, Cannes (5e) voudra prendre trois points le plus vite possible contre Marcq (8e) pour effectuer un léger rapproché avec le « Big Four ». L’opposition entre Terville-Florange (9e) et Aix-Venelles (7e) vaudra son pesant d’or. Séparées par deux points seulement, les deux entités se livrent une lutte acharnée dans la course au Top 8. De son côté, Béziers (6e) espère ne pas se faire peur contre une formation de France Avenir 2024 (14e) en constant progrès.

LBM (13e journée)

Après une trêve qui aura permis de recharger les batteries, voici les candidats à la montée en LAM prêts pour la dernière ligne droite dans cette phase régulière. Une reprise par un samedi soir de gala avec deux chocs en stock ! En Lorraine, le dauphin nancéien et son attaquant kenyan Abiud Chirchir recevront le leader Saint-Nazaire. Dans le même temps à quelques centaines de kilomètres de là, c’est un duel de la méditérrannée qui verra Martigues (4e) accueillir Fréjus (3e) dans une course à la troisième importante dans l’optique de la phase finale. Avec ces deux oppositions, il est plutôt logique d’assister à des rencontres toutes aussi importantes dans la course au maintien. À la 8e place, Saint-Quentin - porté par Daniel Martins De Pinho - voudra se mettre sur de bons rails en ce début d’année pour la venue de Saint-Jean d’illcc (6e). Les ambitions seront les mêmes pour des Avignonnais (8e) pas toujours à la fête. La réception de Mende (7e) - ancien de cette Ligue BM - sera un excellent test pour se jauger.

lnv

A lire aussi

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies