keyboard_arrow_up
ligue nationale
de volley

La tournée des patrons

le 15/11/2021
Tours, Narbonne et Chaumont, les trois premiers du classement LAM, l’ont emporté ce week-end et Le Plessis-Robinson s’est offert Paris dans le derby francilien. En LAF, si Nantes a chuté à Béziers, Le Cannet et Mulhouse n’ont pas cédé un set. En LBM, Martigues résiste vaillamment à Saint-Nazaire et Nancy, qui continuent de jouer les patrons de la division.
lnv

LAM (7e journée)
Tours ne laisse pas grand-chose à la concurrence ces derniers temps. Leader de LAM, la formation de Marcelo Fronckowiak a encore livré un grand match samedi, dans la foulée de son entrée réussie en CEV. Face à Montpellier, l’un de ses opposants directs dans la quête du titre de champion de France, le TVB a été impressionnant dans tous les secteurs du jeu (3-0). Cinq aces dans le premier set, une réception à l‘équerre, à 62% de réussite, et un Pierre Derouillon de mieux en mieux habillé dans le costume de pointu (18 pts dont 3 aces) : Tours est pour l’heure inébranlable et Montpellier est rentré dans l’Hérault avec une défaite assez brutale. Derrière, seuls Narbonne et Chaumont s’accrochent. Victorieux à Poitiers (1-3), malgré un Chizoba Neves Atu au rendez-vous (25 pts), les Centurions enchaînent un cinquième succès consécutif et Rafael Araujo un énième match de haut standing (26 pts à 59% de réussite en attaque). De son côté, le CVB 52 a maté Toulouse (0-3), en peaufinant les fins de premier et troisième set, profitant aussi du gros trou d’air de Daniel Cagliari (3 pts à 21% !). Au centre, le Cubain haut-marnais, Roamy Alonso a régné (14 pts dont 6 contres). Cambrai complète désormais le Top 4, après avoir rappelé l’AS Cannes à sa condition de champion sortant en fragilité. Un succès logique (1-3) pour les Nordistes, campés sur cinq marqueurs à dix points et plus et bien boostés par Ivan Jecmenica (6 contres). Dans le derby francilien, Paris avait l’occasion de s’installer solidement dans la première partie du tableau. Mais les hommes de Dorian Rougeyron sont passés au travers et Le Plessis a décroché la première victoire à l’extérieur de son histoire en LAM (0-3). Les Hiboux restaient pourtant sur trois revers consécutifs, mais ils ont, samedi, totalement maîtrisé la bataille du block (9 contres à 1). Nantes-Rezé aussi a manqué la marche, face à Nice. Battus (1-3), les Boys ont surtout été tout du long sous le joug du central géant monténégrin, Gojko Cuk (2,09 m), impérial à son poste, avec la bagatelle de huit contres (17 pts au total) ! Enfin Sète est resté maître chez lui, comme depuis le début de la saison, en dominant Tourcoing (3-1), avec un Moritz Karlitzek phénoménal, qui rendait une fiche à 28 points (dont 4 aces) et 68% de réussite en attaque.

            

LAF (9e journée)

Doucement, Béziers refait surface et sa victoire face au VBN Nantes de son ancien coach, Cyril Ong, après un combat acharné de 2 h 20 (3-2), devrait lui apporter un rab de confiance, avant d’entamer la Ligue des Champions la semaine prochaine. Ce ne fut pas toujours la fête en attaque pour les deux formations (37% de réussite chacune), mais la toute jeune pointue argentine des Angels, Bianca Cugno (18 ans) a lourdement pesé (22 pts dont 5 contres). Et il fallait cela pour contrer Tessa Grubbs (19 pts dont 3 contres). Nantes cède donc un peu de terrain, alors qu’autour les cadors ont gagné. Le Cannet a ainsi compilé un neuvième succès consécutif, pliant Vandoeuvre Nancy (3-0), non sans avoir dû cravacher longtemps dans la deuxième manche (32-30). Cette fois, c’est Maja Aleksic qui s’est illustrée (20 pts dont 5 contres). Mulhouse a infligé le même tarif à Terville Florange (3-0). Georgia Lamprousi (5 contres) a défendu la terre et Amando Coneo a fait tomber les ballons (16 pts). Le RC Cannes, en revanche, a dû batailler bien plus pour s’imposer à Chamalières après plus de deux heures de jeu (2-3). Côté auvergnat, Estelle Adiana a servi le plomb (5 aces) tandis que la centrale US cannoise, Claire Felix, a parfaitement répondu (12 pts à 64% dont 3 contres).
Après un début de saison délicat, Pays d’Aix Venelles relève superbement la tête. Voici les Provençales cinquièmes du classement après un quatrième succès consécutif sans perdre le moindre set. Les victimes, cette fois, furent les jeunes pousses fédérales (3-0), dominées par Amélie Rotar (14 pts dont 4 contres) et ses amies en à peine plus d’une heure. Marcq-en-Barœul et Clarivette Yllescas (12 pts dont 3 aces et 2 contres) aussi vont beaucoup mieux, avec une quatrième victoire sur les cinq dernières rencontres. Evreux a un peu mieux résisté (3-0), mais il n’a pas assez pesé au service pour troubler la réception nordiste. Enfin, la bataille du Var, entre outsiders annoncés, Saint- Raphaël et Paris, fut, elle aussi, superbe et acharnée. Avec deux services de grande qualité (11 aces pour le SRVVB et 8 pour Paris), les réceptions adversaires furent mises à rude épreuve. Olena Lymareva (25 pts) et l’intenable Laura Milos (22 pts dont 5 aces) furent les grandes dames côté varois, même si Elina Rodriguez a longtemps retardé l’échéance (18 pts à 53%).        

 

LBM (6e journée)
Saint-Nazaire et Nancy n’ont pas fait dans la dentelle ce week-end. Deux succès bien propres, respectivement face à Rennes (3-0) et Mende (3-0), qui installent un peu plus le tandem aux commandes de la LBM, même si Martigues, victorieux de Saint-Jean-d’Illac (3-1) résiste encore vaillamment. Pour le SNVBA, l’affaire fut entendue en 1 h 12, avec quatre scoreurs à 10 points et plus. Pour le GNVB, ce fut encore plus expéditif (1 h 06), dans les pas de son pointu kényan, Abiud Chirchir (16 pts dont 3 contres). Troisièmes du classement, les Martégaux ont fait les choses collectivement face aux Girondins de Saint-Jean. Mention tout de même au central norvégien, Eirik Kavli (13 pts dont 6 contres). En déplacement dans le Vaucluse, Ajaccio a lourdement chuté devant le promu Avignon (3-0) et son attaquant compulsif, Maoni Talia (19 pts). Enfin, Saint-Quentin grappille avec une troisième victoire consécutive, face à France Avenir 2024 cette fois (3-1). Une jeunesse fédérale broyée par les mâchoires du block saint-quentinois, auteur de 16 contres au total !   

lnv

A lire aussi

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies