keyboard_arrow_up
ligue nationale
de volley

Tours régale, Le Cannet et Saint-Nazaire font le plein

le 01/11/2021
En LAM, Tours n’a fait qu’une bouchée de Cambrai samedi soir, tandis que Chaumont a lutté pour vaincre Montpellier. En LAF, Le Cannet a dompté dimanche son géant voisin le RC Cannes, tandis qu’en LBM, Saint-Nazaire a ébranlé Nancy pour s’installer seul en tête.
lnv

LAM (5e journée)
Tours ne fait pas semblant. Et son succès autoritaire, maîtrisé et implacable face à Cambrai (3-0), qui venait pourtant d’étaler Chaumont quelques jours auparavant, est tout sauf anodin. Après une première levée délicate à Grenon face à Nice et un succès à l’arraché à Paris en début de semaine dernière, le TVB a cette fois mis l’affaire en boîte rapidement. Un homme l’a porté et pas n’importe qui : le champion olympique, KévinTillie. Impeccable en réception (71%), efficace à l’attaque (56%), le réceptionneur-attaquant tourangeau a terminé à 19 points dont 2 aces et une deuxième couronne de MVP ! Avec ce cinquième succès en cinq matches, la troupe de Marcelo Fronckowiak étire un peu l’écart avec ses poursuivants. A la maison, dans un match de très haute intensité, Chaumont, pourtant mené deux sets à un et un temps malmené dans la quatrième manche, a finalement dompté Montpellier (3-2) avec ses trois hommes forts dans les clous, Osniel Mergarejo (17 pts), Jesus Herrera (17 pts) et Adrian Aciobanitei (60% en réception). En déplacement à Nice, Narbonne a aussi laissé un point en route, l’emportant au tie-break (2-3) avec, encore une fois, un Rafael Araujo stratosphérique (26 pts à 59% dont 4 contres) ! Derrière le quintet de tête, c’est Nantes Rezé qui pointe son nez désormais, après sa victoire sur Tourcoing (3-1). Malgré la perte de la première manche, les «Boys» de Loire-Atlantique ont prestement redressé la barre, grâce à l’inspiration offensive de Davy Moraes Silva (18 pts à 63%), la solidité défensive du libéro, Steve Peironet, mais aussi la «générosité» des Nordistes (35 fautes directes). Le champion sortant, en revanche, reste sur courtant alternatif et s’est fait sécher brutalement à la maison par Toulouse (0-3) et son réceptionneur, Joachim Panou (16 pts à 67%, dont deux aces et deux contres). Enfin, dimanche après-midi, Sète a fait basculer la rencontre dans le deuxième set, gagné in extremis (30-28), pour finalement battre Le Plessis Robinson en trois manches (3-0), dans la foulée de son duo d’attaquants, Ryan Sclater-Moritz Karlitzek (39 pts à eux deux). Paris, lui, a obtenu sa deuxième victoire de la saison en enfonçant un peu plus Poitiers au fond du puits (3-0). Miran Kujundzic (14 pts dont 2 aces et 2 contres) a fait les choses proprement côté parisien, tandis que le jeune pointu brésilien du SPVB, Chizoba Neves Atu, est resté dans le dur, avec un match à 11 points et 8/24 seulement à l’attaque.   

LAF (6e journée)
C’était le gros match de cette sixième journée et il a tourné à l’avantage du Cannet, plus que jamais leader et en force sur ce premier mois de championnat LAF. Dimanche après-midi, dans un  duel face à l’ennemi voisin, le RC Cannes, Voléro Le Cannet a compilé un sixième succès consécutif (3-1), pour afficher un parfait 18 points sur 18 ! Sans surprise, le collectif cannetan a encore été éclatant : cinq joueuses à 10 point et plus, 8 contres, 6 aces et cette impression de solidité qui prend un peu plus d’épaisseur à chaque sortie et fait de la troupe de Lorenzo Micelli un favori désormais désigné au titre. En voyage à Saint-Raphaël, Mulhouse a parfaitement terminé cette semaine à deux déplacements pourtant périlleux, avec six points au compteur. Après avoir vaincu en Lorraine mercredi, l’ASPTT a gagné dans le Var samedi (1-3). Mais après la perte du premier set, il a fallu un Mulhouse de combat pour arracher la deuxième manche et filer ensuite dans l’en-but. Les 21 points d’Amanda Coneo ont pesé lourd dans la bataille. Paris, en revanche, quitte le podium après son revers à Chamalières (3-1). Campées sur quatre succès de rang, les Mariannes ont subi la loi des Auvergnates et notamment la présence incontournable samedi soir de la jeune centrale cubaine, Jessica Aguilera (13 pts dont 6 contres). Avec ce deuxième succès d’affilée, les panthères de Chamalières respirent un peu, tout comme les Angels de Béziers, victorieuses au finish chez le promu, Evreux (2-3). Un collectif retrouvé (4 joueuses à dix points et plus) avec Maiara Basso en tête de gondole (17 pts, dont 3 aces et 4 contres) permettent aux Héraultaises d’enchaîner également deux victoires dans la semaine. Plus haut dans le classement, Nantes s’arrime au podium après son succès chez France Avenir 2024 (1-3), avec notamment la belle présence de sa centrale US, Megan Jaobsen (14 pts). Vandoeuvre Nancy, à l’inverse, dégringole un peu après deux défaites et 0 point en quatre jours. Cette fois, c’est Marcq-en-Barœul qui a dominé les Nancéiennes (3-1). Outre les 22 points de Christelle Tchoudjang, Maëva Orlé a confirmé son excellent début de saison (18 pts dont 2 contres). Enfin, Pays d’Aix Venelles a mis fin à quatre revers d’affilée, en dominant sèchement Terville Florange (3-0), avec un tandem français à la parade : Myriam Klöster au contre (6 blocks) et Amélie Rotar à l’attaque (18 pts), bien aidées par le match costaud de la réceptionneuse-attaquante algérienne, Yasmine Abderrahim (21 pts dont 3 contres)

LBM (4e journée)
Dans le match au sommet de cette 4e journée de LBM, Saint-Nazaire n’a pas fait de sentiment face au co-leader et autre prétendant à la montée, Nancy. Mais le succès en trois manches (3-0) ne dit pas tout de l’immense bagarre livrée durant près de 1 h 30 et trois sets serrés. Le SNVBA au su être plus clairvoyant et incisif sur les points importants. Avec 8 contres à 2, les Nazairiens ont pesé dans ce domaine, tandis que Johannes Tille a sorti cinq aces capitaux de son chapeau. LE SNVBA demeure donc la dernière équipe invaincue puisqu’Ajaccio est tombé dès son premier déplacement de la saison, à Martigues (3-1). Des Provençaux, pour le coup, bien portés par la doublette Demirovic – Kolokilagi (40 pts à eux deux) et qui accrochent la deuxième place, ex aequo avec Nancy. Avec la réception des minots du CNVB, Fréjus n’a pas fait de sentiments (3-0). Un succès propre, mais il faut dire que les Varois furent aussi bien aidés par les 20 points donnés au service (sur 34 fautes directes) par les jeunes pensionnaires fédéraux ! Saint-Quentin, lui, décroche un deuxième succès consécutif en terre girondine (1-3). En déplacement à Saint-Jean-d’Illac, le SQV a pu s’appuyer sur la grande efficacité de son pointu brésilien, Daniel Bala (26 pts à 60%). Pour les Illacais c’est un troisième revers consécutif fâcheux. Enfin, le promu avignonnais a, lui, décroché sa première victoire de la saison, à Mende (1-3), avec un match pétaradant de Maoni Talia (26 pts à 62%).                        

lnv

A lire aussi

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies