keyboard_arrow_up
ligue nationale
de volley

«Saint-Raph» en haut, Béziers en bas!

le 13/10/2021
Vainqueur au Pays d’Aix Venelles et invaincu en deux journées, Saint-Raphaël a pris place dans le wagon de tête avec Mulhouse, Cannes et Le Cannet. Pour Béziers, battu en trois sets à Vandoeuvre Nancy, le début de saison est en revanche un peu plus délicat.
lnv

LAF (2e journée)


Avec deux premières journées de championnat ramassées en quatre jours, il fallait avoir du punch et pas mal d’élan pour enchaîner le double obstacle. Elles ne sont finalement que quatre formations à avoir eu la foulée suffisamment dynamique pour réaliser le sans-faute et engranger le maximum de points. Parmi elles, on retrouve, presque sans surprise, Mulhouse, le champion de France en titre. Mardi soir, l’ASPTT a dompté Chamalières en quatre sets (3-1). Mais ce ne fut pas simple du tout. Moins brillantes techniquement en attaque qu’à l’accoutumée, les tenantes du titre ont été sérieusement bousculées par des Auvergnates entreprenantes, emmenées par leur réceptionneuse-attaquante portoricaine, Pilar Victoria (19 pts). Les Alsaciennes ont même dû prestement réagir après la perte du premier set. La prestation solide d’Anna Haak (14 pts dont 3 contres) et la qualité de service de Georgia Lamprousi (3 aces) furent précieux pour pousser Mulhouse derrière la ligne et offrir au public, de retour en nombre (2500 personnes), un succès qui cale l’ASPTT en tête de wagon.

Trois autres équipes suivent la cadence. Il y a l’historique RC Cannes et l’ambitieux Voléro Le Cannet. Victorieuses dans le Nord, à Marcq-en-Barœul (1-3), les Cannoises ont su serrer le jeu sur les deux fins de troisième et quatrième sets. Plus décisives au block (13 contres à 7), plus incisives au service (6 aces à 2), les Azuréennes enchaînent un deuxième succès de rang, tandis que les Marcquoises restent encore à quai avec deux revers. A Evreux, Le Cannet a soigné la réception et Tessa Polder (5 contres) a calmé les ardeurs offensives ébroïciennes pour repartir avec un succès propre (0-3). Le quatrième invité du premier rang est Saint-Raphaël. Un champion de France 2016 qui semble retrouver le bon tempo en ce début de saison. Victorieuses au Pays d’Aix Venelles (1-3), les Raphaëloises ont eu les idées fortes et le sang-froid qu’il faut pour s’imposer en Provence. Deux femmes ont régné, côté varois : Laura Milos, auteure d’un carton avec 27 points et Ajla Paradzik, qui a asséné six contres, dont celui sur balle de match ! A une unité derrière, mais invaincu tout de même, Terville-Florange confirme son excellente saison dernière, même si les Mosellanes ont lâché un point mardi soir face à France Avenir 2024 (3-2). Mené à deux reprises dans le match, Terville a comptabilisé 20 contres et a su varier les plaisirs en attaque, avec cinq marqueuses à dix points et plus, tout comme France Avenir 2024 d’ailleurs.

Pour Béziers, en revanche, le début d’histoire est rude. Dauphines de Mulhouse la saison dernière, les Angels patinent un peu sur ce lancement de saison, avec un deuxième revers consécutif, à Vandoeuvre Nancy cette fois (3-0). Sans le moindre set remporté en trois matches officiels (Super Coupe incluse), les Héraultaises tardent à trouver la bonne formule et pointent désormais au dernier rang du classement. Après deux rencontres LAF disputées, il n’y a évidemment pas lieu de s’alarmer encore, mais il faudrait tout de même remettre un peu de positif dans les têtes rapidement. Les Nancéiennes, elles, présentes au contre (12 blocks) et portées par Diana Frankevych en attaque (16 pts à 65%), équilibrent les compteurs. Le VBN aussi est à l’équilibre, mais il a pris la tempête mardi soir, tancé à la maison par la jeunesse parisienne (0-3) ! Un revers peu attendu pour des Nantaises bousculées par Paris et sa pointue française, Julie Oliveira-Souza (16 pts dont 2 contres).   

lnv

A lire aussi

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies