keyboard_arrow_up
ligue nationale
de volley

Narbonne, premier coup de canon !

le 11/10/2021
En s’imposant à Montpellier, candidat au titre de champion de France et leader de la dernière saison régulière, Narbonne a réalisé le premier gros coup en LAM. En LAF, Mulhouse a rappelé à Béziers qui était le patron. Enfin, en LBM, Saint-Nazaire et Nancy ont voyagé sans encombre.
lnv

LAM (1re journée)
C’est une première journée de championnat. La saison s’éveille et il est évidemment impossible de dresser une première photo nette des forces en présence. Mais le premier gros coup d’octobre est sûrement à mettre au profit de Narbonne. Vainqueurs dans l’Hérault, à Montpellier (1-3), chez le leader de la dernière saison régulière et candidat au titre, les Centurions ont créé la sensation de la journée. Porté par un service percutant (7 aces) et l’omniprésence de Rémi Bassereau (19 pts dont 3 contres), Narbonne se positionne déjà. Tours aussi est bien là. Malgré des soucis d’effectif, le TVB a su se réorganiser. L’arrivée tardive sur son sol de l’expérimenté Kamil Baranek et le passage à la pointe de Pierre Derouillon (17 pts) ont été deux options gagnantes face à Poitiers dans un derby chaleureux (1-3). Sur la lancée de sa victoire en Super Coupe, Chaumont a aussi décroché un succès révélateur dans le Nord, à Tourcoing (1-3), sous les semelles de son réceptionneur cubain, Osniel Mergarejo (23 pts à 71% en attaque). Le quatrième vainqueur à trois points de ce premier soir se nomme Cambrai, qui avait ouvert la saison LAM de belle manière jeudi soir à Toulouse (1-3).

Pour son premier match de championnat post dixième titre de champion, Cannes a livré une rude et belle bataille à Paris, avant de s’imposer au set décisif (3-2). Et pourtant, le Paris Volley, tracté par l’audacieux jeune pointu français, Ibrahim Lawany (24 pts), fut à deux points de faire vaciller le champion, menant deux manches à une et 20-23 dans la quatrième. Mais l’Allemand, Christian Fromm, sortait trois aces en rafale et l’AS Cannes, dans les pas de David Sossenheimer (27 pts dont 3 contres) s’en sortait in extremis finalement. Pour ses débuts dans le grand monde, Le Plessis-Robinson, lui, a échoué à un petit point de l’en-but. Malgré deux balles de match dans le tie-break, les hommes de Cédric Logeais se sont inclinés (2-3) face à Nice et sa doublette pétaradante, Paolo Zonca (27 pts dont 5 aces et 3 contres) – Bruno Lima (25 pts). Enfin, Hubert Henno a décroché son premier succès sur le banc de Nantes Rezé devant Sète (3-2), en remportant notamment la bataille du contre (12 à 4).

LAF (1re journée)
On le sait, il va falloir les dompter ces drôles de dames-là. Pourtant en voyage délicat à Béziers, Mulhouse a confirmé sa domination sur les Angels, entrevue en finale de la Super Coupe. Dans l’Hérault, l’ASPTT a encore une fois fait proprement le travail (0-3) en moins d’1 h 20. Kimberly Drewniok (15 pts) a assuré la marque et Mulhouse a rappelé qu’il avait bien l’intention de rester le patron. Pour Béziers, dauphin des Alsaciennes la saison passée et engagé dans un exercice prestigieux mais délicat cette année, avec la campagne en Ligue des Champions, il s’agira de réagir dès demain, pour la 2e journée LAF, qui s’enchaîne. En déplacement à Vandoeuvre Nancy, les filles de Fabien Simondet n’auront pas la tâche aisée puisqu’elles rendront visite au Vandoeuvre Nancy Volley-Ball, lui aussi en appel d’une réaction, après son revers brutal à Saint-Raphaël (3-0). Avec une attaque à 35% de réussite seulement et quinze fautes directes de plus que les Varoises (27 à 12), les Nancéiennes devront être plus justes demain soir face aux Biterroises. 

Dans le sillage des Mulhousiennes, Cannes, face à France Avenir 2024 (3-0), Venelles à Chamalières (0-3) et Terville Florange, en déplacement à Paris (0-3), n’ont laissé aucune miette non plus. Les Cannoises ont soigné la mise en jeu (7 aces) et le contre (6), Venelles a fait preuve de plus de maîtrise sur les fondamentaux face aux Auvergnates et Terville Florange a pu s’appuyer sur une Taylor Mims des grands soirs (25 pts dont 4 contres) !

Chez les deux autres têtes de gondole LAF, la saison a été lancée sans encombre. Nantes a ainsi évité le piège tendu par le promu, Evreux (3-1), avec une présence au block remarquable et 17 contres dans la valise au final, dont six pour Jaelyn Keene ! Enfin, Le Cannet, pourtant bombardé par la néo-Marcquoise, Christelle Tchoudjang (25 pts), a fait les choses sérieusement, dans les pas de Michaela Mlejnkova (19 pts) pour s’imposer face aux Nordistes(3-1).

LBM (1re journée)
Les deux cadors n’ont pas manqué le rendez-vous. En déplacement chez France Avenir 2024, Saint-Nazaire a tenu son rang (0-3), en soignant le block (12 contres) et la qualité de service (8 aces). Idem pour Nancy, très propre à Saint-Quentin (0-3 et 74% de réussite en attaque sur le match), même si les hommes de Dario Dukic ont beaucoup «aidé» les Lorrains, avec 30 fautes directes ! Partout ailleurs, ce ne fut d’ailleurs que du 3-0 en LBM pour cette première journée. Saint-Jean-d’Illac a ainsi vertement tancé Rennes, de retour dans le monde professionnel (3-0), avec six contres pour Raphaël Pascal. Fréjus a fait de même pour calmer les velléités du revenant avignonnais (3-0), avec 19 points pour le Russe Evguenii Karpinski. Enfin, Martigues et Faïpule Kolokilagi (17 pts) ont réussi un joli coup à Mende (0-3), en s’adjugeant les deuxième et troisième sets très disputés.                 

lnv

A lire aussi

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies