keyboard_arrow_up
ligue nationale
de volley

Un beau et grand baptême !

le 29/09/2021
Absente du calendrier depuis quatre ans, la Super Coupe revient en jeu samedi prochain, avec deux affiches de haut vol pour lancer la saison au Palestra, le nouvel écrin chaumontais. Finalistes LAM 2021, l’AS Cannes et Chaumont se défient à nouveau, tandis que l’ASPTT Mulhouse, reine de l’année, croise son plus vaillant opposant du dernier exercice, Béziers.
lnv

C’est sur un décor somptueux que la LNV va lever le voile de la saison 2021-2022 samedi prochain. C’est au Palestra, dans le nouveau dôme du CVB 52, cet antre magnifique désormais habité par Silvano Prandi et ses hommes, que le volley français de clubs va s’éveiller. Derrière un été de très grandes histoires, avec en majesté la médaille d’or olympique de l’équipe de France masculine à Tokyo, il y a, à l’aube de cette nouvelle saison, beaucoup d’impatience et de frémissements. Les championnats nationaux grandissent chaque année un peu plus, l’intersaison fut riche et les recrutements LAM et LAF ont résonné de jolis coups de canon.

A dix jours de la reprise des championnats LNV, le rendez-vous en Haute Marne, avec la Super Coupe masculine et féminine, est un joli point de départ et un parfait symbole. L’écrin est tout neuf, la scène est idéale pour faire renaître de ses cendres une compétition plus inscrite au calendrier depuis 2017. Sous cette appellation du moins, car on n’enlèvera évidemment pas au RC Cannes sa victoire en «Superfinale» face à Saint-Raphaël en 2019, dans un match opposant aussi le vainqueur du championnat au tenant de la Coupe de France.

La Super Coupe réapparaît donc. Et pourtant, nul vainqueur chez les hommes de la Coupe de France 2021. L’édition a été annulée pour cause de calendrier surchargé en période sanitaire particulière. Ce sera donc un remake de la finale LAM sublime, entre Chaumont, le vaincu du printemps dernier, et l’AS Cannes, sacré seize ans après et désormais le plus haut perché avec dix titres sur le veston ! Bien sûr, les choses ont changé en quelques mois, les effectifs aussi. LE CVB 52 a chipé aux Cannois un serveur redoutable, avec le Roumain Adrian Aciobanitei, et misé sur le talent du central et néo international français, Moussé Gueye. L’AS Cannes, lui, doit maintenant vivre sans Luc Marquet, remplacé sur le banc par Horacio Dileo, et compte sur le bras de son nouveau pointu italien, Gabriele Nelli. Mais le duel sera beau, évidemment. Et puis, Chaumont a, mine de rien, un titre à défendre, puisque c’est lui qui a inscrit en dernier son nom au palmarès après avoir dominé Ajaccio en 2017. Devant son public, il n’a sûrement pas très envie de céder le butin.

Mulhouse aussi, victorieux de Venelles en 2017, est tenant du dernier titre attribué sous la dénomination Super Coupe Féminine. Samedi, pour son retour aux affaires, l’ASPTT, qui a tout raflé dans l’hexagone l’an passé avec un doublé Coupe – championnat, retrouvera son plus bel ennemi de la saison écoulée, à savoir Béziers. Seule équipe à lui avoir, un peu, tenu tête, Béziers se prépare à vivre une belle saison, avec, comme pour les Alsaciennes, la Ligue des Champions au planning. Jamais apparus encore au palmarès de la Super Coupe, les Angels du coach Fabien Simondet et de l’inusable libéro, Alexandra Rochelle, aimeraient bien signer le registre samedi. Mais en face, Mulhouse a réarmé, avec un nouvel axe allemand passeuse/pointue de talent, Pia Kastner et Kimberly Drewniok.

Voilà donc deux belles affiches pour lancer en grand la saison lnv 2021-2022. Deux matches de haut rang accessibles à tous et gratuitement sur LNVtv et FranceTV.fr. Deux rencontres qui précèdent d’une semaine la rentrée des trois championnats professionnels, lesquels s’annoncent, plus que jamais et à tous les étages, indécis et passionnants.    

lnv

A lire aussi

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies