keyboard_arrow_up
ligue nationale
de volley
Nicolas, Kevin, Daryl, trois lames chez les Bleus

Nicolas, Kevin, Daryl, trois lames chez les Bleus

le 18/06/2021
Le sélectionneur des Bleus, Laurent Tillie, a dévoilé ce vendredi matin, la liste des douze joueurs qui disputeront les Jeux Olympiques de Tokyo. Nicolas Le Goff, Kevin Tillie et Daryl Bultor seront les trois...
lnv
Le sélectionneur des Bleus, Laurent Tillie, a dévoilé ce vendredi matin, la liste des douze joueurs qui disputeront les Jeux Olympiques de Tokyo. Nicolas Le Goff, Kevin Tillie et Daryl Bultor seront les trois représentants LAM dans cette grande aventure.

Ce n’est jamais un exercice aisé, quelle que soit la discipline considérée. Ce vendredi matin, Laurent Tillie a posé ses cartes sur la table. Le sélectionneur des Bleus a dévoilé son armée pour les JO de Tokyo, les douze élus chargés d’aller chercher la première médaille olympique du volley français.

Alors que l’équipe de France enchaîne les matches de VNL (Volleyball Nations League) depuis trois semaines dans la bulle sanitaire de Rimini, en Italie, le coach français a mis fin aux cogitations et au suspense. C’est toujours compliqué de trancher, car, comme je l’ai dit aux joueurs, il y a de l’implication, du temps passé ensemble, des joies, des frustrations, des émotions. On sait que tout le monde donne le maximum, donc c’est difficile de faire des choix qui peuvent sembler injustes et incompris, mais que tu dois faire en toute honnêteté et pour le bien du groupe", a expliqué Laurent Tillie, qui avait notamment l’embarras et le choix au poste de réceptionneur-attaquant, où Yacine Louati a finalement été préféré à Thibault Rossard.

Pour le reste, la sélection est logique, au vu des forces en présence. Et ils seront donc trois au Japon à porter fièrement le blason LAM 2021-2022 sur le veston international. Parmi eux, deux incontournables, piliers de la sélection depuis de nombreuses années : Nicolas Le Goff et Kevin Tillie.

Le central montpelliérain, rentré au pays cinq ans plus tard, à l’aube de la saison 2020-2021, a déjà marqué le championnat de France de son empreinte. MVP du dernier exercice pour son retour au bercail héraultais, après de fructueuses aventures en Allemagne, en Turquie et en Italie, Nicolas est une valeur ajoutée très forte à son poste, tant en sélection qu’en LAM désormais et sa place chez les Bleus n’a jamais été menacée une seconde ce printemps.

Idem pour Kevin Tillie, le fils du coach, qui effectuera à la rentrée prochaine ses premiers pas en LAM, sous la bannière d’un vaisseau amiral, le TVB. Malgré une saison transalpine, à Cisterna, qui l’a clairement laissé sur sa faim, le réceptionneur-attaquant de l’équipe de France s’est refait cette année une santé physique et son appétit est immense. Derrière le sublime défi olympique, Kévin, l’ancien double champion NCAA avec l’UC Irvine (2012, 2013), est impatient de découvrir le championnat de France, dont il connaît déjà la haute teneur en qualité et en densité.

Enfin, le troisième élément LAM est un autre central, en l’occurrence le Tourquennois Daryl Bultor. Une récompense suprême pour le Guadeloupéen de Basse-Terre, qui a su saisir sa chance suite au renoncement de Kevin Le Roux pour raisons personnelles, et qui vivra au Japon ses premiers Jeux Olympiques. Devenu un central de référence dans le championnat de France depuis trois, quatre saisons, Daryl, passé par Montpellier et Sète avant de se poser au TLM la saison dernière, a poussé la porte de l’équipe de France en mai 2017 et semble désormais bien décidé à s’y installer durablement.  
lnv

A lire aussi

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies