Billetterie

Le début de la fin

le 26/03/2021
'.$actu->_Identite['LibelleActualite'].'

Si le rideau tombe ce week-end sur la saison régulière de LAM, tout ne sera pas écrit cependant, Chaumont – Nantes Rezé et Cambrai – Montpellier ayant été reportés. En LAF, Mulhouse est exempt et Béziers veut en profiter pour se rapprocher au classement, tandis qu’en LBM, on entame la phase décisive de la saison, avec les demi-finales sur les terres des favoris, Saint-Nazaire et Nancy.

 

LAM (26e et dernière journée)
On avait convoqué tout le monde samedi à 20 h pour la dernière levée de la saison régulière, malheureusement, la Covid-19 en a décidé autrement et deux matches ont dû être reportés, en l’occurrence le déplacement du leader, Montpellier à Cambrai, ainsi que Chaumont – Nantes Rezé. On ne saura donc pas tout samedi soir, mais on connaîtra assurément les huit qualifiés en Play-Offs. Car, le gros point chaud concerne surtout l’attribution du dernier ticket. Actuel huitième, Poitiers a les cartes en main : un succès face à Nice, qui a assuré son maintien, et le SPVB montera dans le grand huit ! Son seul adversaire, Sète, veut encore y croire cependant, avant de se rendre à Toulouse, avec deux points de retard sur les Poitevins. Devant, Cannes aussi a tout dans la manche pour s’octroyer la deuxième place du classement. En déplacement à Paris, les Cannois ne peuvent plus être débordés que par Narbonne, qui navigue à deux brassés, avant de recevoir Tourcoing. Le champion en titre, Tours, lorgne, lui, sur le Top 4, avant d’accueillir Ajaccio, d’ores et déjà relégué en Ligue BM. Mais les Tourangeaux ne connaitront pas leur sort samedi soir en cas de succès, car celui-ci est lié au résultat du match du CVB 52 face aux Nantais, qui ne se jouera donc pas ce week-end. 

 

LAF (24e journée)
Mulhouse au stand, Béziers doit absolument opérer un rapproché au classement si les Angels veulent maintenir la pression sur l’ASPTT jusqu’au bout. Reste que l’affaire n’est pas simple car Béziers est en voyage à Cannes, qui doit engranger des points pour prétendre à une coupe européenne en fin de saison. Nantes aussi vise une invitation européenne et le VBN doit renforcer sa troisième place avec la réception de Paris, vertement tancé à la maison par Saint-Raphaël la semaine passée. Et ce d’autant que Nantes a désormais aux trousses une meute de Mosellanes exaltées, propulsée par cinq succès d’affilée durant lesquels Terville-Florange n’a concédé…qu’un seul set, avant de défier Pays d’Aix Venelles samedi ! Le Cannet est à la lutte également, et en quête de rebond à Istres, après la défaite reçue à la maison face à Mulhouse le week-end dernier.  A quelques journées de l’issue du championnat, l’espoir de maintien s’amenuise pour Mougins, qui doit terminer en trombe et ramener impérativement des points de son voyage dans le Nord, à Marcq-en-Barœul. D’autant qu’avec la réception de France Avenir 2024, Chamalières a l’opportunité, sur le papier, de creuser encore un peu plus l’écart et de se rapprocher du sauvetage. Enfin, dans le cœur du classement, Saint-Raphaël reçoit Vandoeuvre Nancy. 

 

LBM (demi-finales aller)
Voici donc l’heure des braves, avec la première manche des demi-finales. Ils ne sont donc plus que quatre à prétendre au titre et au Graal, l’accession en LAM. Parmi eux, deux candidats très tôt déclarés et favoris évidents à la finale : Saint-Nazaire et Nancy. Mais attention, Mende et Le Plessis Robinson ont des atouts à faire tomber et aucune pression sur les épaules. Septième de la saison régulière, Mende se rend en Loire-Atlantique avec le feu sacré, poussé par quatre succès de rang en phase de poule et une qualification arrachée sur la toute fin. L’histoire est belle et le MVL se verrait bien enquiquiner le SNVBA. Mais le collectif nazairien est très solide. Il a d’ailleurs dompté Mende deux fois en saison régulière et n’a cédé qu’une fois en phase de poule, lors d’une dernière journée où il ne craignait plus rien. Dans l’autre demi-finale, Nancy part aussi avec les faveurs, mais les Franciliens du Plessis sont sur la dynamique d’une qualification glanée sur l’ultime journée de poule et ils ont sacrément bousculé les Lorrains en saison régulière, s’imposant en cinq sets à l’aller, avant de s’incliner en cinq sets au retour, au terme de 2 batailles magnifiques !