Billetterie

Ajaccio relégué, ailleurs c’est la bagarre

le 22/03/2021
'.$actu->_Identite['LibelleActualite'].'

Vaincu à Nantes-Rezé, Ajaccio est relégué en LBM la saison prochaine, tandis que devant, les duels feront rage jusqu’au bout pour la deuxième, la quatrième, la sixième place et le dernier ticket en Play-Offs ! En LAF, Mulhouse s’échappe, tandis que les affiches des demi-finales de LBM seront Saint-Nazaire – Mende et Nancy – Le Plessis Robinson. 

 

LAM (25e journée)

L’avant-dernière journée de la saison régulière n’a pas levé tous les voiles de cette saison régulière 2020-2021 pas comme les autres, mais le couperet, en revanche, est tombé pour Ajaccio. Battus à Nantes Rezé (3-1) les Corses, sur un fil tout au long de la saison, sont désormais officiellement relégués en Ligue BM. Ajaccio aura pourtant bataillé en Loire-Atlantique, revenant à une manche partout dans ce match capital, mais la qualité du service nantais (11 aces au total) a fait la différence. Nantes-Rezé sauve donc sa peau, de même que Nice, malgré sa défaite face à Tours (0-3). Un TVB qui enchaîne un deuxième succès de rang, se requinque un peu et peut encore attraper la quatrième place du classement. Mais la lutte sera rude avec Chaumont. Le CVB 52 a lâché deux points ce week-end, en s’inclinant au set décisif à Cambrai (3-2), malgré deux sets d’avance ! Les quinze contres cambrésiens et le match solide de Paul Villard (17 pts dont 3 contres) ont pesé lourd dans la balance. Un cran au-dessus, une autre lutte ira au bout : celle pour la place de dauphin, derrière un leader montpelliérain vainqueur en toute quiétude ce week-end de Toulouse (3-0). Cannes et Narbonne ont en effet tenu leur rang, s’imposant respectivement face à Poitiers (3-1) et Paris (3-1). Sur la Côte d’Azur, le SPVB 52 a chuté et n’a donc pas encore validé mathématiquement sa présence en Play-Offs, ballotté par un collectif offensif cannois impressionnant avec cinq marqueurs à dix points et plus ! Malgré ce succès, Cannes demeure toujours sous la menace des Centurions qui ont, eux, plié Paris, avec une mise en jeu impeccable (10 aces dont 5 pour Allan Verissimo) et un joli match de Rémi Basserau (16 pts). Mais derrière, ça bataille aussi pour les accessits, avec un duel 100% nordiste, entre Cambrai et Tourcoing pour la sixième place. Le TLM a en effet perdu son poste avancé ce week-end en étant dompté par Sète (1-3) et un ancien de la maison tourquennoise, en l’occurrence le central français, Raphaël Pascal, pas tendre avec son ancienne équipe (14 pts dont 5 contres). Avec ce succès, l’Arago entretient toujours l’espoir d’une qualification en Play-Offs et ne compte plus que deux points de retard sur Poitiers avant la dernière journée le week-end prochain.

 

LAF (23e journée)

Semaine après semaine, l’affaire prend résolument belle tournure pour les filles de l’ASPTT Mulhouse. Auteures d’un parcours remarquable jusqu’ici, les Mulhousiennes semblent en capacité de passer tous les obstacles. En déplacement au Cannet, les protégées de François Salvagni ont relevé le défi avec une autorité impressionnante (0-3). Un succès sans tremblement avec une présence colossale de Christina Bauer (13 pts dont 7 contres) qui met Mulhouse en position de force. D’autant que Béziers, son unique adverse pour le titre désormais, a abandonné un point face à Marcq-en-Barœul (2-3). Avec dix aces au total, les Angels avaient pourtant soigné la mise en jeu et ont pu compter sur une Yeisy Soto performante (16 pts dont 3 aces et 4 contres) ! Derrière le duo de tête, Nantes tente de visser sa troisième place et s’impose sur Chamalières (3-1), avec le service canon de Carli Snyder (5 aces) et les 21 points de Suvi Kokkonen notamment. Mais il y a du monde aux trousses du VBN, et notamment un irréductible bastion mosellan, Terville-Florange, qui gagne bataille sur bataille et enchaîne un cinquième succès de rang, sur les terres de France Avenir 2024 cette fois (0-3), avec une capitaine, Mariam Sidibe, au cœur du jeu (5 contres)  ! Le RC Cannes, en revanche, est rentré tout déplumé de Lorraine, vaincu par Vandoeuvre Nancy (3-1) et les 17 points de Maja Burazer. Enfin, Saint-Raphaël, porté par Lynn Blenckers (15 pts dont 5 aces et 4 contres), a ramené trois points précieux de Paris (0-3), lesquels le rapprochent sacrément du maintien, en attendant le match de Mougins demain face à Venelles.    

 

LBM (6e et dernière journée, phase de poule)

Le rideau est tombé sur la deuxième phase de la saison de LBM. Et les deux derniers heureux élus, qualifiés pour les demi-finales, sont donc Le Plessis Robinson et Mende. Les Franciliens, qui accueillaient samedi le leader invaincu et déjà qualifié dans le Groupe A, Saint-Nazaire, est allé chercher le ticket avec la manière, en l’emportant 3-1 sur les Nazairiens, au terme d’une rencontre magnifique. Après la perte du premier set (31-33), tandis que Saint-Quentin un peu plus loin, faisait proprement le travail en dominant Martigues (3-0), les Hiboux n’ont pas capitulé, portés par leur réceptionneur finlandais, Niko Suihkonen, impeccable à l’attaque (18 pts à 68%) et très solide en réception (56%), pour s’octroyer la victoire et la qualif en quatre sets. Dans le Groupe B, le leader nancéien a joué un bien vilain tour à Saint-Jean-d’Illac, en venant s’imposer en Gironde (2-3). Et pourtant, la team d’Anisse Guechou a touché la qualification du bout des doigts, menant notamment deux manches à une !  Mais les Lorrains ont joué le jeu jusqu’au bout, dans le sillage de leur central hollandais, Fabian Plak, auteur de 8 contres sur les 18 de son équipe, ultra présente dans ce secteur. C’est donc Mende, pourtant 7e seulement de la saison régulière mais auteur d’une deuxième phase remarquable avec quatre victoires en six rencontres, qui se propulse au finish dans le dernier carré, à la faveur d’un ultime succès providentiel à Fréjus (1-3) ! A la baguette, le passeur espagnol, Jesus Bruque Guerrero a parfaitement mis cela en scène, et le jeune central français de 19 ans, Tanguy Dijoud, a lourdement pesé dans la décision finale. En demi-finales, les hommes de Constant Tchouassi défieront donc Saint-Nazaire, tandis que Nancy croisera Le Plessis Robinson samedi prochain.