Billetterie

Chaumont dans le jeu, Paris hors-jeu

le 15/03/2021
'.$actu->_Identite['LibelleActualite'].'

Vainqueur du leader montpelliérain, Chaumont est à la lutte avec Cannes et Narbonne pour la deuxième place de la saison régulière, tandis que Paris ne disputera pas les Play-Offs LAM pour la deuxième fois de son histoire. En LBM, Le Plessis-Robinson a fait un grand pas vers les demi-finales. 

 

LAM (24e journée)

C’est dans un nuage de suspense et de poussière que la LAM s’apprête dans deux journées à couper le cordon d’arrivée de la saison régulière ! Si Montpellier a déjà fait le travail pour d’adjuger le leadership, derrière c’est une bataille sublime entre trois équipes regroupées en deux points qui va nourrir les deux prochains week-ends. En avant-poste depuis le début de la saison, l’AS Cannes n’a évidemment pas l’intention de lâcher le spot. Vainqueur autoritaire à Ajaccio (0-3), la troupe de Luc Marquet garde l’entrée, même si Narbonne suit de près, après son succès à Toulouse (1-3) sur deux fins de troisième et quatrième set renversées et un Simon Hirsch (19 pts) qui se régale des offrandes de Nicolas Uriarte. Mais l’équipe qui déboule comme un chien dans un jeu de quilles, c’est Chaumont ! Tombeur du leader Montpellier (3-1), avec un Roamy Alonso très haut (5 contres), le CVB 52 enchaîne une quatrième victoire de rang et vient opportunément se rappeler au bon souvenir de la meute au meilleur moment. Derrière, Tours tente de finir la saison régulière au mieux, même si le TVB est projeté en Play-Offs désormais. Mais le retour d’Artur Udrys à la pointe (21 pts) face à Tourcoing (3-2) est une première éclaircie. Derrière, beaucoup d’énigmes ont été levées ce week-end dans la bataille pour les Play-Offs. En dominant Paris au terme d’un match incroyable de 2 h 23 (3-2), Poitiers, 8e et dernier qualifié à ce jour, a fait un grand pas vers l’en-but, tout en sortant le Paris Volley de la course. Dans cette bagarre magnifique, la pépite brésilienne su SPVB, Chizoba Neves Atu a sorti une prestation rare avec 35 points (dont 3 aces et 3 contres) à 56% de réussite en attaque, livrant un duel sublime à Antonin Rouzier (28 pts dont 4 contres), qui n’est donc pas parvenu à porter Paris dans le Top 8, lequel manquera le grand manège pour la deuxième fis de son histoire dans l’élite. Désormais, seul l’Arago Sète peut encore déborder Poitiers sur le fil, mais les Sétois, bigrement enquiquinés par Nantes Rezé ce week-end (3-2), malgré les 24 points de Vasyl Tupchii, sont tout de même à cinq longueurs des Poitevins. Enfin, dans le bas du tableau, la fin de l’histoire s’annonce très délicate pour Ajaccio désormais. En effet, Nice, porté par son joueur providentiel, Leo Andric (23 pts à 61%), a proprement fait le travail devant Cambrai (3-0), reléguant désormais les Corses à quatre points du maintien, lesquels devront se déplacer deux fois et abattre leur joker dès samedi prochain à Nantes Rezé dans une bataille décisive.

 

LBM (5e journée, phase de poule)

Saint-Nazaire et Nancy, déjà confortables et à leur aise, n’ont pas pour autant galvaudé cette cinquième levée de phase de poule. Vainqueur de Saint-Quentin d’un coup sec (3-0), le SNVBA a même bien arrangé les affaires du Plessis-Robinson, rentré de son déplacement martégal avec un succès immensément précieux (2-3) dans la quête de la deuxième place qualificative pour les demi-finales. Même si les deux points récoltés dans les pas d’Edson Felicissimo (21 pts) et Benjamin Daca (6 contres) ne suffisent pas encore mathématiquement à assurer la place des Hiboux dans le dernier carré, ils les en approchent grandement, avant de recevoir Saint-Nazaire samedi prochain, tandis que le SQV devra prendre trois points face à Martigues, en espérant une victoire nazairienne complète ! Dans la poule B, si le Nancy d’Eric Ngapeth n’a pas tremblé face à Fréjus (3-0), la bataille va être intense jusqu’au bout pour la deuxième place. Vainqueur de Saint-Jean-d’Illac au set décisif (3-2), avec un Faïpule Kolokilagui stratosphérique (33 pts à 65% en attaque, dont 4 contres et 7 aces), Mende reste pleinement dans la course à la deuxième place toujours occupée par les Girondins mais avec désormais un seul petit point d’avance sur les Lozériens, avant l‘ultime journée samedi prochain, où Saint-Jean-d’Illac recevra Nancy, vissé au fauteuil de leader, tandis que Mende se rendra à Fréjus, désormais hors course.