Billetterie

Les révoltés du plancher

le 11/03/2021
'.$actu->_Identite['LibelleActualite'].'

Vainqueur en milieu de semaine, Ajaccio, qui reçoit Cannes samedi, et Nantes Rezé, en déplacement à Sète, continuent de lutter vaillamment pour le maintien, tandis qu’en haut, Montpellier est d’ores et déjà assuré de terminer premier de la saison régulière. En LBM, la lutte pour la deuxième place qualificative aux demi-finales va faire rage ce week-end. 

 

LAM (24e journée)

Ça sent la fin de saison régulière et chaque match est une rude bataille désormais. Les points pèsent forcément un peu plus lourd et valent un peu plus chers maintenant. En tête, Montpellier ne craignait plus grand-chose, mais il est désormais à l’abri, après un succès de haute lutte face à Sète (3-2), assuré de terminer l’exercice régulier à la première place, à trois journées de la fin. Ce samedi, le Mvuc se rendra donc à Chaumont pour un match de gala, l’esprit libre. Il y croisera d’ailleurs une équipe en pleine dynamique. Victorieux à Cannes (2-3), sous les sabots d’un Jesus Herrera intenable (29 pts à 55%), le CVB52 ne cesse de grimper et peut même viser la place de dauphin désormais. Narbonne aussi est dans la course avant de voyager ce week-end à Toulouse, malgré un revers payé d’un point cependant cette semaine, face à Poitiers (2-3) et sa fine pointe, Chizoba Neves Atu (24 pts). Un succès précieux pour le SPVB, qui ouvre un peu plus grande la fenêtre Play-Offs et relègue Paris à cinq points. Des Parisiens, défaits à la maison par un TVB encore vivant (1-3) et bien plus efficace à la mise en jeu (6 aces pour 9 fautes contre 2 aces pour 17 fautes à Paris !), qui met fin à quatre revers de rang et assure son billet pour le Top 8. Pour le Paris Volley en revanche, tout se jouera ou presque samedi…à Poitiers justement dans un affrontement frontal et décisif ! Avant de se rendre à Tours, Tourcoing est aussi libéré de ce côté-là après son franc succès sur Toulouse (3-0), avec un collectif en ordre de marche et six joueurs à 10 points et plus. Cambrai, en revanche, devra mieux négocier son déplacement à Nice que la venue d’Ajaccio sur ses terres cette semaine. Le fringant promu cambrésien a en effet été piégé par la lanterne rouge corse (1-3), qui veut continuer à croire au maintien jusqu’au bout. Porté par sa triplette française, Quentin Jouffroy (22 pts) François Rebeyrol (18 pts) et Maxime Roatta (7 contres), le Gaz entretient l’espoir, avant la réception de Cannes ce samedi. Pour Nantes-Rezé aussi, la rébellion a sonné. La victoire des Boys face à Nice (3-1), dans un match capital, avec un efficace Adam Bartos (18 pts à 55%), permet aux Nantais de céder l’avant-dernière place aux Niçois, avant de se rendre à Sète samedi.      

 

LBM (5e journée, phase de poule)

A deux journées de la fin de la phase de poules, le suspense reste entier pour l’attribution des deuxièmes places, tant dans le groupe A que le groupe B. Si Saint-Nazaire, vainqueur à Martigues mardi (0-3), est un leader invaincu et intouchable dans la poule A, n’ayant abandonné qu’un seul set en quatre matches, Nancy, qui a chuté cette semaine à Mende (3-1), compte encore six points d’avance sur son dauphin, Saint-Jean-d’Illac et devrait, a priori, pouvoir verrouiller la première place samedi avec la réception de Fréjus. Derrière en revanche, ça bagarre sérieusement. Dans le groupe A, Le Plessis-Robinson a décroché un succès capital à Saint-Quentin cette semaine (1-3), lui permettant de reprendre la deuxième place qualificative aux Saint-Quentinois, pour un petit point seulement. En déplacement à Martigues, les Hiboux veulent absolument valider la bonne affaire, mais les Martégaux ne sont pas totalement décramponnés non plus et pourraient même se mêler à la lutte en cas de succès ! Le SQV, lui, se rend en terre nazairienne. Dans le groupe B, même topo : derrière Nancy, les trois équipes se tiennent en trois points, avec un avantage à Saint-Jean-D’Illac, deuxièmes avec deux longueurs d’avance sur Mende, avant de se rendre justement en Lozère samedi pour un défi direct, et trois sur Fréjus, des Varois toujours en course après avoir dominé les Girondins mardi (3-1).