Billetterie

Tours en alerte, Mulhouse en confort

le 01/03/2021
'.$actu->_Identite['LibelleActualite'].'

Le TVB a enregistré, face à Narbonne, son troisième revers consécutifs en LAM. Chez les femmes, Mulhouse a fait le travail sérieusement à Marcq-en-Barœul et conforté son fauteuil de leader. En LBM, le SNVBA et Nancy ont attaqué la phase de poule avec sérieux. 

 

LAM (22e journée)

Le champion de France est sur une pente savonneuse et très glissante. A Grenon, Tours a subi une troisième défaite consécutive, la cinquième en six matches toutes compétitions confondues en février ! Cette fois, c’est Narbonne qui est venu mettre un peu plus sous l’eau la tête du TVB (1-3). Avec une équipe remaniée, un pointu blessé (Artur Udrys), un autre (Pablo Ventura) obligé de «piger» à la pointe, et l’arrivée express du réceptionneur-attaquant brésilien, Lucas Loh, pour pallier le départ de Nathan Wounembaina, Tours traverse une période bien délicate. Et les Centurions en ont profité, sortant de leur boite à malice Aymen Bouguerra, jeune Tunisien de 19 ans, tout simplement bluffant sur les deux derniers sets (17 pts à 75%) ! Désormais 7e seulement, Tours n’a plus beaucoup de marge. Devant, ça gagne. Si le solide leader, Montpellier, était en «septaine» après son retour de Russie, en Ainsi, Cannes a disposé aisément de Toulouse (0-3), avec 63% de réussite en attaque. Dans le peloton de tête, ça se resserre et Chaumont vient s’en mêler, après son succès face à Tourcoing (3-1), grâce à une mise en jeu pétaradante (10 aces). Et derrière, on lutte aussi. Poitiers, au finish, a dompté Cambrai (3-2), avec la bagatelle de 18 contres (4 seulement aux Nordistes) et 25 points de Chizoba Neves Atu ! Le SPVB, 8e, n’est plus qu’à quatre points de Tours. Et Paris à sept désormais, après son succès à Ajaccio (0-3) et une grosse fin de deuxième set. Enfin, Sète entretient encore l’espoir du Top 8, après sa victoire sur Nice (3-1), avec un Kamil Baranek (19 pts à 62%) toujours vert.

 

LAF (21e journée)

L’ASPTT Mulhouse ne fait toujours pas de quartiers. En déplacement à Marcq-en-Barœul, les Postières ont plié l’affaire en 1 h 12 (0-3), avec une Héléna Cazaute pimpante (21 pts dont 3 contres et 74% en attaque). Béziers, en revanche, a lâché un point à Mougins (2-3). Et encore, il a fallu pour les Angels retourner deux sets de retard et un match mal engagé ! Mais le tandem Yamila Nizetich (28 pts) – Malina Terrell (26 pts) a fini par prendre les choses en main. LE VBN exempt, Le Cannet et Cannes ne se sont pas fait prier pour déborder les Nantaises. A domicile, les Cannetanes ont dominé Paris (3-0) avec une capitaine, Eva Yaneva bien inspirée (24 pts dont 4 contres). Le RC Cannes, lui, a fait le job, face à Venelles (3-1). Carly Dehoog a pointé présente (18 pts à 52%) et le service cannois a fait mal aux Provençales (9 aces). Dans la lutte aux Play-Offs, Terville-Florange n’en finit plus de carburer et engrange une troisième victoire consécutive devant Saint-Raphaël (3-0) ! Taylor Mims a encore fait des siennes pour les Mosellanes (22 pts). En déplacement chez France Avenir 2024, Vandoeuvre Nancy a ramené trois points essentiels (1-3), grâce à 20 points d’Elina Rodriguez et six contres de Ajla Paradzik. Chamalières en revancha a abandonné du terrain, défait par Istres (3-0), qui a quasiment assuré son maintien et peut rêver plus haut.

 

LBM (phase de poule, 1re journée)

Les cadors n’ont pas tremblé pour cette première journée de la phase de poule. Dans le groupe A, Saint-Nazaire, emmené par un Wilian Doardo sans faute (17 pts à 88%), a disposé aisément de Martigues (3-0), tandis que Nancy lâchait un set face à Mende (3-1), mais s’assurait trois points avec quinze contres au final. En revanche, comme prévu, ce fut plus «rock and roll» ailleurs. A domicile, Le Plessis Robinson a livré une grosse bataille à Saint-Quentin, mais les Franciliens, malgré 30 points de Edson Felicissimo, ont fini par céder (2-3) et 14-16 au 5e set ! Côté Saint-Quentinois, les 20 points de Julien Bernard furent très précieux. Dans le groupe B, ce fut presque le même topo entre Saint-Jean-d’Illac et Fréjus (3-2), avec des Girondins renversants, menés deux sets à rien, avant de s’imposer sur le même score dans la dernière manche (16-14), grâce à un Maxime Capet en habit de MVP (28 pts).