Billetterie

Les cadences infernales

le 18/02/2021
'.$actu->_Identite['LibelleActualite'].'

Avec deux journées dans la semaine en LAM et LAF, le rythme s’accélère. Montpellier continue de caracoler chez les hommes, tandis que chez les femmes, Mulhouse et Béziers ne se lâchent pas. En LBM, tout est quasiment joué avant la dernière levée de la phase régulière.

 

LAM (21e journée)

C’est la course folle cette semaine, avec deux journées en quatre jours et Montpellier qui est clairement en train d’imposer sa loi. Mardi, à domicile, les Montpelliérains ont frappé un très gros coup en battant sèchement en 1 h 20 le rival désigné, le TVB (3-0), avec un Nicolas Le Goff des très grands soirs (18 pts dont 8 contres). Avant un déplacement à Tourcoing, chez un autre opposant très sérieux, désormais positionné sur le podium après son succès sur Nantes-Rezé (3-1), le Mvuc compte maintenant neuf longueurs d’avance sur Cannes. Des Cannois, surpris cette semaine à domicile par Cambrai (0-3) et sa pépite brésilienne, Daniel Cagliari (20 pts dont 5 aces). Dans le Nord, tout le monde est donc à la fête puisque le promu cambrésien grimpe d’un coup au cinquième rang du classement après cette belle victoire. Cambrai pourrait carrément verser dans l’extase ce week-end en cas de succès sur le TVB, sorti du podium et à nouveau à nouveau sur le gril, avec ce déplacement extrêmement périlleux. Les Dragons cannois, eux, voudront, se refaire avec la venue de Sète. Mais méfiance, l’Arago lutte vaillamment pour une place en Play-Offs et vient de tordre proprement Narbonne (3-0), avec un efficace Vasyl Tupchii à la finition (22 pts à 62% en attaque). Autre gros coup de ce début de semaine, celui réalisé par Paris, beau vainqueur à Chaumont (1-3), grâce à un service percutant (9 aces) et l’apport précieux de Gildas Prevert (12 pts dont 4 contres). Pour autant, le Paris Volley reste en lisière du Top 8 avant d’accueillir samedi Toulouse, car Poitiers a justement ramené trois points de son voyage en Haute-Garonne (1-3), avec un match plein de son central slovène, Alen Pajenk (16 pts dont 6 contres). En déplacement à Nantes Rezé samedi, le SPVB veut tenir sa huitième place, tandis que les Nantais sont sur un fil dangereux, luttant pour la survie avec Ajaccio et Nice, dont le match de la 20e journée a été reporté. Ce week-end, les Aiglons reçoivent le CVB 52 et les Corses sont dans l’Aude, à Narbonne.     

 

LAF (21e journée)

Pas d’impair en cette journée de milieu semaine pour les deux fortes têtes, Mulhouse et Béziers, qui sprintent loin devant tout le monde désormais. L’ASPTT a nettement dominé Venelles en 1 h 15 (3-0), avec une défense en titane qui a laissé l’attaque provençale à 33% de réussite seulement. De quoi inquiéter Saint-Raphaël qui accueille les Alsaciennes samedi, mais sort d’une victoire précieuse face à Istres (3-1), la première en championnat depuis le 12 décembre, sous les sabots de l’attaquante française, Lara Davidovic (20 pts). Béziers aussi a fait le métier à Paris cette semaine (0-3) et reste à trois points de Mulhouse avant de recevoir les Istréennes samedi. En revanche derrière, ça décolle sévère pour le VBN, rentré bredouille de son déplacement à Terville-Florange (3-0) et scotché par Mariam Sidibe (14 pts dont 7 contres). Nantes, qui reçoit Mougins samedi, doit absolument se reprendre. D’autant que Cannes, facile vainqueur de France Avenir 2024 (3-0), est désormais revenu à hauteur, avant le délicieux derby au Cannet dimanche après-midi ! Des Cannetanes, à l’affût du quatuor de tête, mais qui ont chuté mercredi en Auvergne, battues par Chamalières (3-1) et sa centrale canadienne, Layne Van Buskirk (13 pts dont 2 contres). Vandoeuvre Nancy, victorieux à Mougins (1-3), refait surface et retrouve le Top 8, grâce notamment à une formidable solidarité au contre (15 blocks au total pour six joueuses), avant de défier le voisin mosellan Terville-Florange ce week-end. Exempt mercredi, Marc-en-Baroeul sera en déplacement chez France Avenir 2024 samedi. Enfin Venelles reçoit Paris.

 

LBM (18e journée)

Tout est joué ou presque avant la dernière levée de la première phase ce week-end. Vainqueur de France Avenir 2024 (0-3) en match en retard, le SNVBA s’est adjugé la pole position tandis que les jeunes pousses fédérales ne disputeront pas la phase de poules. Dans le même temps, Nancy a terminé sa saison par une deuxième défaite de rang, à la maison, face à Mende cette fois (2-3). Des Lozériens qui accueillent Le Plessis Robinson samedi. Des Franciliens qui peuvent encore venir chiper la troisième place à Saint-Jean-d’Illac, en déplacement chez le leader nazairien. Martigues, qui ne peut plus faire mieux que 8e, reçoit Saint-Quentin, tandis que France Avenir finit sa saison avec la venue de Fréjus.