Billetterie

Les Dragons s’enflamment

le 08/02/2021
'.$actu->_Identite['LibelleActualite'].'

Si Montpellier a repris sa marche en avant au terme d’une rude bataille face à Narbonne, l’AS Cannes a fait la bonne opération du week-end en remportant à Tourcoing le combat des challengers. En LAF, Béziers et Nantes ont fait le travail, tandis qu’en LBM, Saint-Nazaire et Nancy ont repris les devants.  

 

LAM (18e journée)

Montpellier a retrouvé le chemin de la gagne. Mais après son coup d’arrêt à Poitiers le week-end passé, les Héraultais ne sont pas repartis au grand galop, avec un succès au tie-break sur Narbonne (3-2) et cinq marqueurs seulement, mais tous à 11 points et plus et un collectif offensif à 54% de réussite en attaque. Derrière, Tours a relevé le menton, à l’occasion de la venue du voisin poitevin, après une dernière prestation piteuse à Sète. Vainqueur (3-1), avec notamment le bel effort d’Artur Udrys (23 pts à 57%), le TVB reste à la lutte, en compagnie d’une ébouriffante équipe cannoise. Déboulée dans le Nord, sur les terres d’un TLM lesté de confiance avec trois succès consécutifs, l’AS Cannes a fait les choses sèchement (0-3), avec un service percutant (8 aces) et une attaque inspirée (60% de réussite). Il fallait cela car derrière, Chaumont rapplique vivement. Tombeur de Toulouse (3-1), le CVB 52 en est maintenant à six succès consécutifs et à seulement deux petits points de la deuxième place au classement désormais. Et sa pépite offensive cubaine, Jesus Herrera semble avoir trouvé le bon filon (24 pts à 65% en attaque). Après avoir tancé Tours, Sète a passé Ajaccio au tamis (3-0) avec un ancien toujours vert, Kamil Baranek (14 pts dont 3 aces). Reste que l’Arago n’entre pas encore dans le Top 8, car c’est Paris qui s’y glisse ! Victorieux à Nice (0-3), sous le regard perçant du central bulgare, Svetoslav Gotsev (12 pts dont 5 contres), le Paris Volley est dans la place. Nantes Rezé, aussi, mais pour sa survie en LAM. A domicile, les Boys sont tombés en cinq sets face à Cambrai (2-3), malgré quinze contres au total et 24 points de Peter Michalovic. Mais en face, Daniel Cagliari (27 pts) faisait tomber la grêle et le madré passeur Yannick Bazin mettait au supplice la réception nantaise, avec huit aces !

 

LAF (17e journée)

En attendant le choc entre le RC Cannes et Mulhouse demain, Béziers et Nantes, les chasseurs des postières alsaciennes ont fait le métier. En déplacement chez France Avenir 2024, les Héraultaises n’ont pas tremblé (0-3) et Bianca Farriol a brillé avec 14 points dont 7 contres ! Pour Nantes, le succès était capital face à Marcq-en-Barœul (3-1) pour rester accroché à la tête du classement. Le VBN est pourtant passé au travers de son premier set, avant de se reprendre ensuite, grâce notamment à Lauren Schad (17 pts dont 6 contres). Derrière, Terville Florange, Vandoeuvre Nancy et Paris ont relancé la bagarre aux Play-Offs. Victorieuses de Mougins (3-1), les Mosellanes, emmenées par une Taylor Mims vibrante (25 pts), conservent la septième place. Mais Parisiennes et Nancéiennes n’ont pas lâché un pouce de terrain ! Paris a été propre devant Istres (3-0), avec une réception maîtrisée et 7 aces au total. Quant aux Lorraines, elles ont un peu plus bataillé face à Chamalières (3-1), mais la pointue croate, Maja Burazer a empilé les points (24 pts).    

 

LBM (16e journée)

Le temps du roi aura été très éphémère pour Saint-Jean-d’Illac. Passé leader à la faveur d’une journée précédente à un seul match, les Girondins ont déjà quitté le trône. Défait à la maison par Fréjus (1-3) et son solide central espagnol, Daniel Macarro (11 pts dont 5 contres), Saint-Jean laisse Saint-Nazaire et Nancy reprendre le leadership. Le SNVBA a dominé Mende (3-1) grâce au feu nourri, une nouvelle fois, de «Pepe» Gonzalez (29 pts dont 5 aces), tandis que le Grand Nancy a été fort dans le money time à Martigues (1-3), malgré les 8 contres de Sebastian Roatta. Dans le dernier match de la journée, Le Plessis Robinson, pourtant mené 0-2, a décroché un succès précieux sur Saint-Quentin (3-2), sous les sabots de Edson Felicissimo (27 pts), lequel fait grimper les Franciliens à la quatrième place de la division.