Billetterie

Montpellier s’envole, Mulhouse et Béziers tiennent

le 25/01/2021
'.$actu->_Identite['LibelleActualite'].'

Dominateur face à Ajaccio, le MUC profite d’un faux pas du TVB face à Cannes pour prendre un peu d’air au classement. Chez les femmes, Mulhouse et Béziers tous les deux victorieux, se tiennent en un point.

 

LAM

 

Cette 16e journée de LAM a profité au leader montpelliérain avec un net succès face à la lanterne rouge ajaccienne (3-0). Les vingt-un points – dont six aces – de Ryan Sclater ne sont pas étrangers à cette réussite express (1h09).

Pendant ce temps, Tours, se prenait les pieds dans le tapis sur ses terres face à l’AS Cannes. Après 2h07 de lutte, un service dans le filet de Coric permettait aux Cannois d’exploser de joie. Avec un 13/16 pour le premier et un 15/19 pour le second en attaque, Koncilja et Averill étaient les grands artisans de cet exploit. 

Si la route est encore longue jusqu’à la 26e journée, les Héraultais avec 40 points au compteur, contre 34 pour Tours et 31 pour Cannes, possèdent aujourd’hui un bon petit matelas d’avance.

Les autres bonnes opérations du week-end sont à mettre au crédit de Tourcoing, victorieux de Nice 3-0 et de Chaumont bousculé, mais vainqueur de Poitiers (3-2).  Opposés à des Niçois en difficultés en service / réception, les Nordistes se sont faits un malin plaisir de « martyriser les réceptionneurs adverses. Avec une copie parfaite en attaque (5/5) pour également trois contres et deux aces, Simon Roehrig a nettement participé à la victoire des siens, tout comme Daryl Bultor, auteur d’un 9/11.

Dans la course à la 8e place, le duel entre Paris et Sète promettait de faire un malheureux…La bataille fut intense pendant deux heures et quatre manches et vit le Paris Volley s’en sortir notamment grâce à l’excellente performance de Miran Kujundzic avec 26 points (24/34 en attaque, 71%). Plus que jamais, les hommes de Dorian Rougeyron sont dans le coup pour le Top 8.

 

LAF

 

Le sport féminin était à l’honneur cette semaine en France, à commencer par la LAF avec la diffusion de Nantes / Le Cannet sur Sport en France. Bien que prometteuse, l’affiche a laissé un petit goût d’inachevé en raison de la nette victoire azuréenne (3-0). Décidé à frapper un grand coup, le club du Cannet a pu se reposer essentiellement sur le bras de Nia Kai Reed qui est ressortie de la rencontre avec pas moins de 26 points inscrits malgré ses 41% « seulement » de réussite en attaque (25/61). Commettant peu d’erreurs, Nantes est simplement tombé sur plus fort, notamment aux contres (11, dont 4 pour la seule Ronika Stone). Ce surprenant revers des Nantaises offre une bouffée d’oxygène au duo Mulhouse / Béziers, après deux succès contre Istres (1-3) et à Saint-Raphaël (0-3). François Salvagni et ses troupes comptent un point d’avance sur les Biterroises (34 points contre 33 points) et un match en moins, que ces dernières combleront ce mardi avec la réception du Cannet. Un beau duel en perspective. Une nouvelle belle performance des Cannetanes les propulserait à la 4e place du classement.

Restées sur de belles prestations en fin d’année dernière, les Mariannes ont prouvé qu’elles pouvaient espérer mieux dans ce championnat. Vendredi soir, lors d’un affrontement plein de suspense, le Stade Français Paris-Saint-Cloud a su faire la différence dans les moments clés grâce à la Lituanienne de 27 ans, Monika Salkute. Efficiente dans tous les secteurs du jeu, elle pesa dans le match avec ses vingt-et-un points.

Dans le bas du tableau, les Auvergnates de Chamalières se sont données un peu d’air en dominant France Avenir 2024. Un bonheur qui replace les troupes d’Atman Toubani au-dessus de la ligne de flottaison. Mais avec seulement trois points d’avance sur Mougins et un meilleur set-average sur Istres, la menace est réelle dans la course au maintien.

 

 

LBM

 

Avec deux rencontres seulement disputées, c’est une 14e journée tronquée qui a eu lieu. Au Plessis Robinson, la logique a été respectée avec un succès 3-1 des Hiboux contre France Avenir 2024. Dans une rencontre plus disputée que le score le laisse croire, Felicissimo (19 points) et Verhoeff (17 points) ont dû s’employer pour porter leur équipe.

À Saint-Quentin, les Axonais ont maitrisé Saint-Jean d’Illac 3-0 pour demeurer au contact des Robinsonnais. Avec 90% de réussite en attaque et douze points au total, Eldin Demirovic est à l’origine de ce tour de force important pour la suite.