Billetterie

Narbonne en tête, Tours et Montpellier piaffent

le 25/12/2020
'.$actu->_Identite['LibelleActualite'].'

Fort de leur succès autoritaire à Cannes mardi, les Centurions terminent l’année 2020 en trombe et en tête de la LAM. Mais derrière, Montpellier, qui a réussi la passe de dix à Nice, et Tours, sans peur à Nantes Rezé, sont dans la bonne dynamique et semblent bien armés. Sur le pont également en milieu de semaine, Nancy et Saint-Nazaire se sont repris en LBM.

 

LAM (15e journée)

Deux succès sans perdre un set pour terminer l’année 2020 et voilà Narbonne qui se pose, à l’heure des fêtes, mathématiquement en tête de la LAM ! Victorieux à Cannes mardi soir (0-3), grâce à des fins de deuxième et troisième set bien maîtrisées, les Centurions, bien orchestrés par Nicolas Uriarte et féroces à la finition avec Simon Hirsch (19 pts) notamment, ont confirmé leurs ambitions. Mais dans un championnat d’une densité sans doute jamais vue encore, ils ne sont pas seuls, loin de là. Derrière, ça pousse, notamment Montpellier et Tours, les deux formations en position de force finalement, avec respectivement trois et quatre matches de moins que le leader audois et deux petites défaites au compteur seulement. A Nice, le Mvuc a glané un dixième succès consécutif en LAM (2-3). Même si ce fut dans le dur cette fois, les Héraultais, boostés par un Ryan Sclater ébouriffant (27 pts à 53%) et un service décidément redoutable (9 aces), ne se cachent pas ! LE TVB, aussi, montre les muscles. Un troisième succès de rang 3-0, cette fois à Nantes-Rezé, pour clore 2020, un géant à la pointe, Artur Udrys, qui semble trouver pleinement ses marques désormais (17 pts à 70%) et voilà le double champion en titre sur le bon chemin. Pour Tourcoing en revanche, la fin d’année civile est plus compliquée, avec quatre revers de suite. Cette fois, c’est Paris qui lui a fait perdre le Nord au tie-break (2-3), avec une triplette Fukuzawa, Kujundzic, Rouzier de premier ordre (56 pts à eux trois). Un Paris Volley qui se redresse prestement avec quatre succès sur ses cinq derniers matches ! En déplacement à Toulouse, Cambrai, belle surprise de cette première moitié de saison, s’est incliné mais les gaillards ont ramené un point du voyage tout de même (3-2), au terme d’une partie spectaculaire, marquée par le duel somptueux entre Théo Faure (32 pts à 60%) et Daniel Cagliari (26 pts à 62%). L’Arago, en difficulté ces dernières semaines, s’est bien repris face à Poitiers (3-0). Un succès entier qui maintient Sète à portée du Top 8. Ce qui n’est plus le cas d’Ajaccio, tombé pour la quatorzième fis en quinze matches devant Chaumont cette fois (0-3) et qui reste englué à la dernière place du classement.   

 

LBM (12e journée)

Battues le week-end dernier, les deux pointures de la division, Nancy et Saint-Nazaire se sont reprises en début de semaine, bouclant l’année civile 2020 sur une bonne note et au coude à coude en tête de la LBM. En voyage à Saint-Quentin, les Lorrains ont maîtrisé leur affaire (1-3), avec une prestation de haut vol dans tous les domaines (14 contres dont 5 pour Fabian Plak, et 10 aces au total) et un match de standing de leur pointu serbe, Stefan Okosanovic (25 pts à 75%). Mais Saint-Nazaire reste embusqué à un petit point après son succès sur Le Plessis Robinson (3-1), l’équipe en forme du moment qui restait sur cinq succès de rang. Pas à son aise le week-end précédent à Saint-Quentin, le pointu argentin, «Pepe» Gonzalez avait cette fois retrouvé toute son ardeur (25 pts à 54%). Auteur du gros coup à Nancy, le samedi précédent, Saint-Jean-d’Illac a confirmé face à Martigues (3-1), avec un Maxime Capet redoutablement efficace (15 pts à 82%). Enfin, Mende avait disputé cette 12e journée un peu avant tout le monde et s’était défait assez aisément de France Avenir 2024 (0-3), avec 14 points de Faïpule Kolokilagi.