Billetterie

Montpellier s’affiche, Ajaccio décolle enfin

le 30/11/2020
'.$actu->_Identite['LibelleActualite'].'

Autoritaires vainqueurs, respectivement de Nice et à Nantes Rezé, Cannes et Montpellier viennent se coller au leader de LAM Tourcoing, tandis qu’Ajaccio valide son premier succès de la saison à Paris. En LAF, Nantes garde les commandes sans frayeur, alors qu’en LBM, les deux fortes têtes, Nancy et Saint-Nazaire, ont repris leur marche en avant. 

LAM (10e journée)

Malgré un contexte compliqué, des matches en retard à jouer ici ou là, la LAM continue d’être passionnante et encombrée d’incertitudes. Il y a ceux pour qui tout va bien d’abord et qui poursuivent leur élan à grandes foulées vers le sautoir. Ainsi, Cannes et Montpellier sont désormais dans le même pas que le TLM. Vainqueurs de Nice (3-1), les Dragons enchaînent un quatrième succès consécutif et sont même revenus mathématiquement à hauteur des Nordistes, sous les sabots de leur central américain, Taylor Averill, auteur d’un match monumental, avec 21 points et 9 contres ! A un petit point du duo de tête, Montpellier pointe sa trogne avec une autorité réelle. En maîtrisant à chaque fois les fins de set pour ramener un succès de Nantes (0-3), le Mvuc a compilé une cinquième victoire de rang, la troisième sans lâcher le moindre set, et coulé un peu plus les Nantais vers le fond. Dans le Nord, le TLM, en revanche, a fait tomber un petit point face à Chaumont (3-2), au terme d’un match à rebonds. D’abord dominateur, Tourcoing a ensuite subi les entrées convaincantes de Osniel Mergarejo et Samuel Jeanlys, avant de retrouver du caractère pour s’adjuger le tie-break. Dans ce groupe de tête, Tours a également abandonné un point dans la bagarre, à Narbonne, mais repart avec un sixième succès de rang, série en cours (2-3). Les «auriverdes», Aracaju (7 contres) et Pablo Natan Ventura (17 pts) ont fait le travail pour le TVB. L’autre nouvelle de cette 10e journée, c’est la première victoire de la saison d’Ajaccio, à Paris (1-3), avec la performance remarquable du jeune réceptionneur de 21 ans, François Rebeyrol (20 pts à 68%). Les Corses quittent ainsi la dernière place, dont hérite désormais Nantes Rezé. Le promu cambrésien, lui, est bien plus haut, après sa belle prestation face à Poitiers (3-1), avec un Daniel Cagliari, comme souvent, au rendez-vous (25 pts à 59%). Enfin, Toulouse fut autoritaire à Sète (0-3) et reste à l’affût du quatuor de tête.

LAF (11e journée)

Les choses se décantent gentiment en LAF et le trio Nantes, Béziers, Mulhouse (qui jouera demain à Paris), annoncé en première ligne en début de saison, tient déjà son rang et le renforce journée après journée. Samedi, le VBN n’a pas tremblé pour s’imposer en une heure sur les terres de France Avenir 2024 (0-3) et garder la pole. Béziers fut beaucoup plus à l’ouvrage face à Mougins (3-1), mais l’expérience et l’efficacité de Yamila Nizetich (25 pts) furent décisives. Derrière, en revanche, ça a coincé. Vandoeuvre Nancy a chuté à Cannes (3-0). Des Cannoises, extrêmement appliquées (15 fautes directes seulement), qui poursuivent leur redressement. Pays d’Aix Venelles aussi est tombé, à domicile, face au Cannet (2-3), lequel enchaîne un deuxième succès consécutif et se rapproche du ventre du classement. De son côté, Saint-Raphaël a manqué l’occasion de faire un joli bon en avant, stoppé dans le Var par les Mosellanes de Terville-Florange (2-3), dans un match spectaculaire de 2 h 10, où Terville a régné au bloc, avec 20 contres au total dont 6 pour Mariam Sidibe et 7 pour Ruta Stanyulite ! Enfin, Marcq-en-Barœul n’a pas chassé tous ses doutes à la maison, mais le VCMB a gagné contre Istres (3-2), après avoir été mené deux fois dans le match. Avec 20 points, Karolina Goliat a été plutôt propre en attaque.


LBM (8e journée)

Battus le week-end précédent, Nancy et Saint-Nazaire ont remis de l’ordre ce week-end. En déplacement délicat à Mende, le SNVBA a fait preuve d’autorité (1-3) et Wilian Doardo (18 pts dont 4 contres) fut un soutien offensif précieux à l’incontournable «Pepe» Gonzalez (23 pts). Les Lorrains, quant à eux, ont maîtrisé Fréjus (3-1), avec notamment 15 unités de leur pointu serbe, Stefan Okosanovic. Derrière, la bonne opération est pour Saint-Quentin, qui a mis fin à la mini-série de France Avenir 2024 (0-3), avec un attaquant argentin, Manuel Balague au four et au moulin (24 pts dont 4 contres). Enfin, Martigues n’y arrive toujours pas, battu cette fois par Le Plessis-Robinson et son bras armé Rudy Verhoeff (29 pts à 57%), malgré une lutte vaillante (2-3).    




Ne ratez rien de l'actualité du Volley Pro en vous inscrivant à la newsletter hebdomadaire ! Avec en plus un cadeau de bienvenue dès l'inscription dans votre boîte mail. Rendez-vous ici !