Billetterie

Grand vent au Nord

le 26/10/2020
'.$actu->_Identite['LibelleActualite'].'

Vainqueur à Cannes, Tourcoing compile un cinquième succès en cinq journées ! Seul Tours, victorieux à Poitiers, parvient à suivre le rythme des Nordistes. En LAF, c’est Nantes, vainqueur à Chamalières, qui tourne à plein régime, tandis que Nancy mène toujours la danse en LBM.

 

LAM (5e journée)

L’affaire est sérieuse désormais. Déjà, avant même la reprise, l’arrivée de Mauricio Paes et le recrutement bien senti avaient rapidement placé le TLM sur le banc des assaillants. Mais, maintenant, les faits sont là : Tourcoing est de retour chez les grands ! Vendredi, les Nordistes ont conquis un cinquième succès consécutif en terre azuréenne (0-3), sur les planches de l’AS Cannes, pourtant comptée parmi les plus à l’aise en ce début de saison. Un service canon (9 aces), une réception maîtrisée, un Luciano Palonsky inspiré (17 pts à 61%) : le TLM a fait les choses proprement et avec sang-froid notamment lorsqu’il a fallu chiper le deuxième set (29-31). Sous le grand vent du Nord, seul Tours parvient à rester stable. En s’imposant avec autorité à Poitiers (1-3), grâce notamment à ses centraux et un Petrus Montes (14 pts) encore redoutable, le TVB a engrangé une quatrième victoire consécutive et posé quelques balises supplémentaires sur son chemin. Car derrière, on patine un peu plus. En déplacement à Nantes-Rezé, Chaumont, malgré deux manches d’avance, a encaissé un troisième revers de rang, tandis que les Nantais, dans un magnifique sursaut et portés par les ruades de Michel Fedrizzi (24 pts) et Peter Michalovic (30 pts), décrochaient enfin leur première timbale de la saison (3-2) ! Montpellier, lui, se refait un peu la cerise, avec un troisième succès en une semaine, à Ajaccio cette fois (1-3), avec cinq marqueurs à dix points et plus et un Nicolas Le Goff au centre du jeu (6 contres). Pour le Gazélec, en revanche, ça se corse, avec un seul petit point et toujours aucune victoire au compteur. Nice aussi reste à quai, avec une troisième défaite, mais un point pris face à Toulouse (2-3), où le jeune réceptionneur de 21 ans, Théo a fait très Faure avec 32 points à 54% de réussite en attaque ! Paris, lui, a été rudement corrigé par Narbonne à la maison (0-3) en 1 h 15. Des Centurions efficaces au service et bien inspirés en attaque (61% de réussite). Enfin, Sète est venu à bout de Cambrai au tie-break (3-2), malgré le match tonitruant et le record de la saison établi par Daniel Cagliari (38 pts à 63%) ! Côté Arago, Baptiste Geiler avait également sorti le gros armement (27 pts).

 

LAF (5e journée)

Le VBN est en chemin ! Avec 12 points sur 12, Nantes file droit devant, sans rien laisser en route depuis le début de la saison. En déplacement à Chamalières, les filles de Cyril Ong ont réagi prestement après la perte du premier set (1-3), sous les sabots ardents du duo Snyder-Medaro (47 pts dont 6 contres). Mulhouse, en revanche, a laissé tomber un point en Moselle, avec un succès au tie-break à Terville Florange, après avoir été mené deux sets à un (2-3). Résultat, c’est Pays d’Aix Venelles qui se glisse dans l’interstice et s’agrippe aux mollets nantais, grâce à un troisième succès en une semaine, sans concéder le moindre set ! Cette fois, c’est Mougins qui a bu la tasse (3-0), bousculé notamment en réception et par le bras de la Colombienne Amanda Coneo (16 pts). En revanche, pour les grosses têtes de la Côte d’Azur, c’est un début de championnat décidément bien compliqué. A la maison, Le Cannet a pris la foudre biterroise (0-3) et un éclair foudroyant de Malina Terrell (26 pts dont 5 contres) ! Le RC Cannes, lui, n’a pas fait mieux chez le promu Istres, défait dans les grandes largeurs (3-0) et laminé notamment par la fougue de Mary-Kate Marshall (18 pts dont 4 contres). En tout cas, voilà un joli succès de prestige pour Istres Provence Volley, qui marque magnifiquement son retour en LAF. De son côté, Saint-Raphaël retrouve des couleurs après un deuxième succès de rang, cette fois au dépend de Paris (3-1), sur la base d’un jeu très bien maîtrisé (14 fautes directes seulement en quatre sets) et d’une attaque bien menée par Laura Milos notamment (21 pts). Enfin, Marcq-en-Barœul a signé sa première victoire à domicile et son premier match à trois points face à France Avenir 2024 (3-0).

 

LBM (3e journée)

Comme annoncé, la LBM est en rangs très serrés cette année ! Avec trois matchs terminés au tie-break sur les quatre rencontres du week-end, il faudra vraiment arracher chaque point cette saison ! Dans ces luttes intenses, Nancy a eu le coup de rein décisif à Saint-Jean-D’Illac (2-3), malgré deux sets de retard et un tie-break remporté (16-18) ! Avec 21 points dont 5 contres, Horacio d’Almeida a fait le travail. Tout comme Faipule Kolokilagui (25 pts dont 4 contres) avec Mende, sorti vainqueur au bout des cinq sets à Martigues (2-3). Le Plessis Robinson a, lui aussi, été sacrément enquiquiné par France Avenir 2024 (2-3), mais il décroche sa première victoire de la saison. En revanche, Saint-Nazaire a connu la soirée la plus tranquille de ce week-end en LBM, avec une victoire en 1 h 14 face à Saint-Quentin (3-0) et un Jose Luis Gonzalez dans le bon ton (20 pts et 15/20 en attaque).