Billetterie

Rennes et l’affaire du trio

le 02/03/2020
'.$actu->_Identite['LibelleActualite'].'

Tours, à Toulouse, et Montpellier, à Chaumont, ont chuté lourdement ce week-end, ce qui fait les affaires de Rennes, vainqueur de Tourcoing. En LAF, Mulhouse, Nantes et Cannes ne se lâchent pas, tandis que Cambrai et Nancy ont pris une sérieuse option sur les deux premières places en LBM.

 

LAM (23e journée)

Le TVB en a vécu mille des situations comme celle-ci et il sait trop bien que ce n’est pas le moment de flancher en bout de ligne droite. Et pourtant, à Toulouse, le champion de France s’est affaissé ce week-end. Battu dans les grandes largeurs (3-0), une semaine après n’avoir ramené qu’un point de Narbonne, Tours voit fondre sur lui Rennes, de retour aux affaires après son succès autoritaire sur Tourcoing (3-0). Et c’est heureux encore pour les Tourangeaux que Montpellier se soit fait essorer à Chaumont (3-0). A Toulouse donc, Tours a vite lâché. Si la doublette française des Spacer’s, Pierre Derouillon (15 points) et Théo Faure (12 points), s’est éclatée, le TVB n’y fut que très rarement, commettant même 13 fautes directes dans le troisième set ! Rennes, à l’inverse, s’est appliqué. 13 aces, 7 contres, une efficacité offensive notable (57%), largement de quoi perforer Tourcoing, perclus de doutes et six défaites de rang ! Chaumont aussi a brillé face à Montpellier : 1h15 de jeu, 10 aces et trois petits sets ! Dans un match « à Play-Offs », Nantes Rezé a enchaîné une quatrième victoire d’affilée et ramené deux points précieux de Poitiers (2-3), au terme d’un match spectaculaire, marqué par la lutte superbe entre Chizoba Neves Atu (31 points à 57%) et Peter Michalovic (26 points à 48%). A trois journées de la fin, personne ne veut flancher. Même Narbonne y croit encore, après son succès sur Paris (3-1) et la performance significative encore de Rémi Bassereau (20 points à 61%). Sète aussi se bagarre et est allé chercher deux points capitaux à Ajaccio (2-3), malgré deux sets de retard ! L’Arago a pu compter notamment sur un Baptiste Geiler « de compet » avec 23 points dont 4 aces. Enfin Cannes, malgré son revers chez le dernier, Nice (3-2), saute sur l’occasion et s’installe en huitième position, celle enviée par beaucoup d’équipes à l’approche du gong final.

 

LAF (23e journée)

Et revoilà nos trois inséparables ! Mulhouse, Nantes et Cannes, en trois points, à trois journées de la fin. C’est beau comme une lutte antique. Victorieuse de Pays d’Aix Venelles (3-1), l’ASPTT Mulhouse défend sa terre, en leader solide. Carli Snyder, (21 points) a tenu le fort offensif, permettant de compenser la blessure au genou de Laetitia Moma Bassoko. Nantes a mis moins d’une heure pour renvoyer France Avenir 2024 à son apprentissage (3-0), sans une joueuse à plus de 11 points ! Attendu en Lorraine, à Vandoeuvre Nancy, Cannes a parfaitement évité le piège (1-3), malgré la perte du premier set. Amanda Coneo (21 points) et Nadiia Kodola (22 points) ont assuré la marque. Dans un duel de haut vol, Le Cannet a brisé la dynamique de Béziers. Campées sur sept succès de rang, les Angels ont cédé (3-1), devant les bras tendus des Cannetanes (13 contres au total). Dans la lutte pour entrer en Play-Offs, la bonne opération du week-end est incontestablement pour Marcq-en-Baroeul, victorieux de Chamalières (3-0), avec un joli match de Kristina Yordanska (14 points dont 5 contres). Saint-Raphaël, en revanche, s’est fait déplumer à Mougins (3-0), par Katarina Jovic notamment (18 points). Les filles de Marie Tari ne veulent pas tomber et enchainent deux succès de suite pour la première fois de la saison ! Le hic, c’est que Paris Saint-Cloud est guerrier aussi. Victorieuses de Terville Florange (3-0), dans les pas d’Alexandra Dascalu (18 points dont 5 contres), les Mariannes viennent de prendre six points en deux matchs !

 

LBM (15e journée)

La lutte paraît désormais circonscrite à deux équipes. Ce week-end, en confrontation directe, Saint-Nazaire a cédé à la maison face à Nancy (0-3), tandis que Cambrai a envoyé Saint-Quentin à dix points (3-1). Pour les Nancéiens, l’opération en Loire-Atlantique fut juteuse et bien menée, avec 60% de réussite en attaque et 9 contres au final. Pour le Cambrai Volley, l’affaire est bonne aussi, grâce au match rondouillard de Szymon Romac (19 points). Derrière, le Plessis Robinson a souffert mais assuré l’essentiel face à Saint Jean d’Illac (3-2), sous les sabots de son duo Edson Felicissimo (23 points) et Martin Jambon (25 points). A domicile, Martigues s’est fait piéger par Fréjus (1-3) et Jordan Corteggiani (21 points à 59%). Ce qui permet à Mende, vainqueur de France Avenir 2024 (3-1), avec un service canon (16 aces !), de recoller aux Martégaux à la 6e place.