Billetterie

Tours en pole, Mulhouse sous la menace

le 17/02/2020
'.$actu->_Identite['LibelleActualite'].'

Le champion en titre tourangeau a pris seul les commandes de la Ligue AM après son succès sur Sète, tandis que Rennes est tombé face à Nantes Rezé. En Ligue AF, Le Cannet a frappé un grand coup sur les terres du leader, Mulhouse, lequel voit désormais Nantes et Cannes revenir au grand galop.  

 

LAM (21e journée)

Ce n’est pas encore un coup de grâce, mais la prise de pouvoir du TVB le week-end dernier est un signe très fort envoyé à toutes les troupes LAM à cinq journées du terme de l’exercice régulier. Vainqueur dans la douceur de Sète (3-0), sans un joueur à plus de 11 points, le champion en titre a pris les commandes du vaisseau, seul, comme pour rappeler à tous qu’en attendant les joutes du printemps, le gardien du trophée c’était encore lui. Dans le même temps, Rennes, à l’inverse, a chuté. Mis au pas à domicile par l’armada nantaise (1-3), entraînée par son pointu slovaque, Peter Michalovic (21 points), mais surtout poussée par tout un collectif (5 joueurs à dix points et plus). Les Bretons, à terre, perdent donc la tête et aperçoivent même dans le rétroviseur Montpellier au grand galop. Victorieux à Tourcoing (1-3), les Héraultais, portés par un Joachim Panou étincelant (26 points à 55%), laissent les Nordistes face à leurs doutes après une cinquième défaite en six matchs qui les sort des Play-Offs ! Le trio de tête a clairement une longueur d’avance maintenant, puisque Chaumont a lâché en Corse, vaincu par Ajaccio (3-1) et sa défense en titane (16 contres dont 6 pour Thiebault Bruckert). Et voici le Gaz qui fait le grand bond, désormais sixième du classement, après que Toulouse a chuté à la maison devant Paris (1-3). Un succès précieux pour la bande de Dorian Rougeyron et son réceptionneur-attaquant japonais Tatsuya Fukuzawa (15 points), qui peuvent toujours prétendre aux Play-Offs. Mais la lutte sera sévère, notamment avec Poitiers et Cannes, lesquels se sont livrés une farouche bataille samedi dernier, finalement remportée par les Poitevins (3-2), avec au final un match gigantesque du Marocain Zouheir El Graoui (35 points) ! Enfin, Narbonne, bien emmené par Rémi Bassereau (22 points), a laissé Nice loin du reste de la bande, en trois fins de set terriblement accrochés (0-3).

 

LAF (21e journée)

Rien n’est donc jamais écrit cette saison en LAF. Alors que l’on pensait l’ASPTT Mulhouse un peu plus à l’abri, les Alsaciennes ont pris de plein fouet la révolte du Cannet. En terre alsacienne, le Voléro a fait sa loi (1-3), grâce notamment à la présence de Bojana Markovic, se rappelant aux bons souvenirs de ses anciennes camarades. Et voilà donc Cannes et Nantes qui accourent à nouveau ! Victorieux à Saint-Raphaël (0-3), en maîtrisant les détails dans les fins de deuxième et troisième manches, le RC Cannes, propulsé par Fatou Diouck (20 points dont 4 contres), recolle à deux longueurs de Mulhouse. Idem pour Nantes, vainqueur à Mougins (1-3), malgré la perte du premier set. Mais les deux internationales françaises du VBN, Lucile Gicquel (24 points) et Amandha Sylves (15 points à 71%), ont su bien faire les choses. Néanmoins, le trio n’est toujours pas à l’abri. Car derrière, Béziers ne lâche pas un pouce de terrain. Dominateurs face à Terville Florange (3-1), les Angels enregistrent un sixième succès consécutif ! A la suite du Top 5, l’écart est fait, sans doute pour de bon. Et Vandoeuvre Nancy, vainqueur de France Avenir 2024 (3-0), avec 16 points de Taylor Mims, est en passe de réserver sa sixième place. En revanche, derrière, trois équipes, Saint-Raphaël, Pays d’Aix Venelles et Marcq-en-Baroeul, se tiennent en deux points et vont se livrer une lutte incroyable pour… deux places en Play-Offs. Dominatrices devant Chamalières (3-0), les filles de Félix André se sont relancées après trois revers de rang, tandis que les Nordistes de Thibaut Gosselin n’ont pas tremblé à Paris (0-3). Le strapontin pour le grand manège va valoir cher.