Billetterie

Saint-Nazaire au tapis

le 16/12/2019
'.$actu->_Identite['LibelleActualite'].'

En LAM, Rennes a parfaitement géré son déplacement périlleux à Nantes Rezé, tandis que Tours, Montpellier et Chaumont restent en place. En LAF, Nantes cède au Cannet et Mulhouse reprend un peu d’air. En LBM, la sensation du week-end c’est le succès de France Avenir 2024 sur le coleader nazairien, qui laisse Nancy seul aux commandes à l’heure de la trêve.

 

LAM (12e journée)

Comme la saison dernière, Rennes est bien l’équipe de la première moitié de saison. En déplacement à Nantes Rezé, pour un derby toujours bouillant, les Bretons ont su maîtriser le contexte et les évènements pour l’emporter (1-3). Comme d’habitude, Kamil Baranek et Rafael Araujo ont fait le travail en attaque (22 points chacun) et le central français Phillipe Tuitoga s’est chargé de contrôler le centre (8 contres). Assuré de virer premier à mi-parcours, Rennes met dans son dos le TVB, vainqueur à Poitiers après un premier set manqué (1-3), grâce notamment au match féroce de son pointu, Hermans Egleskalns (27 points à 55%). Autoritaire vainqueur d’Ajaccio (3-0), Montpellier confirme son 3e rang et son jeu complet (68% en attaque, 58% en réception). Après un début de saison en alternance, Chaumont semble de plus en plus solide. Vainqueur de Tourcoing (3-1), avec dix contres et huit aces, le CVB 52 chipe la quatrième place aux Nordistes. Derrière, Paris s’arrache et dompte Toulouse (3-2), avec un match réussi de son réceptionneur japonais, Tatsuya Fukuzawa (17 points à 62%). Cannes a fait une bien jolie fête face à Nice. Dans une fin d’après-midi festive, animée, colorée et musicale, conclue par un concert de Black M, les Cannois ont vite plié l’affaire (3-0), bien aidés, il est vrai, par les 32 fautes directes en trois sets de leurs voisins niçois. Narbonne reprend également des couleurs et enchaîne un deuxième succès de rang sur le parquet de l’Arago Sète (1-3). La première victoire à trois points pour les Centurions depuis… la 2e journée ! Un bonus précieux qui permet aux Narbonnais d’abandonner la dernière place du classement aux Niçois.

 

LAF (13e journée)

Mulhouse a soufflé un grand coup et est reparti de l’avant. Après quelques soubresauts et des résultats contraires il y a deux semaines, l’ASPTT a retrouvé son pas sûr pour faire tomber le Pays d’Aix Venelles chez lui (1-3) et reprendre un peu le large au classement. L’affaire n’était pas simple puisque les filles de Félix André restaient sur sept succès de rang. Mais les Alsaciennes furent plus costaudes en tout (10 contres à 4, 9 aces à 4) samedi soir. Une victoire significative, d’autant que derrière, on a laissé des plumes. Ainsi, Nantes, seulement battu par Mulhouse (4e journée) jusqu’ici en LAF, a plié d’un coup au Cannet ce week-end (3-0). Avec une attaque à 26%, face à des Cannetanes féroces en défense (14 contres), le VBN ne pouvait pas espérer grand-chose. Cannes, en tout cas, est ravi. Victorieux à Chamalières (1-3), sans avoir besoin de forcer (38 fautes directes du VBCC !), le RC Cannes s’empare désormais de la deuxième place du général. Béziers prend aussi la bonne vague, même si les Héraultaises, victorieuses à Terville Florange (2-3), laissent un point en chemin en Moselle. En revanche, Marcq-en-Baroeul n’en profite pas. A domicile, les Nordistes ont été surprises par Paris Saint-Cloud (1-3), décidément bien plus à l’aise à l’extérieur, d’où il a ramené trois de ses quatre succès jusque-là. Romana Kriskova (24 points) a été la maîtresse artificière côté parisien. Face à Mougins, Saint-Raphaël, propulsé par Laura Milos (23 pts), a fait l’essentiel (3-1) pour ne pas décrocher complètement du Top 8. Vandoeuvre Nancy, lui, y est bien installé après un succès propre chez France Avenir 2024 (0-3).

 

LBM (9e journée)

Au terme de cette dernière journée de l’année et de la phase aller, certains sont partis en se grattant la tête. C’est notamment le cas de Gilles Gosselin, l’entraîneur de Saint-Nazaire. Le SNVBA a en effet chuté chez les jeunes pousses de France Avenir 2024 (3-2), lesquels décrochent donc face au coleader de la division leur premier succès 2019-2020 ! Malmené par le contre adverse (16 blocs), chahuté par le bras phénoménal d'Ibrahim Lawani (34 points à 57%), Saint-Nazaire laisse donc la pole en 2019 à Nancy, facile vainqueur à Saint Jean d’Illac (0-3). Derrière, on en profite aussi. Saint-Quentin, avec cinq contres de Pavel Mocanu, tombe Fréjus aisément (3-0) et grimpe sur la deuxième marche de LBM, tandis que Cambrai ne souffre guère plus face à Mende (3-0). Le Plessis Robinson, en revanche, continue de coincer à la maison. Cette fois, c’est Martigues qui s’y impose (2-3), en profitant allègrement de deux trous d’air des Hiboux aux deuxième et quatrième sets.