Billetterie

Tourcoing en pole, Mulhouse en vogue

le 12/11/2019
'.$actu->_Identite['LibelleActualite'].'

Victorieux à Narbonne, Tourcoing prend les commandes de la Ligue AM, pendant que Paris gagne à Sète. En LAF, Mulhouse file toujours droit devant après son succès à Mougins. En LBM, Saint-Nazaire est désormais le dernier invaincu, après le revers de Martigues à Mende.

 

LAM (6e journée)

Le vent tourbillonne sur la Ligue AM, mais Tourcoing fait front vaillamment. Vainqueur à Narbonne (1-3), qui marque clairement le pas et enregistre un quatrième revers consécutif, le TLM s’empare de la tête du classement. Mais au-delà de ce placement honorifique à ce stade du championnat, Igor Juricic appréciera bien plus la diversité et l’efficacité offensive de son équipe, qui terminait le match à 58% de réussite en attaque. Si Tourcoing en est là, c’est aussi parce que Sète et Cannes, les deux pétaradants du début de saison, ont chuté ce week-end. A la maison, l’Arago a subi la loi de Paris (0-3), qui décroche son premier succès à l’extérieur en Ligue AM, grâce notamment à une dimension défensive, au contre, supérieure (13 à 6) et à un collectif discipliné (15 fautes directes seulement). De son côté, Cannes a cédé sur le fil à Ajaccio (3-2), malgré le festival offensif de son pointu US, Kyle Russel (30 points). Tours, en revanche, que l’on commençait à voir beau et qui restait sur quatre succès de rang (Coupe de France comprise) sans perdre un set, a pris un rude coup en Bretagne, dominé par Rennes (3-0) et assommé par le bras du pointu brésilien, Rafael Araujo (20 points à 68%). Si Paris et Tours restent englués loin des sommets, Montpellier, lui, y grimpe hardiment ! En décrochant sur le parquet de Nantes Rezé (1-3) un quatrième succès d’affilée, avec une belle présence du central français Kevin Kaba (10 points dont 6 contres), la bande d’Olivier Lecat pointe désormais à la 3e place au classement. Pour Nice et Poitiers en revanche, ça ne décolle toujours pas vraiment. Les Aiglons de la Côte sont quasiment tout le temps dans le match chaque week-end, mais ils ont encore buté au tie-break pour la deuxième semaine consécutive cette fois devant Chaumont (2-3). Un CVB 52 qui possédait pour le coup un tandem d’acier en attaque, avec la paire Yant-Winkelmuller, auteur de 56 points, également répartis, à eux deux. Enfin, Poitiers est tombé sèchement à domicile devant Toulouse (0-3) et sa jeunesse française, Pierre Derouillon (16 points) et Théo Faure (19 points), avec un dernier set à douze petits points seulement pour le SPVB.

 

LAF (7e journée)

Mulhouse caracole toujours. En visite à Mougins, l’ASPTT a fait sa petite affaire proprement (1-3), même s’il a fallu un peu plus cravacher dans les deux derniers sets. Carli Snyder (17 points) et Héléna Cazaute (15 points) furent des soutiens précieux pour Laetitia Moma Bassoko (20 points) en attaque. Après son revers à Marcq-en-Baroeul la semaine passée, Béziers a repris le fil en dominant sans trop de crainte Vandoeuvre Nancy (3-0). A Paris St-Cloud, les Mariannes ont remporté leur premier set à la maison… mais pas leur premier succès, battues par Nantes (1-3). Un VBN bien emmené par Lucille Gicquel (22 points), qui s’installe sur le podium. Dans le duel des voisines, c’est Cannes qui a décroché le pompon au Cannet (1-3), mettant fin à la belle série cannetane de cinq succès de rang. La réceptionneuse sénégalaise, Fatou Diouck (16 points) fut omniprésente côté cannois. En accrochant un deuxième succès de rang sur les terres de France Avenir 2024 (0-3), Chamalières intègre le Top 8. Pour le Pays d’Aix Venelles, la série s’étire à trois de suite, après un succès probant à Terville Florange (0-3). Mais Marcq-en-Baroeul fait encore mieux avec une quatrième victoire consécutive à Saint-Raphaël (0-3) sans bavure, et une place dans le Top 6 désormais pour les Nordistes.     

 

LBM (4e journée)

Saint-Nazaire reste seul à garder le fort. Vainqueur de Fréjus (3-1), pendant que Martigues chutait à Mende (3-0), les Nazairiens préservent leur invincibilité et la tête de la LBM. Ce week-end, ils le doivent en bonne partie au match ébouriffant de leur pointu grec, Nikos Zoupani, auteur de 31 points à 52% en attaque ! Les Martégaux, en revanche, ont été mis au pas par le Mende Volley Lozère et la présence au filet du central congolais, Vincent Mabiala (5 contres). Saint-Quentin poursuit sa jolie grimpette et se fixe à la deuxième place après un troisième succès de rang en terre girondine cette fois, à Saint-Jean-d’Illac (0-3), dans la foulée de son pointu serbe Strahinja Brzakovic (20 points à 59%). Nancy décroche au Plessis Robinson un succès révélateur sans doute (1-3), avec notamment une performance collective au contre remarquable (17 contres au total). Enfin, Cambrai relève un peu la tête avec un succès facile aux dépens de France Avenir 2024 (3-0).