Billetterie

Les champions au tapis

le 14/10/2019
'.$actu->_Identite['LibelleActualite'].'

Ce n’était pas un week-end pour les têtes couronnées. Champion sortant, Tours a chuté d’entrée à Chaumont en LAM, tandis que Paris, sacré en LBM l’an passé, est lui aussi tombé, à domicile devant Nantes-Rezé. En LAF, Cannes, non plus, n’a pas résisté à la furia mulhousienne. Enfin, Saint-Nazaire a maîtrisé son sujet face à Cambrai, dans la première affiche en LBM.             

 

LAM (1re journée)

C’est une sensation forcément. Une petite détonation d’entrée en LAM. Tours, champion incontestable la saison dernière, a chuté dès le premier pas, et lourdement encore, 3-0 ! Ce n’est pas anodin, même s’il convient de relativiser la portée de l’affront. Primo, c’était à Chaumont, son plus fidèle adversaire ces dernières années. Deuxio, les collectifs des uns et des autres en sont aux premiers balbutiements. Il n’empêche, pour ses débuts de coach, Hubert Henno avait sûrement envisagé un tout autre scénario que celui de se faire croquer par un CVB 52 à son affaire en attaque (55% de réussite), et porté par une mise en jeu redoutable (8 aces). Sète, que l’on annonce renaissant, a, lui aussi, frappé fort en s’imposant à Montpellier (1-3), avec des performances tous azimuts, tels les 28 points de Vasyl Tupchii ou les 8 contres de Arno Van de Velde ! Narbonne, qui se dit ambitieux, a fait également les choses dans un ordre impeccable en attaque face à Ajaccio (3-0), avec 69% de réussite offensive ! Les deux autres équipes à faire le plein de points sur cette journée initiale sont Tourcoing, tombeur de Poitiers dans le Nord (3-1), grâce notamment à son métronomique attaquant, Ronald Jimenez (21 pts), mais aussi Cannes, gisant l’an passé, et qui frappe tout de suite cette fois en s’imposant face à Toulouse (3-1), dans la foulée des 20 points de son pointu Américain, Kyle Russel ! Rennes, qui souffre traditionnellement à Nice, est tombé au tie-break chez les Aiglons (3-2), malgré deux sets d’avance et les 30 points de son attaquant brésilien Rafael Araujo, tandis qu’en face, la doublette Jolan Cox/David Mehic (45 pts cumulés) a fait le métier. Enfin, Paris, malgré les 26 points de l’ex Nantais, Robin Overbeeke, et les 7 contres de « l’ancien », Ardo Kreek, a flanché sur la fin pour son retour en LAM face à Nantes Rezé (2-3), où Petar Michalovic a déjà frappé très fort avec 31 points !

 

LAF (3e journée)

Mulhouse voulait poser son empreinte sur ce début de saison et l’a fait de superbe manière, en domptant sèchement le champion en titre, le RC Cannes, dans ce duel au sommet de LAF (3-0). Un succès net, en 1 h 15, une domination de tous les instants et surtout un coup de tampon qui installe les Alsaciennes comme les femmes fortes de ce début de saison. Avec elles, seul Béziers résiste, avec une victoire logique (3-0) sur France Avenir 2024 et 18 points de Malina Terrell. Juste un petit point derrière, Nantes est bien calé, après s’être imposé face à Marcq-en-Baroeul (3-0) en limitant l’attaque nordiste à 32% de réussite. Mais c’est Vandoeuvre Nancy qui fait sensation, avec une troisième victoire consécutive, cette fois face à Venelles (3-2), avec une réception mieux tenue et quatre joueuses à 13 points et plus, tandis que les Provençales se sont beaucoup appuyées sur Eli Uattara (27 pts). Après un début de saison un peu en-dedans, Le Cannet a solidement réagi à Paris (0-3), avec un succès maîtrisé et une belle qualité de service. Enfin, Terville Florange, à la maison face à Saint-Raphaël (3-1), et Chamalières, en déplacement à Mougins (1-3), ont ouvert le compteur à succès. Avec 11 contres d’équipe et les 26 points de l’éternelle pointue, Christelle Tchoudjang-Nana, les Auvergnates ont ramené un succès précieux.

 

LBM (1re journée)

C’était un premier choc en Loire-Atlantique, entre deux prétendants à la montée et Saint-Nazaire ne s’est pas fait bouger. Une victoire expresse (3-0), tandis que Cambrai a bien trop donné de points à l’adversaire (23 fautes directes). Face à France Avenir 2024, Nancy n’a pas non plus tremblé (3-0), grâce notamment à la «papatte» redoutable du réceptionneur brésilien, Hugo De Leon (16 pts dont 6 aces). Fréjus, face à Saint-Jean-d’Illac (3-0), a également rendu une copie propre, avec l’apport précieux de sa recrue de luxe, Jordan Corteggiani (19 pts). Martigues a dû batailler bien plus pour dompter Saint-Quentin (3-1), avec notamment un quatrième set à rallonge, gagné 32-30 ! Mais les Martégaux avaient sur cette rencontre un peu plus de variétés offensives. Enfin, Mende et Le Plessis Robinson ont livré une bataille titanesque de 2 h 40 avant que les Franciliens ne s’imposent au tie-break (2-3), avec le carton de la soirée pour le pointu français des Hiboux, Martin Jambon (32 pts à 57%) !