Billetterie

Tout oublier !

le 31/07/2019
'.$actu->_Identite['LibelleActualite'].'

Dixièmes et hors-jeu pour les Play-Offs la saison dernière, les Nancéiens sont décidés à frapper fort cette saison, avec l’accession dans un coin de leurs têtes.

 

L’an passé, toute envie de monter en LAM avait été vite éteinte par la rétrogradation administrative de Paris. Taillé avec un effectif pour l’étage supérieur, le club de la capitale n’avait laissé que des miettes à la concurrence lors de la phase régulière. Sur un projet de montée en trois ans, le Grand Nancy Volley Ball a donc dû revoir ses plans. Pour autant, jamais le manager général Michel Hentzen n’avait imaginé que la saison serait si compliquée avec une dixième place au bout du compte. « Nous sommes forcément déçus car l’objectif était d’accrocher les Play-Offs. Mais très vite, nous avons compris que ce serait difficile à atteindre, voire impossible. Nous nous sommes maintenus sportivement et c’est l’essentiel. » Il faut dire que dès le début, les signaux n’auguraient rien de bon. La recrue bulgare Radoslav Popov n’arriva jamais au club, tandis que Todor Valchev se blessa dès la préparation physique pour ne jamais jouer le moindre ballon sous le maillot lorrain. « La saison a été douloureuse pour nous tous. Notamment pour Martin (Demar) qui n’était pas là pour souffrir autant. Paris était un trop gros poisson. Le club doit vite rebondir avec l’ambition de monter dans les deux prochaines années », poursuit le manager sportif.

 

Faisant table rase du passé, Michel Hentzen souhaite regarder devant. Très vite, en collaboration avec son entraîneur Martin Demar, le duo est parti à la recherche de joueurs pouvant coller au projet et aux ambitions du Grand Nancy. « Beaucoup de joueurs vont débarquer en France pour la première fois. Il y a forcément quelques paris. Mais c’est le jeu sur un marché de la Ligue BM ou il n’est pas simple d’attirer des premiers choix. Certains préfèrent attendre le plus longtemps possible pour accrocher un contrat en LAM. D’autres sont un peu trop chers », commente Michel Hentzen.

 

Et autant dire qu’à la lecture des recrues annoncées, le GNVB devrait effectivement jouer les premiers rôles dans un championnat où Saint-Nazaire, Cambrai, ou encore Martigues seront de sérieux concurrents à l’accession. Pêle-mêle, il faut souligner le retour en terre nancéienne de Glenn Tuifua au poste de réceptionneur-attaquant ou de l’arrivée du passeur de Porto-Rico Léandro Macias. Mais l’un des gros coups reste sans conteste la signature de l’international français Horacio D’Almeida. Véritable armoire à glace de 2 m pour 103 kg, l’ex-pensionnaire de Tourcoing, Chaumont et Cannes la saison dernière est un renfort de choix. Au poste de pointu, Egor Popov s’avère être un vrai pari sur l’avenir : « Le nom ne nous fait pas peur. On ne revivra pas l’imbroglio Popov », explique Michel Hentzen, un petit sourire dans la voix. « Il a terminé meilleur marqueur du dernier championnat du Qatar avant de finir l’année à l’Iraklis Thessalonique. C’est un joueur assez grand (2,02 m) avec une excellente technique. Il peut être la bonne surprise de ce championnat. » Après une reprise le 19 août et une première semaine de remise en forme, Nancy partira en stage en République Tchèque début septembre. La mise en route se fera à domicile le 12 octobre avec la réception de France Avenir 2024.