Billetterie

La tête à l’envers

le 25/04/2019
'.$actu->_Identite['LibelleActualite'].'

Chaumont qui étrille Montpellier en deux matchs et six petits sets, Nice qui sort Rennes sur son parquet au tie-break du quart d’appui pour filer en demi-finales LAM, puis trois des quatre premiers de LAF qui chutent lourdement d’entrée de Play-Offs : ce premier tour de manège a mis le volley pro la tête à l’envers !

 

LAM (quart de finale retour et match d’appui)

Les deux leaders de la saison régulière continuent de faire très forte impression. En quart de finale des Play-Offs, Tours et Ajaccio ont plié l’affaire en deux manches et proprement. Au retour, le TVB a croqué en deux bouchées Nantes Rezé (3-0), qui n’avait pas les moyens de rivaliser. Une attaque qui ronronne (60% de réussite), un service qui détonne (8 aces) et trois petits sets ajustés en 1 h 36 pour un TVB, qui a dû attendre le lendemain pour connaître son adversaire. Car Rennes était revenu prestement à hauteur de Nice pour s’offrir un match décisif à la maison. Mais il était dit que 2019 n’était pas l’année de Rennes. Après un hiver froid, le Rennes Volley a toussé au printemps et Nice est venu lui chaparder le ticket pour les demi-finales, au tie-break (2-3). Dans un match d’appui dantesque où les Azuréens ont régné, tels des aigles, au filet, compilant la bagatelle de 20 contres (4 pour Rennes seulement). L’ex Rennais, Rodney Ah-Kong, fut sans état d’âme pour son ancien club (14 pts dont 6 contres), tandis que le pointu batave, Robin Overbeeke est resté lui-même, c’est-à-dire encore une fois phénoménal (26 points), Jan Galabov se chargeant des premiers missiles avec 6 aces !

Dans l’autre partie de tableau, tout s’est joué en deux matchs. Chaumont, que l’on présentait comme un «faux» sixième de la saison régulière a puni Montpellier au retour en trois set secs (0-3), laissant encore une fois les Héraultais sur le sable avant le dernier carré, laminés notamment par les tentacules du central espagnol, Jorge Fernandez (8 contres). Enfin, Ajaccio a tranquillement ajouté un douzième succès consécutif pour filer en douce en demi-finale. Victorieux de Poitiers au U Palatinu sans avoir à en faire trop (3-0), il défiera donc le CVB 52, avec l’avantage du terrain.

 

LAF (quarts de finale aller)

C’est une fronde, une bourrasque, un vent de révolte hallucinant qui a soufflé sur la LAF en ce premier tour de Play-Offs ! Alors qu’on imaginait Mulhouse et Cannes trop solidement armés pour se faire bouger à Marcq-en-Baroeul et Saint-Raphaël respectivement, les deux cadors de la saison régulière sont rentrés à la maison avec une vilaine rouste dans la soute. L’ASPTT, d’abord, leader confortable et maîtresse de la saison régulière, a chuté de manière impensable sur le parquet du VCMB (3-0), promu cette saison, invité in extremis à la grand-messe et qui va finir par terrifier tout le monde ! En trois petits sets, les Nordistes ont ventilé les Alsaciennes, sans même que leur pointue star, Laetitia Moma Bassoko n’ait besoin d’en faire des tonnes (13 points à 39%). Bien sûr, Mulhouse a les moyens et le caractère pour rétablir la situation avec deux matchs à la maison, mais il est désormais sans filet.

C’est aussi le cas pour le RC Cannes, giflé dans des proportions similaires par le voisin varois, «Saint-Raph» (3-0). Une claque qui pique forcément, vu le standing et l’historique du club cannois, qui doit vite refermer la plaie et retrouver  le chemin du combat. En face, les Varoises, dans l’euphorie de cette belle soirée, portées par une qualité de service remarquable (10 aces), ont malheureusement perdu pour le reste de la saison, leur réceptionneuse slovaque, Dominika Drobnakova, sur blessure. Nantes, aussi, s’est fait attraper à l’extérieur. A Béziers, terre du champion sortant, le VBN de Cyril Ong a pris un gros grain, tombé du ciel US et de la main de Malina Terrell (26 points). Enfin, seul Le Cannet a finalement tenu son rang, en allant s’imposer à Venelles (1-3), malgré un premier set catastrophique, mais une belle reprise en mains collective ensuite, avec cinq joueuses à dix points et plus.