Billetterie

Des sourires et des larmes

le 17/04/2019
'.$actu->_Identite['LibelleActualite'].'

Avant la dernière journée de la saison régulière, le Top 4 est figé désormais. Le Cannet assure notamment sa place sur le podium après son succès sur Quimper. Pour les Bretonnes, en revanche, cette défaite est synonyme de relégation. Enfin, pour le dernier ticket en Play-Offs, tout se jouera samedi dans une «finale» entre Marcq-en-Baroeul et Paris St-Cloud.

 

LAF (25e journée)

Il y a eu des sourires et des larmes forcément hier soir. A l’occasion de l’avant-dernière journée du championnat LAF, quelques verdicts sont tombés. Et ce fut brutal, pour Quimper notamment. Battues au Cannet (3-1), malmenées par le bras d’Olena Hasanova (16 points dont 6 contres), les Bretonnes sont désormais hors-jeu dans la lutte au maintien et retrouveront le championnat Elite la saison prochaine. Car dans le même temps, Chamalières, qui restait sur quatre défaites consécutives, a réalisé le gros coup de la soirée, en s’imposant à Vandoeuvre Nancy (2-3), grâce en particulier au match colossal de sa pointue canadienne, Marie-Alex Belanger (26 points). Deux points qui font donc la joie des Auvergnates, la tristesse des Quimpéroises mais aussi la peine des Lorraines qui, elles, sont désormais exclues de la course à la huitième place, circonscrite maintenant à un duel entre Marcq-en-Barœul et Paris. Et cela tombe bien car le promu nordiste reçoit justement le SF Paris samedi en son antre, pour un affrontement décisif, une «finale», avec ce fameux huitième ticket à la clé. Victorieux de France Avenir 2024 (3-0), Marcq-en-Baroeul n’est plus qu’à un petit point des Parisiennes, lesquelles sont venues à bout de Venelles au tie-break (3-2), malgré deux sets de débours ! Paris St-Cloud a donc encore son destin en mains, mais il peut remercier le tandem Simpson-Cook/Salkute de l’avoir maintenu en vie, les deux attaquantes du Stade Français scorant 58 points ! Pour Mougins, en revanche, le rêve de Top 8 est passé, brisé par Béziers, vainqueur sans état d’âme (0-3), et qui peut encore venir coiffer Venelles à la cinquième place. Enfin, devant, on a fait les choses proprement. Mulhouse, déjà assuré de sa première place, a plié Saint-Raphaël (3-0) avec onze marqueuses différentes. Quant au RC Cannes, il a frappé fort à Nantes, en attaquant à 57% pour s’imposer nettement en un peu plus d’une heure (3-0).