Billetterie

Les cadors ne tremblent pas

le 11/03/2019
'.$actu->_Identite['LibelleActualite'].'

En LAF, le quatuor de tête s’est imposé et chacun campe sur ses positions. En LBM, Paris a repoussé le dauphin Cambrai pour s’assurer, sans surprise, la première place de la saison régulière.

 

LAF (19e journée)

Cette fois, l’affaire semble quasiment entendue. Impériale leader depuis près de quatre mois, invaincue en championnat depuis le… 10 novembre dernier (défaite à Cannes), flanquée désormais d’une série longue comme deux bras de quinze succès consécutifs, l’ASPTT Mulhouse a encore un peu plus creusé l’écart sur son poursuivant direct et se dirige comme une balle vers le premier siège de la saison régulière. Ce week-end, c’est à Béziers, terre pourtant difficile à dompter, que les Mulhousiennes se sont imposées (1-3). Malgré la perte du premier set, Mulhouse ne s’est pas affolé et la qualité de l’effectif a parlé, à l’instar du passage réussi de la réceptionneuse-attaquante Carli Snyder (14 points) à la pointe à la place de Hayley Spelman. Efficace au bloc (10 contres à 4), percutant au service, le leader a su faire la différence. Et repousser désormais le RC Cannes à huit longueurs. Des Cannoises qui ont en effet laissé un point à Marcq-en-Baroeul (2-3). La faute, notamment à la meilleure marqueuse LAF, l’attaquante nordiste Laetitia Moma Bassoko (32 points). Mais la palette offensive cannoise (21 points pour Helic, 18 pour Rankovic, 14 pour Kloster) a tout de même eu le dernier mot. Derrière, ça revient à toute allure ! Le Cannet et Nantes continuent en effet de voler. Les Cannetanes, bien que défiées à Vandoeuvre, ont plié l’affaire en trois manches (0-3) et engrangé un cinquième succès d’affilée, tandis que le VBN en compte lui sept maintenant, après sa victoire sur Paris St-Cloud (3-1), dans les pas d’une Lucille Gicquel une nouvelle fois brillante (24 points). Dans la lutte aux Play-Offs, Venelles a ramené deux points précieux de Chamalières (2-3) et sauté Béziers au classement grâce à un huitième succès en neuf matchs. Pourtant menées deux manches à rien, les Provençales ont affiché du caractère pour renverser l’affaire, à l’image de leur pointue brésilienne, Heloiza Lacerda Pereira (19 points dont 3 contres). Saint-Raphaël, en revanche, a tressauté derrière le gain de la Coupe de France, battu sur son sol par Quimper (2-3). Des Bretonnes qui prennent deux points capitaux dans la lutte au maintien, grâce notamment au tandem Palgutova-Kriskova (38 points). Enfin, Mougins a stoppé la mauvaise série de trois défaites de rang par un succès net sur France Avenir 2024 (3-0).

 

LBM (20e journée)

Les choses se décantent de partout ! Et l’on connaît désormais le prince de la saison régulière. Sans surprise, le Paris Volley. Vainqueurs autoritaires du match au sommet face à Cambrai (3-1), les Parisiens s’adjugent la première place de la saison régulière à deux journées de la fin, avec notamment un retour tonitruant de leur pointu vedette, José Luis Gonzalez (31 points à 56%) ! Et c’est Martigues qui recolle aux talons des Nordistes, après son succès in extremis sur les terres de France Avenir 2024 (2-3), où le jeune Ibrahim Lawani (23 points) a fait de jolies choses ! Derrière aussi c’est la grosse bagarre puisque quatre équipes se tiennent en deux points ! Et pourtant, c’est tombé de partout. Saint-Nazaire a chuté à Mende (3-2), repoussé par Lucas Rangel (15 points dont 7 contres). En l’absence de son passeur, blessé, le Plessis Robinson fut rabroué à Nancy (3-1), tancé notamment par le réceptionneur canadien, Brook Sedore (24 points à 53%). Et Fréjus a certes assuré sa place dans le Top 8, mais il a cédé à la maison devant Saint Jean d’Illac (2-3) et son pointu français, Adrien Taghin (22 points). Enfin, Avignon, vainqueur de Saint-Quentin (3-1) avec un percutant Mladen Bojovic (26 points à 69%) a envoyé mathématiquement l’équipe des Hauts-de-France en Elite la saison prochaine.