Billetterie

Chaumont dans le ton

le 18/02/2019
'.$actu->_Identite['LibelleActualite'].'

En s’imposant à Rennes, les Chaumontais reviennent à un point des Bretons et du podium. En LAF, les gros ont gagné sans trembler, tandis que Paris, en LBM, s’est brillamment sorti du piège nazairien.

 

LAM (18e journée)

C’est une sacrée belle affaire réalisée par le champion de France 2017. Pourtant forcément touché et déçu par le scénario cruel de son match de Ligue des Champions quelques jours plus tôt face à Saint-Pétersbourg, le CVB 52 a eu le cran et le caractère de se relever aussitôt pour venir s’imposer ce week-end en terre bretonne (1-3). Certes, Rennes ne cavale plus comme lors de la première partie de saison et son hiver est bien froid, avec désormais cinq défaites lors de ses six dernières rencontres ! N’empêche, il fallait venir y gagner et Chaumont l’a fait, sur la base d’un service bien plus percutant (6 aces à 0) et une présence au contre plus dense (10 contres à 5). Un succès qui permet aux Chaumontais de coller aux basques des Rennais et du podium désormais, à un petit point seulement derrière ! Cela fait aussi les affaires de Montpellier qui, sans faire de tapage, se glisse dans le baquet de la deuxième place, après son succès sur Poitiers (3-1). Des Poitevins qui ont le nez au vent, eux aussi, avec trois défaites de suite et un nouveau pointu, Mitar Tzourits, pas encore dans le ton (4/17 en attaque). Si Tours voit ça de loin, après son 14e succès d’affilée en LAM, sur le terrain de Narbonne cette fois (1-3), malgré la perte de la première manche, Nice, en revanche, s’arrime avec délice dans le peloton de tête après sa victoire au finish sur Sète (3-2) et le carton du week-end pour Robin Overbeeke (31 points). Un sixième succès consécutif qui permet aux Azuréens de se caler à la 5e place et d’entretenir leur invincibilité en 2019. Les Aiglons sont donc dans la bataille, tout comme Ajaccio, qui a réalisé un joli coup en s’imposant à Toulouse (0-3), soit une troisième victoire de rang sans concéder le moindre set ! Enfin, Tourcoing et Ronald Jimenez (19 points) ont enfoncé un peu plus l’AS Cannes (3-0) dans le fond du classement.

 

LAF (17e journée)

Il ne faisait pas bon se frotter aux cadors de la division ce week-end. En effet, le quintet majeur de LAF n’a pas fait dans le détail, avec cinq succès 3-0 s’il vous plaît et un suspense, partout, très vite éventé ! En voyage en Auvergne, le leader mulhousien a mis au pas Chamalières sur la vague d’un duo US, Frantti-Snyder, intouchable (34 points à elles deux). Le RC Cannes a un peu souffert dans le troisième set face à Quimper, mais c’est tout. Le Cannet a dompté Saint-Raphaël dans son antre avec une Olena Hasanova (16 points) parfaite à l’attaque, rendant une copie rare de 14/15 ! Nantes a frissonné le temps du deuxième set à Mougins, avant que la doublette, Gicquel-Albrecht (37 points), ne se charge de finir le travail. Enfin, le tenant du titre, Béziers a fait régner sa loi dans l’Hérault face à Paris St-Cloud, un candidat au top 8 qui perd du terrain avec un sixième revers sur les sept derniers matchs ! Venelles, en tout cas, prend l’espace sans hésiter, après son sixième succès en sept matchs à Marcq-en-Baroeul (1-3) et l’excellent match de sa jeune réceptionneuse-attaquante russe, Eli Uattara (21 points). Vandoeuvre Nancy aussi en profite gaillardement, grâce à un succès net sur France Avenir 2024 (3-0) et le match bien rempli de Liis Kullerkann (12 points donc 5 contres).

 

LBM (17e journée)

Il pouvait y avoir péril. Mais Paris est passé. Avec autorité et une jolie maîtrise des points clés, grâce à une escouade qui connaît tellement la chanson. En Loire-Atlantique, le Paris Volley a géré les petites choses pour dominer Saint-Nazaire (1-3), malgré l’absence de son pointu star, José Luis Gonzalez, mais avec le jeune Lucas Lilembo (16 points) en fer de lance d’un collectif bien posé, avec notamment cinq joueurs à 10 points et plus ! Derrière, Cambrai reste à distance mais décroche un succès précieux face à un rival direct, le Plessis Robinson (3-0), grâce notamment au match dantesque de Felix Isaak (12 points), auteur d’une performance rare, avec 10 contres au total ! Martigues s’accroche aussi et laisse Nancy dans le doute, après une victoire aisée (3-0) et 18 points de Reinis Pekmans. Dans la course aux Play-Offs, Saint Jean d’Illac réalise une très belle opération en dominant Avignon (3-1) avec 14 aces et 15 contres au total ! Mais Fréjus, vainqueur de France Avenir 2024 (3-0), après avoir su s’adjuger deux premiers sets accrochés, et Mende, tombeur de Saint-Quentin (0-3), avec une jolie prestation du central moldave Pavel Mocanu (15 points à 90% en