Billetterie

Mulhouse fait un grand pas

le 11/02/2019
'.$actu->_Identite['LibelleActualite'].'

Vainqueur du choc de LAF face au RC Cannes, le club alsacien a pris six points d’avance et une belle option sur la première place de la saison régulière. Idem pour Tours en LAM et sans jouer ! En LBM, Paris aussi y file tout droit.

 

LAM (17e journée)

Il faut croire que le TVB a la LAM à sa botte. Même sans jouer, le champion sortant est capable de faire la bonne affaire du week-end. Exemptés de 17e journée, les Tourangeaux ont en effet vu tomber leurs quatre poursuivants directs ! Une belle affaire depuis le canapé que le TVB n’avait pas osé imaginer, lequel conserve donc, a minima, six points d’avance sur la meute, avec un match de moins. Pour Rennes, la chute devient une fâcheuse habitude, et ce début d’année 2019 est sacrément compliqué, avec quatre défaites en cinq matchs. Ce week-end, c’est en Corse et dans les grandes largeurs que l’ex-leader a cédé (3-0), face à des Ajacciens bien lunés en attaque (59% de réussite), à l’image de leur pointu bosnien, Milan Pepic (19 points). Mais Montpellier n’en a pas profité non plus. Pourtant, sur une bonne dynamique, les hommes d’Olivier Lecat ont subi la loi de Chaumont en Haute-Marne (3-1). Avec une mise en jeu tonitruante comme ingrédient principal (11 aces), le CVB 52 a mis la réception montpelliéraine dans le dur pour s’imposer logiquement. En revanche, une équipe déboule dans le Top 4 à toute allure, c’est Nice ! Vainqueur à Cannes (0-3), les Aiglons ont fait des stats partout (12 aces et 11 contres) et Robin Overbeeke a fait sa loi en attaque (23 points) ! Invaincue en 2019, la bande à Mladen Kasic engrange une cinquième victoire consécutive. Pour Poitiers en revanche, la chute est rude. Privé de son pointu d’expérience, Jochen Schöps, blessé, le SPVB s’est fait allègrement dominer à la maison par Narbonne (0-3) et son service de feu (12 aces). Toulouse, non plus, n’a pas profité des nombreuses chutes devant, en s’inclinant sèchement à Tourcoing (3-0). Des Nordistes, bien emmenés par leur attaquant colombien, Ronald Jimenez (19 points à 67%). Enfin, Nantes Rezé n’a pas fait mieux, battu à Sète (3-1) par l’Arago et son attaquant ukrainien, Vasyl Tupchii (24 points), lesquels n’avaient plus gagné en LAM depuis le 2 novembre dernier, face à Tourcoing.

 

LAF (16e journée)

L’ASPTT a fait un grand pas vers la première place de la saison régulière et même plus que cela sans doute. En dominant proprement le RC Cannes (3-0), Mulhouse s’est offert un douzième succès consécutif en championnat, un matelas de six points d’avance désormais, mais il a surtout marqué au fer les esprits, confirmant son emprise sur l’exercice régulier et sa capacité à se relever de tout, après un revers rude en Italie en Coupe d’Europe quelques jours plus tôt. Samedi, les Mulhousiennes ont nettement dominé les débats, dans les premier et troisième sets notamment, mais l’analyse devra cependant être tempérée par le fait que les Cannoises évoluaient tout de même sans trois de leurs réceptionneuses cadres, Héléna Cazaute, Agnès Pallag et Ljiljana Rankovic. A l’arrivée, l’ASPTT fait l’écart, tandis que Le Cannet et Nantes, eux, font le métier. Les Cannetanes ont maîtrisé Marcq-en-Baroeul (3-0) en s’appuyant notamment sur la puissance de leur pointue cubaine, Heidy Casanova Alvarez (18 points) et les Nantaises ont dompté Vandoeuvre Nancy (3-1) avec un tandem Gicquel-Albrecht agressif (45 points). Derrière, Béziers s’accroche au wagon, après son succès aisé chez France Avenir 2024 (0-3), malgré les 19 points de la jeune Manon Moreels. Dans un duel de candidates aux Play-Offs, les filles de Saint-Raphaël ont fait la bonne affaire en venant s’imposer à Paris Saint-Cloud (1-3), grâce notamment au match plein de leur centrale US, Amber Rolfzen (17 points dont 5 contres). En tout cas, Venelles en profite et s’immisce dans le Top 8, après sa victoire aisée sur Quimper (3-0), la cinquième en six matchs, qui confirme son spectaculaire redressement. Enfin, Chamalières est allé chercher à Mougins un succès à deux points éminemment précieux dans la lutte pour le maintien (2-3), porté par sa capitaine exemplaire et monumentale, Christelle Tchoudjang Nana, auteure d’un match titanesque (33 points à 56% en attaque).

 

LBM (16e journée)

Paris est quasiment dans l’en-but désormais. Vainqueur de Saint Jean d’Illac (3-0), dans la foulée de son réceptionneur US, Gregory Petty (15 points), le Paris Volley creuse encore l’écart puisque Cambrai et Martigues ont tous deux chuté. A Saint-Quentin, chez le voisin, les Cambrésiens ont pourtant mené deux sets à un, avant de céder (3-2) sous les assauts d’un Maoni Talia très remonté (28 points). En déplacement au Plessis Robinson (3-2), Martigues a abandonné le filet aux locaux (14 contres à 5) et notamment aux grandes mains du jeune central français, Nohoarii Paofai (5 contres). Derrière, Saint-Nazaire n’en profite pas et s’incline à Nancy (3-1) face à des Lorrains tractés par Faïpule Kolokilagi (21 points), qui entretiennent ainsi l’espoir d’entrer dans le Top 8. Mais Fréjus et Avignon y tiennent aussi. Les Varois ont ramené trois points précieux de leur voyage à Mende (1-3), tandis qu’Avignon est rentré avec le même butin de son déplacement chez France Avenir 2024 (1-3) avec une nouvelle prestation remarquée de Joachim Panou (24 points à 67%).