Billetterie

Le TVB prend ses aises

le 04/02/2019
'.$actu->_Identite['LibelleActualite'].'

Facile vainqueur de Poitiers dans un derby à sens unique, Tours compile un onzième succès consécutif et joue les patrons en LAM. Chez les féminines, Mulhouse est exactement sur la même série, même si Cannes ne lâche pas. En LBM, Paris fait le travail et Cambrai résiste.

 

LAM (16e journée)

L’affaire commence à prendre des contours clairs : le TVB s’installe désormais en patron de la LAM. Vainqueur sans peur ni résistance du derby (3-0), face à des Poitevins « enfantins », selon les termes du passeur Konstantin Abaev, Tours est en mode féroce en championnat et sa capacité à rebondir derrière une défaite en Ligue des Champions est incontestablement la marque des grands. Avec une qualité de service remarquable (11 aces) et une réception soignée, le champion de France est à sa place et prend de plus en plus ses aises car derrière, on lâche du lest. Rennes a certes renoué avec la victoire après trois défaites consécutives, mais ce fut a minima et compliqué devant Tourcoing (3-2). Pour les Bretons, les choses sont délicates actuellement, mais ils ont su faire plier les Nordistes grâce à une grosse mise en jeu (14 aces), symbolisée notamment par le bras de leur passeur Miguel Tavares, bourreau de son ancienne équipe, avec six services gagnants. Le petit rythme rennais fait en tout cas l’affaire de Montpellier qui recolle grâce à son succès maitrisé face à Cannes (3-0), malgré l’absence de son pointu, Jean Patry. Nantes Rezé aussi retrouve de belles couleurs et décroche une victoire probante sur Chaumont (3-1), emmené notamment par un Noda Blanco dans tous les bons coups (18 points dont 5 contres). Dans la lutte aux bonnes places en vue des Play-Offs, Nice fait également un grand pas en dominant proprement Toulouse (3-0), pour venir se caler à la sixième place. Enfin, Ajaccio revient dans la course au Top 8 après sa victoire à Narbonne (0-3), la seule à l’extérieur de la journée. Derrière un premier set âprement disputé (28-30), les corses ont fait la différence grâce notamment à l’efficacité de Thimotée Carle (17 points à 56%). 

 

LAF (15e journée)

L’ASPTT Mulhouse est sans pitié. Dans le Nord, les Alsaciennes ont dompté Marcq-en-Baroeul (0-3) et assumé leur rang de leaders de la division. Encore une fois, le collectif et la force défensive au filet (10 contres) ont porté les Mulhousiennes vers un onzième succès consécutif. Pour Cannes, il faut donc suivre ce rythme infernal. Pas simple, même si le Racing a joliment franchi l’obstacle Venelles (3-1) avec une diversité offensive impressionnante et cinq joueuses à dix points et plus. Mais la victoire, peut-être la plus significative de ce week-end, c’est celle décrochée par Le Cannet en terre biterroise (1-3). Seulement battu par Cannes à la maison jusqu’ici, Béziers, pourtant propulsé par les 26 points de Malina Terrell, a plié devant les Cannetanes, mises sur les bons rails par le match infernal au centre d’Olena Hasanova (20 points dont 6 contres). Le trio de tête reste donc constitué, tandis que derrière, Nantes ne décramponne pas. Vainqueur solide à Chamalières (0-3), le VBN garde ses distances. Saint-Raphaël, lui, pointe le nez, après sa victoire logique sur France Avenir 2024 (3-0). En revanche, dans la course furieuse au Top 8, Vandoeuvre Nancy grille un joker en s’inclinant lourdement à domicile devant Mougins (0-3). Des Provençales totalement maîtresses du filet en Lorraine (14 contres à 5) ! Cela fait en tout cas le jeu de Paris Saint-Cloud, rentré de Quimper avec un succès précieux dans le sac (1-3), sous les sabots fumants notamment de Monika Salkute (26 points), et qui revient à hauteur de Vandoeuvre Nancy au septième rang.

 

LBM (15e journée)

Pas d’écart dans le Vaucluse pour Paris, victorieux d’Avignon (3-0). Mais il a fallu tenir et arracher ce premier set (29-31), pour se rendre ensuite la vie plus facile, grâce encore une fois au bras solide de José Luis Gonzalez (24 points à 67%). Cambrai reste donc à distance mais rapporte de Saint-Nazaire un succès importantissime (0-3), qui confirme avec éclat le statut de dauphin des Nordistes, bien emmenés ce week-end par leur attaquant star, Szymon Romac (20 points). Mais l’étonnant promu martégal, facile vainqueur de Saint-Quentin (3-0), ne lâche pas l’affaire pour autant, tandis que Le Plessis Robinson saute gaillardement sur la quatrième place après son succès à Fréjus (0-3). Pour Nancy, en revanche, le Top 8 prend des allures de chimère, après un revers fâcheux à Saint Jean d’Illac (3-0), où Antony Carlos a fait les choses proprement (14 points à 71%). Mende, lui, demeure à la lutte, après avoir dominé les jeunes pousses de France Avenir 2024 (0-3), avec un match efficace de Lucas Rangel (13 points dont 5 contres).