Billetterie

Tours sort les griffes

le 14/01/2019
'.$actu->_Identite['LibelleActualite'].'

Vainqueur sur les terres du leader rennais, le champion en titre a rappelé avec force ses ambitions. En LAF, Mulhouse, Cannes et Le Cannet creusent l’écart. En LBM, Paris maintient la cadence, mais Cambrai ne lâche pas. 

 

LAM (13e journée)

Si Tours est sorti vainqueur de ce magnifique choc au sommet en Bretagne, face à Rennes (2-3), les deux équipes ont très clairement posé leurs grosses pattes sur la LAM. Dans un match à haute intensité, Rennais et Tourangeaux ont confirmé qu’ils étaient calibrés pour la gagne. Et si le TVB a tout fait pour cela à l’intersaison, Rennes peut, lui-aussi, désormais nourrir de hautes ambitions. Car il a fallu un grand Egleskalns (24 points à 64%) et un encore plus grand Wounembaina (25 points à 64%) pour mater le premier escadron rennais, décidément très compliqué à bouger cette saison. Le tandem de tête se sent fort, d’autant que Poitiers, derrière, a dévissé, sèchement battu à Cannes (3-0), qui réalise là sa meilleure perf de la saison. Le réceptionneur-attaquant polonais, Wojciech Ferens (19 points), a été un atout offensif précieux pour les Cannois. En tout cas, le coup d’arrêt poitevin fait les affaires de Montpellier qui recolle au bon peloton, après son succès sur l’Arago Sète (3-1), dans les pas d’un Jean Patry inspiré (22 points). Chaumont, en revanche, qui était dans le bon élan et quatre succès de rang, a lourdement chuté à Toulouse (3-0). Et là, c’est encore un jeune Français qui a brillé, en l’occurrence Pierre Derouillon (25 points à 67%). Nantes Rezé, pour sa part, n’en finit plus de dégringoler et le début de la nouvelle année n’a rien changé à l’affaire puisque les Nantais sont tombés en trois sets à Tourcoing (3-0), sans même que Ronald Jimenez (18 points) n’ait à s’employer plus que cela ! Enfin, en dominant Narbonne (3-0), Nice reste à la bagarre pour les Play-Offs.

 

LAF (11e journée)  

Le club des trois creuse l’écart et semble vouloir réduire le nombre de participants à la haute lutte. Ce week-end, Mulhouse, Cannes et Le Cannet n’ont pas traîné en chemin. Les Alsaciennes recevaient pourtant l’ambitieuse flotte nantaise. Eh bien, elle fut coulée en trois sets (3-0), avec notamment une présence au bloc constante et efficace (13 contres au total). De son côté, Cannes a fait sur le même modèle devant France Avenir 2024 (3-0). Seul Le Cannet a abandonné un set, mais il était en terre un peu plus hostile, sur le parquet des Mariannes parisiennes ! A l’arrivée, le succès du Voléro Le Cannet (1-3) est probant, surtout après la perte du premier set. A noter les 22 points dont deux aces de Ana Bjelica. Derrière le trio, le trou s’agrandit donc et Béziers en profite un chouia pour se rapprocher de Nantes, grâce à sa victoire au tie-break à Saint-Raphaël (2-3). Avec un trident d’attaque redoutable, Johnson-Terrell-Fidon, auteur de 63 points, le champion en titre revient dans la lutte. Plus bas au classement, Quimper a pris trois points importants, en dominant Mougins (3-1), avec notamment le match d’attaque de Kriskova (20 points) et la jolie partie de Marie Nevot (16 points dont 3 contres). Chamalières, aussi, est allé glaner une victoire précieuse à Marcq-en-Baroeul (2-3). Un match marqué par le duel superbe que se sont livrées les deux attaquantes, la Nordiste Moma Bassoko (35 points) et l’Auvergnate Nana Tchoudjang (31 points). Pour le dernier match de la journée, Venelles reçoit Vandoeuvre Nancy demain soir. 

 

LBM (12e journée)

Paris imprime un train d’enfer et pourtant, derrière, deux «glues» s’accrochent encore ! Vainqueur du derby francilien au Plessis-Robinson (1-3), avec une belle maîtrise, un service efficient (13 aces) et un bloc consistant (12 contres), le Paris Volley se voyait bien accroître son avance en tête. Que nenni ! Cambrai a fait le travail face à Saint Jean d’Illac (3-1), avec une énième performance hallucinante de Szymon Romac (34 points dont 6 aces et 4 contres) ! Et comme si cela ne suffisait pas à enquiquiner les Parisiens, Martigues a aussi gardé toutes ses plumes devant Fréjus (3-1). En revanche, Saint-Nazaire s’est totalement fait retourner à la maison par Avignon (1-3). Une équipe avignonnaise où Joachim Panou (19 points) prend de plus en plus ses aises. Mal en point sur la première partie de saison, Nancy a bien débuté l’année 2019, en matant Mende (3-1), avec cinq marqueurs à dix points et plus. Enfin, Saint-Quentin, tenu par un Robert Walsh intraitable (18 points dont 8 contres), a dominé la jeune classe de France Avenir 2024 (3-1).