Billetterie

Rennes sans fausse note

le 10/12/2018
'.$actu->_Identite['LibelleActualite'].'

En déplacement à Sète, le leader rennais a maîtrisé la situation et demeure solide en tête de LAM. En LAF, les ténors n’ont pas chuté, alors que Venelles et Chamalières ont pris des points précieux. En LBM, Paris continue d’impressionner.

 

LAM (10e journée)

Ça continue de rigoler pour Rennes. En déplacement à Sète, les Bretons ont « ventilé » l’Arago en trois sets (0-3). Sur la base d’une qualité de service redoutable (11 aces) et un jeu offensif sans fausse note (56% de réussite), les hommes de Nikola Matijasevic consolident leur place en tête du classement, avec cependant un match de plus au compteur que Tours et Poitiers, les poursuivants. Ce week-end, le TVB n’a pas non plus connu grande frayeur face à Narbonne (3-0), même si les Centurions bataillèrent joliment lors des deux premiers sets. Côté tourangeau Hermans Egleskalns fit les choses proprement (19 points à 75% en attaque). Poitiers, lui, a réalisé un bon coup face à un outsider direct, Montpellier (3-1). Le SPVB, qui n’avait plus gagné à domicile depuis le 20 octobre dernier, a réussi à limiter la pointe héraultaise, Jean Patry, à 14 points, tandis que Jochen Schops était dans un bon jour (19 points). Avec ce succès, Poitiers chipe la place sur le podium à Nantes Rezé qui a connu un rude coup d’arrêt à la maison face à Nice et une deuxième défaite d’affilée à domicile ! Battus sans ménagement par les Aiglons (0-3), les Nantais ont même totalement lâché dans le troisième set, perdu 9-25 ! Dominateur au filet (11 contres à 3), porté par un Robin Overbeeke (21 points) sans états d’âme pour son ancien club, Nice réalise une belle opération et se rapproche du Top 8. Un niveau que Chaumont et Ajaccio ont largement dans les jambes après leur magnifique duel livré en Haute-Marne samedi et remporté au finish par les Chaumontais (3-2), grâce notamment à un Martin Atanasov brillant (23 points à 72%). Enfin, Cannes a résisté longtemps à Tourcoing avant de céder (2-3) sous les assauts de Ronald Jimenez (26 points à 60%). Les Azuréens prennent tout de même un point. Pas sûr cependant que cela les console vraiment.

 

LAF (8e journée)

Du travail de « gros ». En pleine tribulation chinoise, Le Cannet avait déjà œuvré en amont et gagné face à Nantes pour cette 8e journée. Cannes et Mulhouse lui ont emboîté le pas. Un succès avec opposition sur la terre du champion, Béziers, pour le RC Cannes (1-3), un autre plus aisé chez France Avenir 2024 pour l’ASPTT (0-3) ! 17 points pour la Cannoise Héléna Cazaute, 16 pour la Mulhousienne Carli Snyder sont les faits notables de la soirée. Derrière le trio de tête, Paris St-Cloud s’accroche magnifiquement. Victorieuses à Mougins au terme d’un tie-break spectaculaire (2-3), les Parisiennes tiennent le Top 5, dans la foulée d’un tandem Salkute (26 points) – Sager-Weider (18 points dont 5 contres) qui s’est bien éclaté samedi dernier. A la faveur de son succès sur Marcq-en-Baroeul (3-1), Vandoeuvre Nancy reste dans les clous, après avoir récité un volley très propre, avec seulement 15 fautes directes en quatre manches. A Saint-Raphaël, Venelles arrache un succès (2-3) sur lequel les filles de Félix André peuvent espérer construire. Sur ce match, une joueuse a régné, la centrale brésilienne, Tamara Matos Hoffmann (24 points dont 5 contres). Enfin, dans le duel de bas de tableau, Chamalières, poussé par sa réceptionneuse brésilienne Silva dos Santos (19 points), a pris trois points précieux face à Quimper (3-0).

 

LBM (9e journée)

Fréjus non plus n’a pas résisté. A Charpy, Paris a une nouvelle fois donné ses ordres. Un succès maîtrisé (3-0), un collectif solide, un Franck Lafitte présent (10 points dont 3 contres). Bref, le Paris Volley, toujours invaincu, domine son sujet sur cette première partie de saison. D’autant que derrière, on lâche des points. A Avignon, Cambrai est certes rentré avec un cinquième succès consécutif, mais il a laissé un point dans le Vaucluse (2-3), malgré le match de titan de Szymon Romac (32 points à 65%). Au Plessis Robinson, Saint-Nazaire, est carrément tombé. En cinq sets (3-2), comme «d’hab» quand ces deux-là se croisent depuis quelques temps. Pourtant, les Nazairiens menaient deux manches à rien, avant que Stockton et Felicissimo (16 points chacun) ne sonnent la charge. Saint Jean d’Illac a décroché chez France Avenir 2024 son premier succès à l’extérieur de la saison (2-3), malgré le gros match du jeune François Rebeyrol (27 points à 60%). Mais la stat n’est pas là. A cette occasion, les Girondins ont surtout disputé leur septième match consécutif en cinq sets ! Mal embarqué dans la saison, Nancy, qui n’avait plus gagné depuis la 5e journée, a pris deux points importants devant Saint-Quentin (3-2), sous les sabots de l’ancien, Mladen Majdak (22 points). Enfin, Martigues a repris ses bonnes habitudes, en s’imposant à la bagarre à Mende (2-3), avec un Reinis Pekmans au rendez-vous (25 points).