Billetterie

Soleil à l’Ouest

le 26/11/2018
'.$actu->_Identite['LibelleActualite'].'

Rennes, solide leader, et Nantes Rezé, qui enregistre un sixième succès de suite, mènent le bal en LAM. En LAF, Le Cannet, Mulhouse et Cannes se livrent une belle bataille, tandis qu’en LBM, Paris demeure toujours invaincu.

 

LAM (8e journée)

On n’arrête plus les « Boys ». Ceux de Nantes-Rezé, lancés à un rythme infernal et qui squattent désormais la deuxième place de LAM, avec un match en moins ! Ce week-end, les hommes de Fulvio Bertini ont enquillé un sixième succès consécutif, face à un ténor, en terre adverse et avec une maîtrise parfaite s’il vous plaît (0-3). Avec un service efficace (10 aces), un attaquant, Peter Michalovic, toujours féroce (21 points à 59%), les Nantais ravagent tout sur leur chemin actuellement. Seul Rennes les précède encore au classement à la faveur de son probant succès sur Montpellier (3-1), sous les assauts du bras armé belge, Bram Van Den Dries (26 points à 66%). Poitiers, en revanche, a chuté pour la deuxième fois consécutive à domicile. Après Tours il y a quinze jours, c’est Ajaccio, cette fois, qui est venu s’imposer à Lawson-Body, le « Gaz » décrochant au passage sa première victoire à l’extérieur (1-3). Côté ajaccien, Thimotée Carle et Milan Pepic ont bien œuvré (41 points à eux deux). Après quatre revers de rang, les Toulousains se sont requinqués face à Nice (3-1). Une réception bien tenue, un Jordan Corteggiani mordant (19 points) et les Spacer’s retrouvent le milieu du classement. Sète aussi a pris deux points précieux et un bon bol de confiance en dominant Tourcoing à la bagarre (3-2), avec un service plus efficace (11 aces) et un Vasyl Tupchii en pleine forme (30 points). En revanche, pour Cannes, l’affaire prend vilaine tournure, avec une cinquième défaite consécutive, à la maison cette fois, face à Narbonne (1-3), une équipe elle-même en situation délicate, mais qui possède avec Arpad Baroti, une arme « de points » redoutable (29 points, dont 4 contres).

 

LAF (6e journée)

Et de six pour Volero Le Cannet, qui tient son rang et le rythme à la manière d’un tout grand désormais. Victorieux à Mougins (1-3), porté encore par un collectif élastique, avec cinq joueuses à 10 points et plus, Le Cannet garde la tête, ex aequo cependant avec l’ASPTT Mulhouse, qui compte un match en moins et qui s’est imposé avec autorité à Vandoeuvre Nancy (0-3). Pour l’occasion, Hayley Spelman a fait les choses proprement (14 points à 85%, dont 3 contres). Derrière, les gros bras suivent le rythme. Le RC Cannes, efficace à la mise en jeu (9 aces), ramène trois points de Saint-Raphaël (0-3), cumule un sixième succès et demeure le dernier invaincu. Nantes maîtrise sans frayeur France Avenir 2024 (3-0), avec le même rendement au service que les Cannoises (10 aces). Paris St-Cloud enchaîne un deuxième succès à Chamalières (0-3) et s’installe dans le Top 5. Béziers reste intraitable à domicile et domine sans peur Venelles (3-0), avec une belle présence de Daniela Ohman (9 points dont 5 contres). Enfin, Marcq-en-Barœul fête à la maison son arrivée en LAF, avec un premier succès à Saint-Exupéry face à Quimper (3-1), le deuxième consécutif. Supérieures au service, plus présentes au filet, les Nordistes quittent ainsi la zone dangereuse.

 

LBM (7e journée)

C’était le premier grand rendez-vous de la saison, entre les deux équipes les mieux armées pour remonter. Et ce Paris – Saint-Nazaire (3-2) a tenu toutes ses promesses. Si le Paris Volley a gardé son invincibilité, ce fut au terme d’une intense bataille, laquelle lui coûta un point cependant, comme à Saint-Jean-d’Illac la semaine précédente. Si Jose Luiz Gonzalez a livré un superbe duel à Lionel Coloras (29 points à 28), Julien Lavagne fut un soutien précieux (17 points dont 4 contres). Paris reste donc maître de la LBM, mais derrière, une équipe déboule, sans peur et avec un jeu parfaitement équilibré : Martigues. A Nancy, les Martégaux passaient un test et le résultat est plus que probant. Un succès maîtrisé (1-3), un attaquant, Reinis Pekmans, toujours au top (26 points) et 13 contres au total ! Bref du beau travail qui installe Martigues devant Cambrai, malgré le succès cambrésien au Plessis-Robinson (2-3), dans les pas du pointu polonais, Szymon Romac (27 points à 62%). Saint-Quentin, qui restait sur trois revers de rang, rentre de Mende avec un succès de haute lutte (2-3), acquis notamment grâce à la belle feuille de stats de Maoni Talia (29 points à 60%). A la faveur d’une deuxième victoire d’affilée, Fréjus pointe son nez dans le Top 5, après s’être imposé sur les terres de France Avenir 2024 (1-3), avec notamment 15 points dont 6 contres pour Stanislav Simin. Enfin, un Joachim Panou de compétition (30 points) permet à Avignon de terrasser Saint-Jean-d’Illac sur le fil (3-2).