Billetterie

Nantes Rezé comme un grand !

le 19/11/2018
'.$actu->_Identite['LibelleActualite'].'

Vainqueurs d’Ajaccio, les Nantais enregistrent un cinquième succès d’affilée et titillent les cadors de LAM. En LAF, les favoris n’ont pas failli. Enfin, en LBM, Paris n’a pas perdu, mais il a laissé un point à Saint-Jean-d’Illac. 

 

LAM (7e journée)

Et au milieu, Nantes-Rezé pointe son nez ! Si Rennes, Tours, Montpellier et Poitiers sont au rendez-vous, peu ou prou, comme on les attendait, une équipe vient un peu jouer les trublions au milieu du premier parterre. Privés de Play-Offs, ces deux dernières saisons, les Nantais ont un seul désir cette année, le Top 8. Leur départ les y porte tout droit pour l’instant ! Samedi dernier, les «Boys» de Fulvio Bertini ont encore joliment fait le travail. Avec une dimension physique qui en impose et un pointu, Peter Michalovic, qui a encore allumé la mèche (23 points à 61%), Nantes-Rezé a enchaîné face à Ajaccio (3-0) un cinquième succès de rang pour se caler dans le Top 4, avec un match en moins ! Devant, on va commencer à se méfier, même si tous ont rempli la mission du week-end. Tours, inspiré en attaque (61% de réussite au total) a maîtrisé Sète (3-0), tandis que Rennes a dompté Toulouse plus difficilement (3-1), grâce notamment au gros match de Bram Van Den Dries (29 points à 68%). Montpellier, lui, a vaillamment lutté pour renverser Chaumont (3-2). Menés deux sets à rien, les Héraultais ont retourné la rencontre, sous les assauts du tandem Patry/Hervoir (45 points à eux deux). Battu à la maison par Tours le week-end précédent, Poitiers a repris sa marche en avant en allant s’imposer à Narbonne (1-3), où l’hôte du soir fut très généreux (39 fautes directes) ! Enfin, à domicile, Nice remporte un deuxième succès en deux matchs, face à Cannes (3-0), clairement dans le dur. Mais les Aiglons ont dû se bagarrer lors des deux premières manches. Heureusement, Robin Overbeeke (25 points à 55%) a été efficace.

 

LAF (5e journée)

C’était la soirée des « trois gros » puisque Le Cannet, Mulhouse et Cannes ont tenu leur rang et plutôt proprement. Le Cannet a enchaîné sur un cinquième succès de rang, en dominant Saint-Raphaël (3-0) collectivement et sur la base d’une réception très solide. Mulhouse, après la déception de la semaine passée, a retrouvé le bon chemin face à Chamalières, avec un succès en à peine plus d’une heure (3-0) avec 10 aces et 12 contres au passage ! Cannes, lui, trace sa route et demeure le dernier invaincu de LAF, après sa victoire en terre bretonne, à Quimper (1-3). Vandoeuvre Nancy est aussi dans les clous et confirme son bon début de saison. Les Lorraines sont allées l’emporter à Toulouse, chez France Avenir 2024 (0-3), avec quatre joueuses à 10 points et plus et s’installent dans la partie haute du classement. Paris Saint-Cloud, lui, s’est offert un succès de prestige sur le champion de France en titre, Béziers (3-1). Avec 24 points dont 4 contres, Taylor Simpson-Cook a fait le métier chez les Mariannes ! Après deux défaites d’affilée la semaine passée, Nantes a remis de l’ordre et habilement partagé la marque pour dominer Mougins (3-1), avec Odette Ndoye et Lauren Schad à l’affiche (17 points chacune). Enfin, vendredi dernier, les Louves de Marcq-en-Baroeul ont décroché leur première victoire de la saison à Venelles (1-3).

 

LBM (6e journée)

Ce n’est certes pas un revers, mais tout de même le premier point lâché par le Paris Volley cette saison ! A Saint-Jean-d’Illac, les Parisiens ont sacrément souffert et concédé leurs deux premiers sets en championnat. Mais l’expérience et le carton de Jose Luis Gonzalez en attaque (32 points) auront tout de même prévalu en fin de compte (2-3). En tout cas, Saint-Nazaire en profite et se rapproche un chouia grâce à son succès plus aisé sur Nancy (3-0) avec notamment 15 points à 75% de Glenn Tuifua. Mais derrière, Cambrai et l’incroyable équipe de Martigues suivent le tandem. Après un premier set perdu, les Cambrésiens ont fini par croquer Saint-Quentin (3-1), avec un grand Ivan Jecmenica (17 points dont 7 contres). Quant aux Martégaux, ils continuent de régaler. Cette fois, c’est Le Plessis-Robinson qui a été mouliné (3-0), offrant tout de même 34 points sur fautes directes aux locaux, alors pourtant que Reinis Pekmans (10 points) était dans un petit soir ! Avignon a laissé France Avenir 2024 en fond de classement, après avoir dominé les jeunes pousses de France Avenir 2024 (3-0). Enfin, Fréjus a été élu roi du bal des promus face à Mende (3-1) avec 25 points de Mihailo Pajic.