Billetterie

Tours et Cannes, la signature des grands

le 12/11/2018
'.$actu->_Identite['LibelleActualite'].'

Vainqueur sans contestation à Poitiers, le TVB a frappé son premier grand coup de la saison. En LAF, le RC Cannes a dominé Mulhouse au tie-break et reste le dernier invaincu de la bande. Enfin, en LBM, Paris ne ralentit pas et creuse l’écart.

 

LAM (6e journée)

C’est une empreinte forte laissée dans le flanc poitevin, mais bien au-delà, au cœur de tous les protagonistes de la LAM. Samedi soir, dans l’antre toujours vibrant de Lawson-Body, chez le dernier invaincu de la division, Tours a sorti les muscles et les galons. Vainqueur autoritaire (0-3), le TVB a posé en terre poitevine un premier jalon. Un match abouti, référence comme l’on dit, sur la base d’une qualité de service remarquable durant près de deux sets (6 aces au total) et d’une capacité à résister ensuite, à rester lucide et fort mentalement. Le collectif tourangeau est visiblement en train de trouver les équilibres et certaines individualités se dévoilent peu à peu, à l’image du réceptionneur albanais Gazmend Husaj (13 points). Il va falloir être costaud désormais pour enquiquiner le TVB ! Il n’y a donc plus d’invaincus en LAM, mais une sacrée belle bataille en tête. Rennes, malgré un deuxième revers de suite en cinq sets, à Chaumont cette fois (3-2), garde la pole. Les deux sets d’avance et les 27 points de Van Den Dries n’auront pas suffi. Le CVB 52, dans une rébellion magnifique, a inversé le cours du match, grâce notamment à un Martin Atanasov omniprésent (16 points dont 4 aces et 5 contres). Montpellier se place bien aussi, grâce à un succès de haute lutte à Toulouse (2-3). Menés deux sets à rien également, les Héraultais raflaient pourtant la mise. On notera le bel apport offensif du réceptionneur-attaquant français venu d’Ohio State (NCAA), Maxime Hervoir (19 points à 59%). Une autre équipe se glisse tout en haut sans faire de bruit, c’est Nantes Rezé. A Cannes, les Nantais ont enchaîné un quatrième succès de rang (0-3) et les voilà à hauteur de Poitiers avec 11 points en cinq matchs seulement ! Une affaire vite pliée, malgré le petit match de son attaquant vedette, Peter Michalovic (11 points à 33%), ce qui tend à penser que le NRMV peut même parfois avoir un peu de marge. A l’inverse, Tourcoing, qui restait sur quatre défaites de rang, n’en avait pas vraiment ces derniers temps. Mais le TLM a relancé la machine face à Nice (3-1). Un succès précieux, bâti sur une qualité de service incroyable (12 aces pour 12 fautes commises) ! Enfin, Ajaccio continue de régner en son U Palatinu, avec un troisième succès à domicile devant Narbonne (3-0), dans les pas d’un Thimotée Carle inspiré (21 points à 57%).

 

LAF (4e journée)

Il n’en reste plus qu’un et c’est le RC Cannes ! Dans le choc au sommet, les Cannoises ont fini par faire plier l’ASPTT Mulhouse (3-2), au terme d’un magnifique combat. Pourtant mené deux sets à un et après avoir sauvé une balle de match dans le tie-break, Cannes, porté par Héléna Cazaute en attaque (23 points) et le tandem ultra précieux au centre, Bauer-Kloster (30 points et 11 contres), a fini par s’imposer et demeure le dernier invaincu en LAF. Un championnat où Le Cannet montre de plus en plus les crocs. En une semaine, Volero  Le Cannet a gagné six sets sans en perdre un seul ! Face à Nantes, d’abord, en match décalé de la 8e journée, puis samedi face au promu nordiste Marcq-en-Barœul (0-3). Deux succès qui posent les filles d’Avital Selinger en co-leaders de LAF ! A l’inverse, Nantes a vécu une sale semaine. Séché au Cannet en milieu de semaine, le VBN est retombé à Vandoeuvre samedi dernier (3-1), étouffé par la qualité de service des Lorraines (9 aces) et le bras de leur capitaine, Rusena Slancheva (21 points à 86%). Dans le match des outsiders, Saint-Raphaël a dompté Paris Saint-Cloud (3-0) et compilé une troisième victoire consécutive.  Chamalières, en revanche, a chuté pour la troisième fois de rang. Cette fois à la maison, face à Mougins (1-3) et les assauts répétés d’Elena Savkina (24 points). Le champion en titre, Béziers, se place dans la première partie du classement après son succès sur France Avenir 2024 (3-0). Enfin, Venelles cueille enfin son premier fruit, en allant s’imposer à Quimper (1-3), avec une avalanche d’aces (16 au total dont 6 pour Abby Detering) !

 

LBM (5e journée)

Et Saint-Nazaire a craqué… Dans le sillage du Paris Volley depuis le début de la saison, les Nazairiens ont pris la foudre à Cambrai samedi dernier. Un revers rude (3-0), d’autant plus que les joueurs de Gilles Gosselin y ont mis du leur, commettant la bagatelle de 33 fautes directes ! C’est donc Paris et son attaquant Jose Luis Gonzalez (24 points à 67%) qui sourient et font l’écart, après un cinquième succès de rang face à Avignon (3-0) et quinze sets gagnés d’affilée sans en concéder un seul ! Le rythme est infernal et derrière, on se disperse un peu. Mais un club fait sensation, c’est Martigues. Le promu aux petits moyens est allé l’emporter sèchement à Saint-Quentin (0-3), dans le sillage de son pointu letton, Reinis Pekmans, métronomique (21 points à 56%). Pour France Avenir 2024, dominé par le collectif lozérien (4 joueurs à 11 points et plus) et battu à Mende (3-0), l’apprentissage est décidément bien compliqué. A domicile, Le Plessis-Robinson enchaîne un troisième succès en trois matchs et continue d’engranger les points, cette fois face à Fréjus (3-1). Enfin, Nancy, mené deux sets à rien, a dû s’arracher pour prendre deux points face à Saint-Jean-d’Illac (3-2). Le GNVB peut en tout cas remercier sa doublette Kolokilagi-Sedore (respectivement 29 et 24 points).