Billetterie

Poitiers retire l’épée !

le 05/11/2018
'.$actu->_Identite['LibelleActualite'].'

Le SPVB a fait tomber Rennes pour la première fois cette saison et demeure le dernier invaincu en LAM. En LAF, Mulhouse domine ce début de championnat, tandis que Paris et Saint-Nazaire engrangent en LBM.

 

LAM (5e journée)

C’était la belle affiche du week-end, la rencontre des costauds de ce début de saison. Entre Rennes, qui n’avait pas laissé un set en chemin en quatre rencontres, et Poitiers, qui avait fait le plein de points en trois matchs, le choc a tenu toutes ses promesses et est allé au bout du bout pour se choisir un vainqueur. Et c’est le visiteur, le SPVB, qui a retiré l’épée (2-3) devant une salle pleine (2400 spectateurs) ! Rennes subit donc un premier coup dans la cuirasse, malgré les 32 points de son pointu belge, Bram Van Den Dries. En face, Poitiers avait parfaitement préparé son affaire. En tenant d’abord solidement la réception et en faisant parfois chavirer celle des Bretons (7 aces), en étant costaud mentalement aussi, à l’image du réceptionneur-attaquant grec et capitaine, Ménélaos Kokkinakis (19 points dont 4 aces), qui fut un stabilisateur parfait. Voilà donc Poitiers, dernier invaincu de LAM. Derrière, on chasse groupé. Le TVB manque encore de constance sur l’ensemble d’une partie, mais il fut bien à son affaire dans le premier et le quatrième set pour dominer Toulouse (3-1), bien guidé par son capitaine, Nathan Wounembaina (19 points). Après son succès à Narbonne il y a huit jours, Nice en a empilé un deuxième, en dominant Ajaccio (3-1), grâce notamment à une razzia au filet (14 contres à 3 !). Nantes-Rezé se place bien aussi après une troisième victoire d’affilée, aux dépens de Sète et sans bavure (3-0), avec un match inspiré de Sergio Noda Blanco (14 points à 72%). Pour Tourcoing, l’affaire devient compliquée, après son revers à Montpellier (3-0), malgré trois manches très disputées. Si côté héraultais, on a varié les plaisirs offensifs (4 joueurs à 10 points et plus), côté nordiste, on s’en est souvent remis au seul Ronald Jimenez (27 points). Enfin, Narbonne et son pointu de feu Arpad Baroti (29 points) furent tout près de faire tomber le champion 2017, Chaumont, poussé au tie-break (2-3) et bien heureux de compter en ses rangs Matej Patak (19 points).

 

LAF (3e journée)

Mulhouse se pose et s’installe. Qualifiée pour le troisième tour préliminaire de la Ligue des Champions, l’ASPTT poursuit son sans-faute en championnat après avoir maté sans grosse peur Marc-en-Baroeul (3-0). Derrière, deux autres équipes ne sont pas encore tombées : le RC Cannes et Nantes. Le premier pourtant a bigrement souffert à Venelles. Menées deux manches à rien, les Cannoises ont retourné la rencontre pour s’imposer (2-3) grâce notamment à la présence titanesque de Christina Bauer (17 points dont 9 contres !). Pour Nantes, l’affaire fut un peu plus simple face à Chamalières (3-1). On notera encore la prestation intéressante de la jeune pointue du VBN, Lucille Gicquel (22 points). Derrière, Paris Saint-Cloud et Saint-Raphaël se positionnent. Les Mariannes ont maîtrisé Quimper (3-1) dans le sillage de leur réceptionneuse US, Taylor Simpson-Cook très active (21 points dont 4 contres), tandis que les Varoises ont disposé de France Avenir 2024 (1-3), avec 22 points et 5 contres pour Karolina Goliat. Face au tenant du titre, Le Cannet a montré du caractère et affiché un large panel offensif pour décrocher un deuxième succès en cinq sets (3-2), avec une belle qualité de service (6 aces) et quatre joueuses à plus de dix points. Enfin, Mougins a décroché sa première timbale face à Vandoeuvre Nancy (3-0) ! Et Julie Oliveira Souza a bien fêté cela (20 points dont 6 contres).

 

LBM (4e journée)

Quatre matchs, 12 sets pour, 0 contre : Le Paris Volley poursuit son parcours parfait en LBM. Ce week-end, c’est sur les jeunes terres prometteuses de France Avenir 2024 que les Parisiens ont fait parler l’expérience, la puissance et la maîtrise, s’imposant sans frayeur (0-3). Reste que Saint-Nazaire suit le même rythme, avec un quatrième succès également, devant Saint-Quentin (3-1), invaincu lui-aussi jusque-là, mais chahuté par la qualité de service des Nazairiens, auteurs de 13 aces, dont 5 pour Glenn Tuifua et Steven Hunt ! Dans l’autre affrontement de haut de tableau, Martigues a confirmé son excellent début de saison, en dominant Cambrai (3-1), avec une nouvelle notable performance de son pointu letton, Reinis Pekmans (23 points). A l’autre bout, le promu girondin, Saint Jean d’Illac a décroché son premier succès cette saison, au terme d’une bataille somptueuse face au Plessis-Robinson (3-2). Mené 0-2, l’ASI s’est accroché au rocher (18 contres), a refusé de tomber, pour arracher le troisième set 45-43 et s’envoler ensuite ! C’est une victoire qui va compter assurément. L’acte de naissance de l’ASI en LBM cette saison. Pour Fréjus aussi, c’était soir de première. Victorieux de Nancy (3-1), les Varois ont pu compter sur Mihailo Pajic (24 points) et une mise en jeu efficace (8 aces). Enfin, Avignon aussi a débloqué le compteur, en réalisant un match abouti devant Mende (3-0), avec neuf aces et un Mladen Bojovic précieux dans le costume de pointu (22 points à 69%).