Billetterie

Le bon coup de Tourcoing

le 15/10/2018
'.$actu->_Identite['LibelleActualite'].'

Présenté comme un solide outsider cette saison, Tourcoing est le seul à l’emporter loin de ses bases pour la première journée en LAM, tandis que Tours, le champion en titre, a fait le travail face à l’AS Cannes. En LBM, Paris a marqué le terrain d’entrée en s’imposant nettement à Nancy.

 

LAM (1ère journée)

Le TVB était guetté. Pour son entrée en scène, dans un décor tout neuf, le champion de France voulait faire les choses bien. Disons, au final, qu’il aura assuré l’essentiel avec un succès (3-1) et trois points, bien guidé par ses deux centraux, Barthélémy Chinenyeze (9 points à 82%) et Dmytro Teryomenko (10 points dont 2 contres). Car si le premier set fut de haut vol, le reste fut plus approximatif et Patrick Duflos s’en est même agacé un moment. Avec en prime, une entorse de la cheville pour son meneur espagnol, Angel Trinidad, Tours est encore dans la mise en place. L’AS Cannes, lui, semble avoir trouvé une pointe fine, avec Irfan Hamzagic (26 points). Chaumont, en revanche, s’est manqué (1-3). En déplacement chez un sérieux client, Poitiers, le vice-champion de France a subi l’agressivité poitevine au service et les assauts de l’attaquant allemand, Jochen Schöps (22 points) et du réceptionneur marocain, Zouheir El Graoui (19 points). Annoncé comme le rival le plus sérieux au TVB, Montpellier a, lui-aussi abandonné un set à Narbonne, le premier (3-1). Mais ensuite, la mécanique héraultaise a plutôt bien tourné, sous l’impulsion notamment du dynamique, Levi Cabral (21 points). Sète, orchestré par un passeur du cru de 20 ans, Arthur Piazzeta, et propulsé par les 22 points de son pointu, Vasyl Tupchii, a également réussi une belle opération en dominant (3-1) une équipe d’Ajaccio pas encore au point visiblement. De son côté, Rennes, plus costaud au service et avec un percutant Van Den Dries (19 points à 57%), a tancé sans ménagement les Aiglons niçois (3-0). Mais le bon coup du week-end, il est pour le TLM, seul vainqueur à l’extérieur, en l’occurrence à Toulouse (1-3). En glanant le deuxième set après avoir sauvé trois balles de set, Tourcoing a démontré qu’il aurait encore un gros caractère cette saison !

 

LBM (1ère journée)

Le Paris Volley a posé sa patte d’entrée. En s’imposant sans concéder un seul set à Nancy (0-3), challenger désigné à la montée, l’équipe parisienne n’a pas fait mystère de son potentiel. Dissuasif au filet (12 contres à 2), solide en réception, le Paris Volley a rendu une copie propre, comme un premier indice de ce que pourrait être sa saison. Saint-Nazaire aussi a fait le travail sans un accroc face à Saint-Jean-d’Illac (3-0). Incisif au service (12 aces) et dans l’élan d’un Steven Hunt inspiré (16 points à 65%), les Nazairiens s’installent en haut. Imités par Saint-Quentin ! Dernier la saison passée, le SQV débute bien en l’emportant sur Fréjus (3-1), grâce notamment à une incroyable présence défensive et la bagatelle de 17 contres dont 11 pour le tandem Gueye-Dukic. Ailleurs, on a laissé des points en route. A la maison, le Plessis-Robinson a souffert face aux pupilles de France Avenir 2024, pour arracher le succès au tie-break (3-2). Mais le carton revient au pointu d’en face d’à peine 19 ans, Celestin Cardin, auteur de 34 points à 65% ! Une sacrée perf pour son premier match chez les pros ! Avignon aussi est reparti avec un point de son déplacement en terre martégale, après avoir livré un combat intense (3-2). Idem pour Mende, qui menait pourtant deux sets à un à Cambrai, avant de céder (3-2) sous les assauts du trident redoutable, Demar-Romac-Jecmenica, auteurs de 66 des 87 points cambrésiens.