Billetterie

Le NRMV au bord du chemin

le 21/09/2018
'.$actu->_Identite['LibelleActualite'].'

En course jusqu’au bout, Nantes Rezé a manqué de peu les Play-Offs l’an passé. Cette saison, Fulvio Bertini et sa nouvelle escouade veulent entrer dans le Top 8 pour valider la progression.

 

C’était un premier essai, un premier saut. Pour son baptême en Ligue AM comme coach titulaire, le jeune entraîneur italien du NRMV, Fulvio Bertini, n’espérait évidemment pas plonger la tête dans l’eau bénite, mais il se serait bien vu tout de même pousser la grande porte des Play-Offs. Nantes Rezé n’en fut pas loin, s’accommodant même sans heurt de sa première mission, vitale, celle du maintien en LAM, acquitté et validé quatre journées avant le terme régulier, grâce notamment à une phase retour performante. Mais visiblement, cette petite satisfaction n’a pas suffi à remplir les vœux et les aspirations du technicien transalpin. «Je suis un petit peu déçu car on a eu la possibilité d’aller en Play-Offs et on ne l’a pas prise. On a raté notre première partie de saison. Ensuite, on a changé notre attitude sur le terrain, on a été plus concentré sur les petits détails. Bien sûr, on peut toujours se dire que par rapport à l’année précédente, on a un peu progressé, en jouant pour les Play-Offs jusqu’au dernier match. Mais je suis quand même déçu car je voulais aller en Play-Offs», résume honnêtement Fulvio.

 

Privé de grand-messe l’an passé, le NRMV la désire donc deux fois plus cette année ! Le Top 8, les Play-Offs, ce manège pour les grands, c’est la quête, le Graal du club nantais cette saison. Oh, rien d’original finalement, les treize clubs ou presque de Ligue AM 2018-2019 batailleront pour la même timbale cette saison. Mais à Nantes, planté au bord ces deux dernières saisons avec ses huit victoires, le désir est pressant. D’ailleurs, de cette course aux Play-Offs, Fulvio en a fait une aventure, l’histoire de Nantes Rezé cette saison. «Pour nous, être dans le Top 8, c’est un peu comme gagner le championnat pour Tours. Au début de la saison, tout le monde sait que l’objectif de Tours, c’est d’être champion. Pour nous, gagner le championnat, c’est être dans le Top 8. J’aurais gagné mon championnat si je suis en Play-Offs», dit ainsi, joliment, l’entraîneur nantais.

 

Pour y parvenir, Nantes Rezé a beaucoup remodelé, donnant notamment une dimension physique supérieure à son effectif cette saison. Mais il doit maintenant passer par la nécessaire phase de construction. Il a d’abord dû «casser» des symboles. Terminée notamment la filière hollandaise. Des quatre de l’an dernier, il ne reste plus que le libéro international, Dirk Sparidans. Les gros bras, Robin Overbeeke (Nice) et Floris Van Rekom (Tours) sont partis. Fulvio a également revu entièrement sa diagonale passeur-pointu, en misant sur deux nouvelles têtes en Ligue AM, le passeur slovène, Gregor Ropret, actuellement au Mondial avec sa sélection, et l’attaquant slovaque, Peter Michalovic. «Pour tous les deux, ce sera la première fois dans un championnat français de haut niveau, serré et très ouvert. C’est un challenge difficile. Mais ils sont venus en France avec beaucoup d’ambition, pour montrer leur valeur. Peter est un pointu qui aime bien jouer vite, mais il est aussi technique, il sait jouer les mains sur les balles hautes, il est costaud au bloc et il sert bien. Robert, lui, est un passeur très régulier, très technique, qui va analyser le jeu, qui aime le jeu cadré, jouer dans les systèmes. J’espère qu’ils seront tout de suite prêts pour tenir le niveau d’engagement et de compétition nécessaire en Ligue AM. C’est vraiment un championnat difficile sur le plan mental», explique Fulvio.

 

Depuis le 20 août et le lancement de la préparation, Nantes Rezé s’attèle donc à la confection de ce nouveau puzzle. Après l’indispensable mise à niveau physique, le finaliste de la Coupe de France 2017 s’est attaqué au jeu proprement dit. Ce week-end justement, les Nantais auront l’occasion de se jauger un peu plus précisément dans le cadre de la grande première de leur tournoi, le Campanile Pro Cup RTL2. Face à Rennes ce soir puis Saint-Nazaire (Ligue BM) demain, le NRMV pourra glaner quelques précieux indices sur le bord du chemin. Celui qui, cette saison, doit le conduire, espère-t-il, vers les Play-Offs.