Billetterie

Tours et Chaumont réarment

le 25/05/2018
'.$actu->_Identite['LibelleActualite'].'

Les deux finalistes LAM ont été très actifs sur le marché des transferts. Le TVB, champion en titre, prépare l’aventure avec un nouveau coach, Patrick Duflos, tandis que Chaumont, lui, a dit adieu à son enfant chéri, Stephen Boyer.

 

Le club haut-marnais y était préparé depuis un moment. La belle histoire touchait à sa fin. Dans la tristesse d’un dernier acte perdu à Coubertin face à l’intraitable TVB, le président du CVB 52, Bruno Soirfeck, évoquait la fin d’un cycle. Et le symbole de tout cela était évidemment le départ du pointu star, élevé par le club depuis 2015, Stephen Boyer. C’est donc en Italie, à Vérone, que l’attaquant de l’équipe de France va donner un autre sens et une nouvelle dimension à sa carrière. Pour Chaumont, il s’agit maintenant de reconstruire. La vie change. Mais c’est encore entre les mains habiles d’un jeune français que le CVB 52 va placer ses espoirs offensifs. En l’occurrence, Julien Winkelmüller, 23 ans, meilleur marqueur du championnat belge la saison dernière avec Menin. Et Chaumont a réussi un autre joli coup, en attirant le meilleur réceptionneur-attaquant du dernier championnat, l’ex-Poitevin Baptiste Geiler ! A la passe, le départ de Javier Gonzalez est lourd. La paire Michael Saeta et Martin Repak, de retour en Haute-Marne après un crochet de deux ans à Nantes-Rezé, devra s’atteler à le compenser. Avec les arrivées annoncées du libéro canadien, Blair Bann, en remplacement de Jérémie Mouiel de retour à l’AS Cannes, du central espagnol, Jorge Fernandez, et du réceptionneur bulgare, Martin Atanasov, Chaumont prend déjà belle tournure.

 

A Tours aussi, on fait les choses prestement. Très tôt, au lendemain du titre, le nouveau coach, Patrick Duflos, qui succède à Cédric Enard parti à Berlin, le directeur général délégué Pascal Foussard et tout le staff du club s’affairaient à faire briller le monument ! Aux arrivées rapidement actées de Maxime Capet, Scott Kevorken, Dmytro Teryomenko et du nouveau passeur espagnol, Angel Trinidad, le TVB a ajouté un renfort de poids, avec le retour en LAM du jeune central international de 20 ans, Barthélémy Chinenyeze. Couvé par les Spacer’s de Toulouse, vu ces derniers mois en Pologne, à Rzeszow, ce gros contreur vient compléter un axe central qui risque de faire très mal en LAM. Avec les prolongations du trio majeur, Egleskalns en pointe, Wounembaina partout et l’éternel Henno en fond de défense, le TVB est déjà beau et solide à la fin du mois de mai !

 

Derrière les deux grosses écuries de LAM, on progresse un peu plus discrètement. Mais cela n’empêche pas de flairer les bonnes affaires et de réaliser quelques bons coups. En séduisant, avant même la fin de la saison, le meilleur passeur de LAM avec Tourcoing, Miguel Tavarez, et le pointu de Toulouse, Bram Van Den Dries, Rennes a indéniablement fait deux bonnes pioches. Le club breton a aussi fait venir le libéro canadien de Chaumont, Bryan Duquette, le réceptionneur de Montpellier, Gustavo Delgado et le central bulgare Krasimir Georgiev, mais il perd aussi sa redoutable doublette offensive Le Roux-Kapfer. Poitiers aussi s’attelle. En perdant son axe passeur-pointu, Brice Donat doit tout reconstruire. Son faiseur de jeu, Jan Zimmermann, a rejoint Berlin et c’est encore avec une belle audace que l’entraîneur va confier le tempo du jeu à une doublette «de minots», le Russe, Konstantin Abaev (18 ans) et Julien Prigent (22 ans), en provenance de Narbonne. Reste maintenant à compenser le départ du phénomène d’attaque Mohamed Al Hachdadi.

 

Ajaccio, fringant demi-finaliste sur le terrain, ne sait toujours pas de quoi demain sera fait sur le plan financier et demeure dans l’ombre sur le marché, même si Pierre Pujol est attendu à la passe et le réceptionneur-attaquant, Timothée Carle, décalé à la pointe. Le Paris Volley avance prudemment lui-aussi, avec une seule arrivée programmée, celle du passeur Gjorgi Gjorgiev, pour succéder à Nuno Pinheiro. A Montpellier, plutôt que de regarder au-dehors, on a préféré sécuriser d’abord les bijoux «maison». Ainsi, les prolongations du pointu, Jean Patry, du réceptionneur Thiago Sens et du technicien Olivier Lecat assurent une belle continuité, tandis qu’un champion de France, Quentin Jouffroy, rejoint l’Hérault, et que le passeur du CVB 52, Javier Gonzalez, pourrait bientôt y arriver aussi.   

 

 

Promu magnifique et vainqueur de la Coupe de France, Tourcoing garde ses forces vives et place le jeu entre des mains belges, celles de l’ancien du PAOK Salonique, Matthias Valkiers. L’Arago Sète, en revanche, est à un tournant. Son emblématique attaquant, Marien Moreau arrête sa carrière et c’est l’ex-Niçois, Vasyl Tupchii qui lui succède à la pointe. Autre grande figure sur le départ, Rafael Redwitz. C’est Dmytro Filippov qui s’y colle à sa place. Le réceptionneur-attaquant finlandais, Elviss Krastins, et le prometteur central formé à Montpellier, Daryl Bultor, débarquent également en Occitanie. De son côté, Nice a déjà trouvé un remplaçant à son pointu, ce sera l’ancien attaquant de Nantes Rezé, Robin Overbeeke. Les Aiglons ont aussi signé le passeur Zeljko Coric, le réceptionneur russe de Cambrai (LBM) Vadim Deev et enregistré le retour au centre de Rodney Ah-Kong.  

 

A Nantes Rezé, c’est désormais le passeur slovène, Gregor Ropret, qui dirigera la manœuvre et le pointu slovaque Peter Michalovic qui sera chargé de faire tomber les ballons en attaque. Pour son retour en LAM, l’AS Cannes prend son temps et enregistre à ce jour un seul renfort, le libéro Jérémie Mouiel.


*Sous réserve d'homologation par la ligue référente