Billetterie

Poitiers se rebiffe

le 29/01/2018
'.$actu->_Identite['LibelleActualite'].'

En stoppant le leader parisien, Poitiers se requinque et relance les dés en tête du championnat. En LAF, Cannes et Béziers maintiennent le rythme tandis que Quimper vient jouer les trouble-fêtes. En LBM, c’est Cambrai qui cède du terrain.

 

LAM (15e journée)

Ces derniers temps, Poitiers avait un peu perdu de son joli rayonnement d’automne. Mohamed Al Hachdadi était de mieux en mieux lu par les défenses adverses et l’équipe poitevine stagnait un peu depuis trois, quatre matchs. Quoi de mieux donc que d’estourbir le leader parisien (3-1) pour se relancer et, du même coup, remettre un peu de désordre dans le haut du championnat. C’est ce qu’ont fait les hommes de Brice Donat, avec le retour aux affaires de leur féroce attaquant marocain (27 points) ! Résultat, on se frotte du coude en haut puisque Chaumont s’en est vu pour infliger à Tourcoing sa première défaite de la saison en LAM à l’extérieur (3-2) ! Mené deux sets à un, le champion a pu compter sur un Boyer incisif (25 points à 56%) et à l’apport précieux de son central canadien, Daniel Vandoorn (11 points dont 4 contres). Tours, vainqueur de Sète (3-1), sourit de voir ce petit monde s’écharper et grappille des points, n’étant plus désormais qu’à trois longueurs du leader. Montpellier, en revanche, fait la vilaine affaire du week-end. En panne d’inspiration offensive (36% en attaque) et battu sèchement par Nice (3-0), qui respire mieux et met fin du même coup à six défaites consécutives, les Héraultais perdent un peu de terrain. Mais Ajaccio n’en profite pas, dominé chez lui, par Nantes Rezé (1-3) et un Philippe Tuitoga de gala (18 points dont 6 contres, et 75% en attaque !). Enfin, ça continue d’être douloureux pour Toulouse, vaincu à la maison par Rennes (1-3), un concurrent direct au maintien. Des Rennais magnifiquement portés par un Kamil Baranek tonitruant (27 points).

 

LAF (15e journée)

Ces deux-là ne se lâchent pas d’un pouce et ne laissent quasiment rien en route depuis le début de la saison ! Certes, le RC Cannes avait la tâche relativement aisée à Chamalières, englouti en fond de classement avec un seul succès en quinze rencontres. A l’arrivée, un succès net (0-3), avec Myriam Kloster en «chef de file» (15 points dont 5 contres), même si les Auvergnates ont offert une belle résistance, dans les deux premiers sets notamment. Béziers a également pris trois points face aux Mariannes de Paris Saint-Cloud (3-1) et Krystal Rivers a encore tout fait sauter (26 points à 55%). Derrière, Mulhouse suit à distance, mais suit tout de même, grâce à son succès collectif sur Nantes (3-1), au cours d’une bataille royale au filet (33 contres au total sur le match !). Et voilà qu’on voit poindre désormais, comme un phare… breton, les Quimpéroises ! Grâce à un succès maîtrisé sur Venelles (3-0), avec un jeu bien tenu (12 fautes directes seulement en trois sets), Quimper s’invite au bal ! Sixième de LAF, propulsé par quatre succès lors des cinq derniers matchs, le club finistérien peut légitimement croire aux Play-Offs, en attendant le match du Cannet ce soir à domicile face à Vandoeuvre Nancy. Un sésame que Saint-Raphaël dispute pleinement aussi, après son succès à Evreux (1-3), dans l’élan du match plein de Karolina Goliat (22 points dont 4 contres).

 

LBM (12e journée)

Ce week-end, c’est Cambrai qui cale ! Dauphins de Cannes, les Nordistes ont chuté à domicile face à Avignon (1-3) et le gros bras de Maoni Talia (25 points à 73%). Devant, Narbonne et Cannes ont tous deux pris deux points. Les Centurions se sont imposés au tie-break à Orange (2-3) avec un Philip Schneider toujours fringant (31 points dont 6 contres) ! Quant aux Cannois, ils ont fait la course derrière pour finalement s’adjuger le match en cinq manches à Saint-Nazaire (2-3), dans les pas d’un Brésilien efficace, Daniel De Souza Maciel (23 points dont 5 contres). Le Plessis-Robinson profite de cette lutte devant pour opérer un bon rapproché grâce à sa victoire sur Saint-Quentin (3-0), laquelle stoppe la mauvaise série de quatre défaites de rang. Enfin, dans la lutte au strapontin en Play-Offs, Nancy est allé chercher trois points importants à Lyon (1-3), avec un Marin Dukic (15 points dont 3 contres) précieux au soutien offensif du duo Majdak-Demirovic.