Billetterie

Paris à la fête, Béziers aussi

le 18/12/2017
'.$actu->_Identite['LibelleActualite'].'

Sur la dernière levée de la phase Aller, Paris a rejoint Chaumont en tête de la LAM. Chez les féminines, Béziers suit à la trace le grand RC Cannes, tandis qu’en LBM, l’AS Cannes est déjà presque seul au monde.

 

LAM (11e journée)

En passant par le Nord, chez un promu, pour la dernière journée de la phase aller, Paris n’aurait sans doute pas imaginé il y a trois mois que cela eut pu constituer un gros test. Et pourtant, c’en était bien un, face à Tourcoing, invaincu depuis cinq matchs et parfait poil-à-gratter de la LAM depuis le début de la saison. Mais le Paris Volley, c’est incontestablement du costaud cette saison. Et même si le pointu colombien du TLM, Ronald Jimenez, a fait son chantier habituel (26 points à 59%), Paris a fait parler sa force et son efficacité collective, avec un impressionnant 63% en attaque, magnifié notamment par ses deux têtes de gondole offensives, Wouter Ter Maat et Roland Gergye, 21 points chacun. Résultat : une victoire méritée (1-3), la sixième de rang en LAM, et surtout une place de co-leader à l’issue de la phase aller, puisque Chaumont a laissé tomber un point ce week-end. Vainqueur au tie-break de Nice (3-2), après avoir été mené 0-2, le champion de France a certes du caractère, mais il n’est plus seul en haut désormais. En revanche, derrière, on flanche un tantinet. Poitiers s’est fait surprendre à la maison par Montpellier (2-3), emmené par un Jean Patry performant (27 points). Quant au TVB, il doit aux bras d’Egleskalns et Wounembaina un succès au forceps devant Toulouse (3-2). Des Spacer’s, toujours derniers, mais qui sur la semaine (victoire face à Chaumont, un point pris en Touraine) ont semblé requinqué. A l’image du jeune central international français, Barthélémy Chinenyeze, auteur de 8 contres, record de la saison ! Ajaccio, lui, a ramené un succès précieux de Rennes (1-3), porté notamment par le bras puissant de son attaquant argentin, José Luis Gonzalez (33 points). Enfin, Sète bascule in extremis côté Play-Offs avant les fêtes, grâce à son net succès sur Nantes Rezé (3-0), construit sur une attaque bien ficelée (63%).

 

LAF (11e journée)

Ces deux-là se poussent du coude depuis un moment déjà, mais derrière le duo, on ne suit plus désormais. Le RC Cannes et Béziers ont dominé la phase Aller. Et ce week-end, ils n’ont pas tremblé. Face à Venelles, pourtant revenu en forme, le collectif cannois a pesé de tout son poids (3-1) et Héléna Cazaute, blessée la semaine passée, a réussi son retour (16 points). Dans l’Hérault, les Angels n’ont même pas tremblé devant Evreux (3-0). Avec une attaquante américaine, Krystal Rivers, en transe (25 points à 76%), l’affaire était vite pliée. Pour les armadas qui courent derrière, cela commence à être compliqué. Après son entrée en Ligue des Champions en début de semaine, Mulhouse a trébuché au Cannet, malgré deux sets d’avance (3-2), en offrant au passage 35 fautes à son hôte ! Le Stade Français Paris St-Cloud, erratique sur cette première partie de saison, termine sur une bonne note et un succès clair aux dépens de Nantes (3-0), avec, pour le coup, sept fautes directes sur le match seulement ! Quimper en profite pour passer les Nantaises et «rentrer» en Play-Offs, en enfonçant un peu plus Chamalières (3-0). Enfin, Vandoeuvre Nancy finit bien l’année avec un troisième succès en quatre matchs, face à Saint-Raphaël (3-0), avec une Lorena Sipic maîtresse au centre (6 contres).

 

LBM (9e journée)

La domination cannoise prend de plus en plus d’ampleur. Attendu au Plessis-Robinson, l’AS Cannes a parfaitement tenu son rang pour s’imposer clairement (1-3), avec un pointu autrichien, Thomas Zass, toujours fringant (20 points). Un succès qui rapporte gros puisque dans le même temps, Narbonne est tombé à Saint-Nazaire (3-1) sous les assauts du réceptionneur canadien, Steven Hunt (26 points dont 4 contres). L’AS Cannes s’envole donc au classement, nanti désormais de sept points d’avance sur le deuxième, Cambrai. Vainqueur aisé de Lyon (3-0), les Nordistes, au diapason derrière un Felix Isaak entraînant (11 points dont 5 contres), chipent en effet la deuxième place aux Centurions juste avant les fêtes. Saint-Quentin aussi s’est offert un joli cadeau de Noël en décrochant devant Orange (3-1) son deuxième succès de la saison, le premier depuis le 28 octobre dernier ! Et ce samedi soir, c’était un peu la fête de son pointu polonais, Jaroslaw Lech (32 points à 56%). Enfin, Avignon a maîtrisé Nancy (3-0) pour passer la ligne de flottaison des Play-Offs.